Avertir le modérateur

jeudi, 29 octobre 2015

Un chabbat mondial d’exception

 

Un chabbat mondial d’exception

 

 

 

 de G à D Sandrine Sebbane (RCJ), Greg et Yves Tolédano (Radio Shalom) Grand Rabbin de France Haïm Korsia, Rabbin Moché Lewin et Robert Harroche..jpg

 

 

 

En 2013, le Grand Rabbin d’Afrique du Sud, Warren Goldstein, a lancé le « Shabbos Project » appelant tous les Juifs sud-africains à observer un Chabbat selon la Halakha (loi juive).

 

Plus de 50% des Juifs sud-africains se sont réunis pour observer le Chabbat Lekh Lekha.

 

A cette occasion, plusieurs milliers d’entre eux ont observé le Chabbat pour la première fois de leur vie.

 

Fort de cette réussite, le Grand Rabbin Goldstein a étendu son initiative à l’international en 2014. Séduites par ce projet ambitieux, de nombreuses communautés du monde entier ont rejoint le mouvement.de G à D Grand Rabbin de France Haïm Korsia, Rabbin Jacob Mergui, Rabbin Moché Lewin.jpg

 

Les 24 et 25 octobre 2014, plus de 365 villes dans plus de 35 pays ont participées (Etats Unis, France, Allemagne, Canada, Royaume-Unis, Italie, Pays Bas, Autriche, Israël, Afrique du Sud, Brésil. Australie etc.). Au total plus d’1 million de personnes ont observé le Chabbat à la même date et dans la continuité des différents fuseaux horaires. 

 

Dès son élection au poste de Grand Rabbin de France, le Grand Rabbin Haïm Korsia qui avait soutenu le projet lors de sa rencontre avec le Grand Rabbin Goldstein en février 2014, a souhaité que la communauté juive française participe activement  à ce projet spirituel unitaire.IMG_3790.jpg

Gad Elbaz et le public.jpg

 

Cette année, le Chabbat mondial des 23 et 24 octobre Parachat Lekh Lekha a connu un succès sans précédent avec la participation d’une trentaine de villes françaises de Strasbourg à Nice et d’Annemasse à Bordeaux. Mercredi 21 octobre à l’école Haya Mouchka en partenariat avec le Beth Loubavitch sous la conduite de Régis Ferey, chef pâtissier de l’Elysée près de 300 femmes et jeunes filles ont préparé de magnifiques Halot. Le lendemain, une Hafrachat Halla organisée à Paris par la Wizo ainsi que des Hafrachot Hala à Boulogne Pavillons-sous-Bois, Créteil et Sarcelles ont permis à plus de 1500 femmes de réaliser cette belle mitsva. Les communautés qui se sont mobilisées en organisant un repas chabbatique ont pu mesurer l’engouement des fidèles de participer à ce chabbat exceptionnel. Le Grand Rabbin de France a passé le chabbat dans la communauté dynamique de Boulogne. A l’issue du Chabbatpour Paris et la région parisienne un concert Havdala géant au Palais des Congrès Paris-Est Montreuil a réuni près de 2000 personnes grâce au dévouement de bénévoles réunis autour du rabbin Moché Lewin, coordinateur du Chabbat mondial en France. Présenté par Sandrine Sebbane (RCJ) Greg et Yves Tolédano (Radio Shalom) le concert a clôturé cet événement qui a marqué la communauté cette année. Le Rabbin Cantor Yehuda Berdugo, David Hababou des “Hababou brothers”, Dany Loys, Zadoc, Yehuda Israélievitch, Ichaï et Yvon Haï Cohen, Micky ont enthousiasmé les participants. La guest star Gad Elbaz venu spécialement d’Israël a enflamé le public. De nombreuses personnalités tel que le Dr Charles Sulman, vice-président du Consistoire Central, Robert Ejnes, Directeur exécutif du CRIF et président de la Communauté de Boulogne, Laurence Botbol Lalou et Evelyne Gougenheim administratrices de l’ACIP, Alain Madar (Président de Maison Alfort), Georges Benazera (Président de l’AIOF-Elie Dray), les rabbins David Elfassy (Vitry sur Seine)  Jacob Mergui (Montrouge), Yossef Its’hak Pevzner (Sinaï),  Shélomo Zini (AIOF-Elie Dray)  ont honoré cet événement. 900 villes ont participé au Chabbat mondial 2015, rendez-vous est pris pour l’édition 2016 !

 

Par Nathalie Lambert-Strauss 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jeudi, 29 janvier 2015

Le nouveau Service d’Accueil de Jour Éducatif Andrée-Salomon inauguré LE 28 /01/2014

groupe.jpgLe Service d’Accueil de Jour Éducatif Andrée-Salomon qui accueille des enfants en grande difficulté scolaire et familiale a été inauguré par Jean-François Guthmann, président de l’OSE et Patricia Sitruk, directrice générale, le mercredi 28 janvier 2015 en présence de Dominique VERSINI, adjointe à la maire de Paris, chargée de la solidarité, des familles, de la protection de l’enfance, de la lutte contre l’exclusion, Jean-Paul Raymond, directeur de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé et Valérie Saintoyant, Sous-directrice des actions familiales et éducatives de la DASES.

Jean Salomon, le fils d’Andrée Salomon, et des membres de sa famille étaient également présents.

De nombreux membres des équipes éducatives de l’OSE étaient également présents.

Ouvert depuis octobre 2014, le Service d’Accueil de Jour Educatif (SAJE) situé dans le 18e arrondissement de Paris, accueille au titre de l’Aide sociale à l’enfance, des enfants de 5 à 11 ans en grande difficulté scolaire et familiale. L’objectif est de favoriser l’intégration scolaire et sociale de l’enfant et de soutenir les parents.

Cette structure, qui complète la palette des services éducatifs parisiens de l’OSE, a été créée à la faveur d’un appel à projets de la Direction de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé de Paris remporté par l’OSE. 25 enfants y sont accueillis.

Le service se nomme « Andrée Salomon » en hommage à cette grande figure de la Résistance juive en France. Chef du service social de l’œuvre de Secours aux Enfants pendant l’Occupation, elle a organisé le placement dans les maisons de l’OSE des enfants sortis des camps d’internement de la zone sud. Elle a dirigé ensuite l’un des réseaux clandestins qui a caché des enfants sous de fausses identités et les a fait passer les frontières, leur permettant ainsi d’échapper à la déportation.

Photo Alain Azria

http://www.ose-france.org/2015/01/le-nouveau-service-daccueil-de-jour-educatif-andree-salomon-inaugure/

mardi, 08 avril 2014

Election du nouveau président FSJU / AUJF

 

Election du nouveau président

 

Election du nouveau président

 

Lors du Conseil National du 6 avril 2014, le Fonds Social Juif Unifié a élu son nouveau président, en la personne d’Ariel Goldmann. Ce dernier succède à Pierre Besnainou à la présidence de l’institution centrale de la communauté juive, dans les domaines du social, du culturel, de l’éducation et de la jeunesse. Ariel Goldmann a été élu à l’unanimité, par acclamation, par les trente membres du Comité Directeur élus quelques minutes précédemment. Daniel Elalouf a été réélu trésorier et  nommé président du Bureau Exécutif. Outre le président et le trésorier, le Bureau Exécutif est composé de Régine Konckier (vice-présidente), Gil Taïeb (vice-président), Marc Zerbib (vice-président), Gaby Bensimon, Arié Flack et Jean-Daniel Lévy.

 

Ariel Goldmann est avocat au Barreau de Paris depuis 1989. Il a été élu le 9 mars dernier à une large majorité au Conseil National du FSJU par les électeurs parisiens pour sa liste « Unis Pour Agir ». Militant engagé au service de la communauté juive de France depuis de nombreuses années, il souhaite s’associer au grand projet de développement du FSJU et travailler à l’édification d’un FSJU/AUJF toujours plus fort, plus actif et plus moderne.

 

Ariel Goldmann a été élu en 1994, à l’âge de 31 ans, au Comité Directeur du FSJU et au Bureau Exécutif en 1997. Il est nommé vice-président en 2003 par David de Rothschild et Pierre Besnainou.Vice-président du CRIF de 2007 à 2014, il est par ailleurs porte-parole du Service de Protection de la Communauté Juive depuis 2003, et ancien président de l’Appel national pour la tsédaka.

 

Né en 1963 à Bordeaux, Ariel Goldmann a 50 ans. Il est marié à France Kamoun, et père de 3 garçons. Son père a été Grand Rabbin de Paris de 1980 à 1995, sa mère exerçait la profession de psychologue. Après une enfance à Bordeaux et à Paris marquée par une implication dans les mouvements de jeunesse (Tikvatenou et Bne Akiva), Ariel Goldmann devient responsable de l’UEJF de la fac de Tolbiac puis de la section de Paris.

 

Sur le plan professionnel, en 2001, Ariel Goldmann a créé en association un cabinet spécialisé en contentieux commercial et pénal financier. Il souhaite aujourd’hui poursuivre ses activités juridiques. Ariel Goldmann est notamment avocat dans le dossier Merah. 

 

Il est par ailleurs Chevalier de l’ordre national du Mérite et Chevali

 

er de la Légion d’honneur.

 

Le nouveau comité directeur élu est composé de trente membres :

 

Alain ASSERAF

 

Alain BALABANIAN

 

André BENAYOUN

 

Daniel BENHAROUN

 

Dorothy BENICHOU KATZ

 

Gaby BENSIMON

 

Emmanuelle BENSIMON-WEILER

 

Evelyne BERDUGO

 

Laurence BOROT

 

Claude COHEN

 

Marc DJEBALI

 

Charles EL KOUBI

 

Daniel ELALOUF

 

Frédéric ENCEL

 

Arié FLACK

 

Régis FOLBAUM

 

Alberto GABAI

 

Gérard GARCON

 

Charles GHENASSIA

 

Ariel GOLDMANN

 

Régine KONCKIER

 

Olivier KRAEMER

 

Jean-Daniel LEVY

 

Soly LEVY

 

Jean-Marcel NATAF

 

Laurent PHILIPPE

 

Albert ROCHE

 

Gil TAIEB

 

Marguerite ZAUBERMAN

 

Marc ZERBIB

 

Photo Alain Azria 

 

jeudi, 04 avril 2013

Deux ou trois choses que je sais sur Gilles Bernheim Grand Rabbin de France. Par Sandrine SEBBANE-TORDJMANN

Deux ou trois choses que je sais sur Gilles Bernheim Grand Rabbin de France. Par Sandrine SEBBANE-TORDJMANN

Parce que l'injustice me révoltera toujours et m'empêchera de dormir .. à ceux qui partagent mon avis sur lui merci de diffuser ..

Deux ou trois choses que je sais sur Gilles Bernheim Grand Rabbin de France

Depuis quelques heures , le nom du Grand Rabbin de France est jeté en pâture , trainé dans la boue . On l associe aux mots plagiat,mensonge, aveux ...Les réseaux sociaux et la blogosphère se déchaînent .. C est si facile ..
L' affaire, qui occupe tous mes confrères, est connue maintenant , nul besoin d' y revenir dans les détails.

Oui le Grand Rabbin de France, pour son livre," Quarante méditations juives " a commis l erreur de demander à un étudiant d' écrire certains passages .

Oui il a commis l erreur de ne pas vérifier la probité intellectuelle de cette personne qui a donc plagié un et peut être plusieurs autres auteurs . 

Oui il a commis l erreur de ne pas en avertir son éditeur qui aurait pu lui aussi vérifier les écrits de cet étudiant. 

Tout cela est vrai ,il le reconnait lui même aujourd'hui dans un texte lucide et courageux .

Oui, il a été pour le moins imprudent et cette imprudence nous surprend venant de lui . 

Je ne suis pas une spécialiste de Torah ou d écrits rabbiniques et je ne m aventurerai pas sur ce terrain là. 

Mais ce que je sais c est que Gilles Bernheim est un Grand Rabbin de France comme la communauté juive a rarement eu la chance d' en avoir .

Ce que je sais c est que cela fait plus de 20 ans que j exerce avec bonheur mon métier de journaliste .Pour cela, j ai interviewé plusieurs centaines de personnalités: hommes politiques, responsables religieux ou communautaires , artistes .. 

Certains vous marquent... d' autres sont aussi vite oubliés qu interviewés .. 

Mais je n'ai jamais rencontré quelqu'un ayant une telle rigueur intellectuelle,une telle hauteur morale , une telle exigence envers lui même ..
Pour lui, chaque mot doit être pesé, réfléchi pour être le plus juste possible . 

Ce que je sais , c est que, contrairement à beaucoup d' autres que la fonction transforme, l'homme derrière le Grand Rabbin de France n'a pas changé depuis son élection , toujours modeste, bienveillant, attentif aux autres , à l Autre .. 

mercredi, 03 avril 2013

Ce dimanche 23 mars 2013 Henri Boret Nous a quitté / par Gil Taieb

 

henri boret_Photo Alain Azria.JPGCe dimanche 23 mars 2013, veille de Pessah, un grand Homme: un MENCH nous a quitté

 

Henri BORET n'est plus et déja il nous manque !

 

Dans notre communauté peu sont ceux qui peuvent revendiquer avec certitude que leur vie a été un mélange parfait entre l'amour de sa famille et celui d'Israel.

 

Enfant de la guerre, Henri BORET s'est identifié à la naissance de l'état d'Israel car il représentait pour lui, la nouvelle vie pour tous ceux que les nazs aviaent exterminé.

 

Le juif n'était plus un enfant seul et sans terre, vivant à la merci des autres, il redevenait maitre de son destin.

 

Il avait une Terre et il avait son Armée : TSAHAL

 

Henri faisait parti de ces voix qui brisaient le silence et qui nous faisaient vibrer !

 

Nous avons eu la chance de le connaitre et de grandir sous son aile

 

Il nous a transmis l'amour d'Eretz Israel et nous a donné envie d' agir.

 

Henri BORET avit créé le Keren Or pour TSAHAL et nous l'a confié.

 

Aujourd'hui, l'ABSI et le Keren Or ne font qu'un et il en était fier !

 

Nous sommes aujourd'hui orphelin mais son visage, sa force et son message resteront à toujours notre exemple et notre phare.

 

Henri, tu peux te reposer en Paix chez toi, en Eretz Medina Israel, comme tu l'appelais.

 

A toute sa famlle nous présentons nos condoleances pour le mari,papa, le grand père et le Mench qu'il a été !

 

Henri toute la communauté se lève et te dis KOL A KAVOD !

 

 

 

Karen, Gil TAIEB

 

Fanny et tous les membres de l'ABSI Keren Or le Tsahal

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu