Avertir le modérateur

vendredi, 01 juin 2007

ISRAEL ET AUTORITE PALESTINIENNE

 

 

Olmert prêt à négocier avec la Syrie

 

Le Premier ministre Ehoud Olmert envisage la possibilité de renouveler les négociations de paix avec la Syrie, a révélé jeudi 31 mai un officiel du gouvernement, sous couvert d'anonymat.

Olmert a récemment commencé à examiner ce que la Syrie serait prête à offrir dans le cadre de telles discussions, a affirmé cet officiel. Avant de s'engager dans des conversations, Israël veut s'assurer que Damas coupera ses liens avec l'Iran, le Hezbollah et le Hamas, a-t-il précisé.

La porte-parole du Premier ministre, Miri Eisin, a refusé de commenter ces déclarations. Elle a simplement signalé qu'Ehoud Olmert était "en faveur de la paix avec la Syrie". "Mais il s'interroge sur le désir du gouvernement du président syrien Bachar el-Assad de parvenir à une résolution et non de simplement ouvrir un processus de négociations", a-t-elle expliqué.

Olmert a récemment affirmé dans des réunions à huis clos qu'Israël serait prêt à céder les hauteurs du Golan. "La question principale reste de savoir ce que l'Etat hébreu recevra en échange", ont insisté des officiels. Environ 18 000 Juifs vivent sur le plateau du Golan.

 

Un jeune garçon succombe des suites d'un tir de Kassam

 

Un jeune garçon agé de 13 ans est mort la semaine dernière des suites de ses blessures causées par une roquette Kassam, a-t-on appris dans la matinée du jeudi 31 mai.

Chaï Shalom, âgé de 13 ans, souffrait d'une paralysie cérébrale et était sourd-muet. Il se déclaçait en chaise roulante. Il a été hospitalisé après qu'une roquette a été lancée à proximité d'un bus dans lequel il se trouvait avec trois autres enfants handicapés.

Les quatre enfants ont été bléssés par la déflagration causée par l'explosion de la roquette et le conducteur du bus a perdu connaissance.

Chaï est décédé la semaine dernière à l'hôpital Sokora. Son père a demandé que son fils soit reconnu comme une victime du terrorisme. Sa requête a été refusée car les conditions spécifiques de l'incident n'avaient pas été signalées.

 

Eli Moyal: le renforcement des maisons ne protège pas les habitants de Sderot

 

Le maire de Sderot Eli Moyal a affirmé mercredi 30 mai dans une interview au Jerusalem Post que la fortification des maisons de la ville ne résoudrait ni le problème de la sécurité des habitants, ni celui des tirs de roquettes.

"C'est un problème kafkaïen : on ne peut pas renforcer les rues, donc on renforce les maisons, or les maisons sont précisément les lieux les moins risqués", a-t-il expliqué. Cela fait partie de la conception générale du gouvernement : traiter les symptômes et non la maladie en elle-même. C'est vrai que les fortifications rassurent les résidents de Sderot, mais cela ne les protège pas.

Déplorant l'inaction du gouvernement pour lutter contre les tirs de roquettes, Eli Moyal a ajouté : "renforcer Sderot signifie implicitement que l'on doit accepter que les attaques terroristes fassent partie de notre quotidien."

"Tant que le gouvernement renforcera les maisons, il ne prendra pas de mesure concrète pour éradiquer le terrorisme dans la région", a-t-il-affirmé.

 

Deux roquettes lancées sur le désert du Néguev

 

 

Une roquette Kassam a été lancée sur le Néguev jeudi 31 mai dans l'après-midi.

C'est la deuxième roquette qui s'abat dans le Néguev ce jeudi 31 mai. Dans la matinée, une première roquette avait aussi atterri dans le Néguev, ne causant ni dégât ni victime.

 

 

Un syndicat d¹enseignants britannique vote le boycott académique d¹Israël

 

Les organisations juives de Grande-Bretagne ont exprimé leur consternation devant la décision mercredi 30 mai de l'union des collèges et des universités britanniques de boycotter les institutions académiques israéliennes. Le syndicat, qui représente 120 000 professeurs d'universités, a exhorté ses membres à considérer "les implications morales" que représentent les liens avec les institutions académiques israéliennes.
La motion accuse Israël de "renier le droit à l'éducation" du peuple palestinien" par le biais "des invasions, de l'enfermement, des points de contrôle, des poursuites et des arrestations de professeurs, de maîtres de conférence, et d'étudiants".

La ministre de la culture Youli Tamir a fortement critiqué cette décision, la qualifiant de "surprenante" et de "non-conforme à la réalité". Elle a par ailleurs affirmé être en contact avec les institutions académiques britanniques afin de neutraliser le boycott et d'en minimiser les retombées.

60 % des universitaires britanniques travaillent en collaboration avec des homologues israéliens, a affirmé Ronnie Fraser, président de l'Amicale académique des amis d'Israël en Grande-Bretagne.

 

La rencontre Olmert -Abbas aura lieu dans les territoires palestiniens

 

Le Premier ministre Ehoud Olmert et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas se rencontreront la semaine prochaine dans les "territoires palestiniens", selon une source officielle palestinienne.

Lors de leur entretien, prévu le 7 juin, les deux hommes tenteront de rétablir le cessez-le-feu dans la bande de Gaza, a précisé un collaborateur de Mahmoud Abbas, Nabil Abou Rdeneh. La rencontre "est attendue dans les territoires palestiniens".

La porte-parole d'Olmert, Miri Eisin, a indiqué que des pourparlers en Judée-Samarie était "une possibilité". Mais elle a fait savoir que la date et le lieu n'avaient pas encore été déterminés.

 

Condoleezza Rice voit une "opportunité" à la paix

 

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a affirmé jeudi 31 mai qu'elle voyait des signes d'espoir suggérant que des progrès sont possibles dans le processus de paix au Proche-Orient.

Le président américain George W. Bush reste engagé dans une solution à deux Etats, qualifiant cela d"'une des pièces maîtresses de notre politique", a-t-elle souligné en marge d'une conférence, à Vienne, sur les efforts déployés par des femmes en faveur de la paix au Proche-Orient.

Elle a ajouté que Washington continuait à ¦uvrer en faveur de "la création d'un Etat palestinien vivant côte à côte avec Israël dans la paix et la sécurité".

Condoleezza Rice a reconnu les difficultés actuelles, mais elle a souligné que certaines tendances dans la région évoquaient un "temps d'opportunité".

 

Olmert : l¹arrêt des Kassam, condition à l¹initiative de paix arabe

 

Le Premier ministre Ehoud Olmert a signalé pour la première fois mercredi 30 mai la volonté d'Israël de s'impliquer sérieusement dans des discussions concernant l'initiative de paix arabe. Olmert a toutefois rappelé que l'arrêt des tirs de roquettes Kassam était une condition préliminaire à toutes négociations.

Le chef du gouvernement a fait l'éloge du plan de paix arabe lors d'une réunion avec une délégation américaine. "Nous voyons une chance tangible dans la position arabe par le simple fait que 22 pays arabes cherche le moyen de faire la paix, pas la guerre, avec Israël", a expliqué le Premier ministre. Cependant, a-t-il souligné, il est impossible de tenir des négociations sérieuses tant que les roquettes continuent de tomber sur les citoyens israéliens.

Depuis le relancement de l'initiative de paix saoudienne en mars, la Ligue arabe a chargé l'Egypte et la Jordanie ­ deux pays ayant un accord de paix avec Israël ­ de représenter le plan face aux interlocuteurs israéliens. Bien qu'Israéliens, Egyptiens et Jordaniens aient confirmé qu'une équipe égyptienne et jordanienne viendrait "bientôt" en Israël, aucune date n'a encore été fixée.

 

La Norvège renouvelle aide à l¹AP

 

La Norvège a repris son aide financière directe à l'Autorité palestinienne en faisant un transfert de 10 millions de dollars (7,5 millions d'euros) sur ses comptes, a annoncé jeudi 31 mai le ministère des Affaires étrangères. La Norvège a été le premier pays européen à reconnaître le gouvernement Hamas.

"Nous espérons que notre contribution aidera à alléger la crise sociale qu'endurent les Palestiniens", a expliqué le ministre des Affaires étrangères Jonas Gahr Stoere.

Les Etats-Unis et l'Union européenne avaient coupé leur aide financière à l'AP l'année dernière, après l'élection du Hamas, qui appelle à la destruction d'Israël. Le Quartet appelle à l'arrêt des violences entre le Hamas et Israël.

 

Tsahal arrête huit fugitifs en Judée-Samarie

 

Les forces de Tsahal ont arrêté mercredi 30 mai dans la soirée, 8 fugitifs palestiniens au cours d'une opération en Judée Samarie.

Par ailleurs un raid aérien de Tsahal visant les lanceurs de roquettes a été mené jeudi 31 mai dans le nord de la bande de Gaza, faisant selon les témoins, au moins deux blessés, affrime le quotidien Haaretz . Un responsable des forces de Tsahal a affirmé qu'un raid aérien avait effectivement été mené dans la zone, mais a affirmé qu'elle était inhabitée.

Quatre missiles se sont abattus sur Sderot mercredi. L'un d'eux a directement touché un appartement, quelques instants seulement après que son propriétaire a quitté les lieux. Personne n'a été blessé, mais plusieurs personnes étaient en état de choc.

Le cabinet de sécurité a rejeté l'idée d'un cessez-le-feu avec le Hamas ainsi que celle d¹une intensification des opérations militaires dans la bande de Gaza, choisissant de poursuivre la politique d'offensives ponctuelles et de frappes aériennes. Olmert a vu dans la diminution des attaques de roquettes Kassam, la preuve de l'efficacité des actions de Tsahal.

 

Une campagne de publicité pour préparer le public à la guerre

 

La course au nucléaire entreprise par l'Iran et les préparatifs de Tsahal en cas d'un conflit avec la Syrie et le Hezbollah, ont amené le commandement central à lancer une campagne de publicité afin de préparer le public à la guerre. Lancée dans les prochaines semaines, la campagne consistera à informer la population sur l'attitude à adopter en cas d'attaque.

Un officiel des forces de Tsahal a affirmé que cette campagne n'avait pas de lien spécifique avec un événement ou une menace particulière, mais qu'elle était destinée à préparer le public à la guerre de manière générale.

"Notre métier est de préparer à une guerre totale", a affirmé le colonel Hilik Sofer, à la tête du département de la population au commandement central.

En mars dernier, le commandement central, la police israélienne, le Magen David Adom ainsi que d'autres services d'urgence avaient effectué un exercice de simulation dans tout le pays, incluant les scénarios les plus extrêmes comme des attaques terroristes de grande envergure ou des attaques de missiles non conventionnels.

 

Un avion de combat de Tsahal s¹écrase près d¹Ashkelon

 

Un avion de combat de Tsahal s'est écrasé jeudi matin 31 mai près d'Ashkelon lors d'un entraînement. Le pilote s'est expulsé de l'appareil quand il a réalisé qu'il avait perdu le contrôle de l'engin. L'avion est tombé dans la mer, et le pilote a été retrouvé sain et sauf par une unité de secours de Tsahal.

 

L¹ingénieur de la méthode Pal-Kal condamné

 

Eli Ron, l'ingénieur qui a inventé la méthode de construction Pal-Kal, a été condamné jeudi 31 mai à quatre ans de prison par le tribunal de Jérusalem. Les ingénieurs Shimon Kaufman et Dan Sheffer ont eux été condamnés à 22 mois de prison, alors que l'ingénieur Ouri Pessah a reçu une peine de six mois.

Il y a six ans, le sol de la salle de fêtes Les Salons Versailles à Jérusalem, s'est effondré pendant un mariage, causant la mort de 23 personnes et en blessant plus de 300. Le plafond du bâtiment avait été construit selon la méthode Pal-Kal.

En décembre dernier, le tribunal avait inculpé Ron pour avoir causé la mort par négligence et sabotage par négligence.

Peu après la catastrophe de 2001, la police avait ouvert une enquête, qui avait révélé que le sol s'était effondré à cause de défauts de construction. Il s'est également avéré que le Pal-Kal n'avait jamais été approuvé par aucune autorité et ne répondait pas aux critères de sécurité.

 

Le vote arabe fera pencher la balance dans la course Barak-Ayalon

 

"Le candidat qui arrivera a récuperer le vote arabe remportera les primaires", a affirmé mercredi 30 mai un représentant du parti travailliste. Amir Peretz, actuel président du parti travailliste et ministre de la Défense, a bénéficié de 30 % de l'éléctorat arabe, avant Barak (33 %) et Ayalon (12 %).

"Nous cherchons le candidat qui fera disparaître les problèmes socio-économiques et nous voulons qu'il fasse avancer le processus de paix et les initiatives de paix arabe", a affirmé Majeed Majadle, ministre arabe du parti travailliste.

Ehoud Barak avait connu une baisse de popularité parmi les Arabes israéliens en octobre 2000 après la mort de 13 Arabes israéliens lors d'affrontements avec la police.

Ami Ayalon est quant à lui principalement vu comme l'ancien directeur du Shin Bet, (l'agence de sécurité israélienne) "qui représente le cauchemar pour la majortité des Arabes israéliens", a affirmé un représentant arabe du parti travailliste.

 

Bezeq baisse les prix

 

La compagnie nationale de téléphonie a annoncé jeudi 31 mai que le prix des communications à l 'intérieur du pays allait baisser de 3,75 % à partir de vendredi 1er juin. Durant les heures de pointe, le tarif sera 0,115 shekels à la minute au lieu de 0,119 shekels.

Le tarif d'installation du téléphone baissera également de 22 %, soit 179 shekels au lieu de 230 shekels. Le prix de la communication au service de renseignements 144 sera aussi réduit. Elle coûtera 1,74 shekels au lieu de 1,81.

 

Réunion Fatah-Hamas au Caire ?

 

Alors qu'il venait d'arriver au Caire pour des discussions visant à mettre fin aux affrontements interpalestiniens, l'ancien ministre Hamas de l'Intérieur, Saïd Siyam, a accusé mercredi 30 mai le Fatah de ne pas respecter les dispositions de l'accord de réconciliation à l'origine de la formation du gouvernement d'union nationale en février dernier.

A la tête d'une délégation Hamas qui a ouvert des discussions mercredi avec des représentants des services de renseignement égyptiens pour trouver une issue aux affrontements avec le Fatah, Siyam a également accusé des "forces extérieures" d'armer les unités du Fatah, dont l'influente garde présidentielle, et d'entraîner ses membres pour combattre le Hamas.

"Ils veulent renforcer la garde présidentielle et les milices aux dépens du Hamas. (...) Ils veulent oblitérer le Hamas", a-t-il déclaré.
La Fatah a annoncé lundi qu'il avait accepté une proposition de rencontre avec le Hamas au Caire, mais on ignorait quand cette réunion pourrait avoir lieu.

Le chef du Hamas, le Premier ministre Ismaïl Haniyeh, a déclaré mercredi qu'il espérait que les discussions en Egypte pourrait mener à "de véritables accords et fermer la douloureuse porte" des combats interpalestiniens, tout en "ouvrant la porte d'un véritable partage du pouvoir".

 

MOYEN-ORIENT

Interpellation de huit membres présumés d'al-Qaïda à Istanbul

 

La police turque a interpellé jeudi 31 mai huit membres présumés de l'organisation terroriste al-Qaïda, qui préparaient des attentats à Istanbul, a annoncé la police. Aucun détail n'a été donné sur l'identité des suspects ou de leur cible.

Des membres de la branche turque d'al-Qaïda avaient provoqué la mort de 58 personnes en 2003 dans des attentats à Istanbul ayant visé deux synagogues, le consulat britannique ainsi qu'une banque britannique.

 

Visite surprise du ministre iranien des Affaires étrangères à Damas

 

Le ministre des Affaires étrangères iranien a effectué jeudi 31 mai une visite surprise à Damas, au lendemain de la décision du Conseil de sécurité de l'ONU d'établir un tribunal international chargé de juger les assassins de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri.

Une enquête de l'ONU a démontré l'implication de la Syrie dans l'assassinat de Rafic Hariri en 2005 alors que l'armée syrienne contrôlait le Liban. Des accusations que rejette fermement Damas.

 

FRANCE
L'acteur Jean-Claude Brialy est décédé

 

L'acteur français Jean-Claude Brialy est décédé mercredi 30 mai à l'âge de 74 ans à son domicile parisien.

Acteur, réalisateur, scénariste et écrivain, Jean-Claude Brialy avait tourné avec les plus grands réalisateurs, de Claude Chabrol à François Truffaut, en passant par Jean-Luc Godard, Ettore Scola, Luis Bunuel et Roberto Rossellini tout au long d'une carrière entamée au cinéma en 1956 aux côtés de Darry Cowl dans L'Ami de la famille, de Jacques Pinoteau.

Il avait connu la célébrité deux ans plus tard avec son rôle dans Le beau Serge, de Claude Chabrol, au tout début de la Nouvelle vague dont il deviendra un des acteurs symboliques, tournant avec Jean-Luc Godard (Une femme est une femme, 1960), François Truffaut (La mariée était en noir, 1967), ou encore Eric Rohmer (Le genou de Claire, 1969).

Législatives : sondage

 

 

L'UMP et ses soutiens centristes du Nouveau centre emporteraient les législatives avec 42 % des voix au premier tour et obtiendraient entre 410 et 430 députés dans la nouvelle assemblée, selon un sondage TNS Sofres-Unilog pour "Le Figaro", RTL et LCI.

Selon ce sondage, le PS et ses alliés du parti radical de gauche et du mouvement républicain et citoyen obtiendrait 27 % des voix le 10 juin, ce qui se traduirait par l'élection de 101 à 142 députés le 17.

Le parti communiste (4 % au premier tour) obtiendrait entre 4 et 10 députés et les Verts (3 %) entre 1 et 3. Le MoDem (Mouvement démocrate) de François Bayrou est crédité de 10 % et de 2 à 6 députés. Le Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers obtiendrait lui 1,5 % mais 2 ou 3 députés. Le Front national (4 %) ou les différents mouvements d'extrême gauche (4 %) n'auraient à nouveau aucun représentant.

Selon cette étude, 67 % des sondés sont "sûrs de leur choix", 30 % peuvent encore changer d'avis et 3 % sont sans opinion.

- Sondage réalisé par téléphone les 28 et 29 mai auprès d'un échantillon national de 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. `

Nicolas Sarkozy rend hommage à la résistante Germaine Tillion le jour de son 100e anniversaire

 

 

Le président Nicolas Sarkozy a transmis mercredi 30 mai "l'affection de la Nation toute entière" et "sa reconnaissance", à la résistante Germaine Tillion au jour de son 100e anniversaire.

"A travers vous, c'est devant une certaine idée de la France que je m'incline aujourd'hui", a écrit le chef de l'Etat dans cette lettre remise par Georges-Marc Benamou, son conseiller pour la culture et l'audiovisuel.

Nicolas Sarkozy a rendu hommage à la fondatrice du Réseau du Musée de l'Homme, première grande organisation de résistance en France, créé dès l'été 1940, et déportée à Ravensbruck. Le chef de l'Etat a aussi salué l'ethnologue fondatrice de centres sociaux pour améliorer le sort des populations musulmanes en Algérie.

Le nouveau président, désireux de rendre à la France la fierté de son passé, a multiplié pendant sa campagne les hommages aux héros de la Résistance. Il a annoncé le jour de son investiture que sa première décision de président de la République était de demander que "soit lue en début d'année à tous les lycéens de France" la lettre écrite par le jeune résistant communiste Guy Môquet la veille de son exécution.

 

INTERNATIONAL

 

L¹entrée sera désormais payante dans les anciens camps de concentration nazis

 

 

Les camps de concentration nazis pourraient désormais faire payer l'entrée aux visiteurs dans le but d'aider au financement de leurs services d'éducation, a rapporté jeudi 31 mai le New-York Times.

Pieter Dietz de Loos, president du comité international de Dachau, a confié au journal qu'il n'y avait pas d'autre choix que de rendre les entrées payantes afin que le musée puisse remplir ses obligations concernant l'éducation de la jeunesse aux horreurs de la Shoah. "Dans cinq ans, nous serons totalement ruinés", a-t-il prévenu.

Selon le New-York Times, les musées de Buchenwald et Ravens-bruck font également face à des difficultés du même ordre.

"Ce sont des cimetières. On ne paie pas pour pleurer ses morts", s'est indigné la communauté juive allemande.

Une ville allemande se repent de son passé nazi

 

 

Dans les années 1930, Tübingen a été parmi les premières villes d'Allemagne à expulser ses résidents juifs. Elle a ainsi été érigée en ville modèle par Adolf Hitler.

Tübingen est le foyer historique des premières doctrines antijuives de l'Eglise allemande et, en 1477, la petite ville de Tübingen avait été la première ville allemande à expulser ses habitants juifs.

Une petite communauté chrétienne allemande a fondé TOS (Tübingen Offensive Stadt mission Church), une organisation regroupant quelque 250 personnes, afin de communiquer sur les camps nazis et de se repentir du péché commis par l'Eglise de la ville.

A l'occasion du jour du souvenir de la Shoah, au mois d'avril, TOS a organisé au départ de Tübingen "La marche de la vie", en présence de chrétiens et de juifs allemands, à destination de Dachau. Un débat s'est tenu la veille, entre survivants des camps et descendants de S.S.

La marche s'est conclue par une cérémonie à Dachau. Beaucoup portaient des étoiles jaunes, et certains avaient apporté des photos de leurs proches, morts dans les camps nazis. Un porte-parole de TOS, Stephane Ahrens, a affirmé que la marche avait atteint son but : "confronter les mémoires du passé, discuter ensemble et surtout briser le silence."

Bush nomme Zoellick prochain président de la Banque mondiale

 

 

Le président George W. Bush a choisi l'ancien numéro deux du département d'Etat et ancien secrétaire au Commerce extérieur Robert Zoellick comme prochain président de la Banque mondiale.

Robert Zoellick, 53 ans, remplace Paul Wolfowitz, impliqué dans une affaire de conflit d'intérêts concernant sa compagne Shaha Riza, et dont la démission sera effective le 30 juin prochain.

L'affaire a provoqué un tollé au sein du personnel de la Banque mondiale et créé de vives tensions entre les Etats-Unis, l'Europe et d'autres pays réclamant la démission de ce proche de George Bush.

Irak : un attentat fait au moins 25 morts

 

 

Un terroriste suicidaire s'est fait exploser jeudi 31 mai dans un centre de recrutement de la police à Falloujah, faisant au moins 25 morts et une cinquantaine de blessés, selon la police.

Dix policiers figurent parmi les victimes de l'attaque, qui s'est produite vers 11h du matin. La ville de Falloujah, bastion de l'insurrection sunnite, est située à 65km à l'ouest de Bagdad.

La police a expliqué que le terroriste avait déclenché sa ceinture d'explosifs alors qu'il se trouvait au milieu des recrues potentielles. Le centre avait ouvert samedi seulement dans une école primaire de l'est de Falloujah.

Ahmadinejad : l'Iran est si puissant que nul n'oserait l'attaquer

 

 

Louant l'autosuffisance de l'Iran en matière de production d'armements, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé mercredi 30 mai que son pays était si puissant désormais qu'aucun Etat n'oserait lancer une attaque militaire contre lui.

"Nous avons dépassé notre seuil de vulnérabilité", a-t-il déclaré à la télévision publique. "Cela signifie que personne n'oserait lancer une attaque militaire contre notre pays." "Je ne pense pas qu'il y ait un objet que nous ne puissions produire si nous en avons besoin", a-t-il ajouté.

Ses propos surviennent alors que le Conseil de sécurité de l'ONU se prépare à débattre d'une troisième série de sanctions contre Téhéran, qui continue à refuser de suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium.

Après avoir acheté pendant plusieurs décennies des armes étrangères, l'Iran affirme être de plus en plus autosuffisant en la matière et exporte chaque année pour plus de 100 millions de dollars (74 millions d'euros) d'équipements militaires vers plus de 50 pays. Depuis 1992, l'Iran produit ses propres chars, blindés de transport de troupes et missiles. En 2005, la République islamique a annoncé avoir commencé la production de torpilles.

© Jerusalem Post édition française

 

07:53 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu