Avertir le modérateur

dimanche, 03 juin 2007

ISRAEL ET AUTORITE PALESTINIENNE

ISRAEL ET AUTORITE PALESTINIENNE

Shimon Peres officiellement candidat à la présidence de l¹Etat

Le vice-Premier ministre Shimon Peres a officiellement annoncé sa candidature pour la présidence de l¹Etat, ce dimanche 3 juin. Les députés Kadima Yoël Hasson et Ronit Tirosh ont validé le nombre de signatures nécessaires pour que ce vétéran de la politique puisse déposer son dossier au secrétariat de la Knesset.

La travailliste Colette Avital a de son côté affirmé avoir été approchée par des officiels de Kadima qui lui auraient proposé le poste de vice-ministre des Affaires étrangères si elle renonçait à se présenter contre Shimon Peres.

Avital a précisé qu¹elle n¹aurait pas mauvaise conscience si son ancien mentor devait perdre les élections, prévues le 13 juin prochain, par sa faute.

Netanyahou appelle à la dissolution du gouvernement

Le gouvernement actuel a échoué et doit être remplacé, a déclaré Binyamin Netanyahou ce dimanche matin 3 juin, sur les ondes de Galei Tsahal (la radio de l¹armée).

Il a fait référence au rapport intérimaire de la commission Winograd sur la récente guerre du Liban et a indiqué que l¹administration Olmert avait fait des erreurs de jugement et s¹était révélée irresponsable. Le Premier ministre manque de connaissance en matière de gestion militaire, a-t-il ajouté.

C¹est pourquoi, a-t-il poursuivi, ³il est nécessaire de remplacer le leadership actuel. Le rapport annonce que la totalité du gouvernement a échoué. Nous ne pouvons pas continuer à être complaisant², a précisé le chef de l¹opposition et président du Likoud. Et d¹ajouter : ³le public décidera, je ne crains pas de nouvelles élections².

4 soldats blessés au point de passage Erez

Quatre soldats ont été blessés ce dimanche 3 juin, suite à 4 tirs de mortier palestiniens au point de passage Erez. Les militaires ont été atteints par des éclats de métal et ont été transportés au centre médical Barzilaï d¹Ashkelon. Trois sont légèrement touchés et le quatrième souffre de blessures de moyenne gravité.

Un autre tir de mortier a été lancé en direction de la communauté de Netiv Haasserah, sans toutefois provoquer ni victime, ni dégâts.

Le point de contrôle Erez est le passage obligé pour les personnes qui veulent se rendre d¹Israël à Gaza ou inversement.

Le Hamas a revendiqué la responsabilité de l¹attaque.

Le Hamas refuse une trêve avec Israël et en envisage une autre

Le Hamas, qui a affirmé samedi 2 juin n'avoir pas tiré de roquette sur Israël depuis mercredi, a laissé entendre qu'il pourrait envisager une trêve d'un an avec l'Etat hébreu.

Le précédent cessez-le-feu avait été rompu à la mi-mai avec l'intensification des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, qui ont tué deux habitants de la ville de Sderot.

"Nous pourrions accepter un cessez-le-feu d'un an", a déclaré Moussa Abou Marzouk, numéro 2 du bureau politique du Hamas vivant en exil en Syrie, cité par le quotidien égyptien Al-Ahram. Cependant, le Hamas exige d¹élargir le cessez-le-feu à la Judée-Samarie et a refusé la trêve d¹un mois proposée par la président de l¹Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Mahmoud Abbas a proposé ce week-end l¹arrêt des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza contre l¹arrêt des interventions de Tsahal, trêve d¹un mois qui serait ensuite élargie à la Judée-Samarie, si elle s¹avérait efficace. Le Hamas a rejeté l¹idée.

La cessation des violences figurera en tête des préoccupations de la rencontre entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le Premier ministre Ehoud Olmert prévue le 7 juin prochain.

3 tirs de roquettes sur Israël samedi

Le Djihad islamique et d'autres groupes palestiniens ont revendiqué au moins trois tirs de roquettes sur Israël, qui n'ont fait aucun blessé samedi 2 juin.

Par ailleurs, dans la soirée, des soldats de Tsahal ont tué par balles un Palestinien et en ont blessé trois autres à Naplouse, selon les services de secours palestiniens. L'armée a déclaré avoir tiré sur un homme armé au cours d'une opération d'interpellation dans la ville.

Un membre du Fatah mortellement touché à Djénine

Tsahal a mortellement touché un membre du Fatah ce dimanche matin, lors d¹un raid militaire dans un camp de réfugiés de Djénine, en Samarie. L¹homme a été identifié comme étant Mohammed Amin Farahati, 22 ans, appartenant à la branche armée du Fatah.

Selon l¹armée, Farahati qui commandait une cellule de liaison entre le Djihad islamique et la branche armée du Fatah, serait mort lors d¹échanges de tirs. Tsahal rapporte également avoir trouvé une mitraillette de type M 16  côté de son corps.

Dans la nuit de samedi à dimanche, ce sont deux Palestiniens armés qui ont également trouvé la mort sous les balles de Tsahal, lors de deux incidents distincts, à Naplouse. Des Palestiniens avaient dressé des barricades dans le centre de la ville pour empêcher les forces de sécurité de procéder à des arrestations de terroristes recherchés. Une femme palestinienne a été légèrement blessée.

La veille, vendredi, 2 adolescents palestiniens de 10 et 13 ans ont eux aussi été mortellement touchés alors que, selon Tsahal, ils déposaient un objet suspect le long de la barrière de sécurité qui sépare Israël de la bande de Gaza, à proximité de la localité de Dougit. Ils avaient ignoré les injonctions d¹arrêt et les tirs en l¹air de Tsahal. Un autre Palestinien de 16 ans qui les accompagnait a été transporté à l¹hôpital Barzilaï d¹Ashkelon après avoir été blessé.

Israël se mobilise contre la menace de boycott des syndicats britanniques

Tzipi Livni, la ministre des Affaires étrangères, devrait tenir en début de semaine une réunion interministérielle afin d'envisager un plan d'action pour faire face à la menace de boycott enclenchée par des syndicats britanniques à l'encontre d'Israël.

Un appel au boycott des écoles et des universités israéliennes avait été décidé par le BUC, le syndicat des écoles et des universités britanniques le 29 mai dernier. Selon le syndicat, Israël ne respecte pas le "droit à l'éducation des enfants, étudiants et enseignants palestiniens".

Un autre syndicat britannique, l'Unison, a annoncé qu'il envisageait de s'associer au mouvement initié par les académiciens. Il s'agit du syndicat le plus important de Grande-Bretagne.

Tzipi Livni a rencontré vendredi 1er juin avec la secrétaire des Affaires étrangères britannique, Margaret Beckett, en soulignant qu'elle considérait avec "beaucoup de gravité" cette décision qui était en "totale opposition" avec les bonnes relations entretenues entre la Grande-Bretagne et Israël.

3 adolescents arrêtés pour meurtre

Un adolescent de 16 ans, a avoué samedi 2 juin avoir assassiné vendredi soir un jeune garçon de Rehovot. La victime, Adma Terrico, était âgée de 17 ans.

Deux autres complices, également âgés de 16 ans, ont reconnu avoir participé au meurtre.

700 000 Israéliens ont des problèmes d¹audition

Quelque 700 000 Israéliens ­ dont un tiers de personnes de plus de 65 ans ­ souffrent de troubles de l¹audition. Beaucoup ont des difficultés de communication avec leur entourage et déplorent ainsi une baisse sensible de leur qualité de vie. Mais parmi eux, bon nombre se refusent à demander de l¹aide, gênés et honteux de leur handicap.

Mardi 5 juin démarrera pour la quatrième année consécutive la semaine de l¹audition. Les activités proposées à travers le pays à l¹initiative du ministère de la Santé sont destinées à encourager la prise de conscience devant ces troubles fonctionnels et leur dépistage précoce pour un meilleur traitement.

A Sderot, la défense passive a distribué 40 appareils auditifs aux sourds et malentendants dans l¹incapacité d¹entendre les alertes annonçant l¹imminence de roquettes Kassam sur la ville. L¹Agence juive en a distribué 100 autres.

Pour tout renseignement sur les troubles auditifs, vous pouvez appeler le *2700 depuis un téléphone fixe ou un téléphone portable.

Le Shin Bet aurait mis en scène le détournement de l'avion d'Entebbe

Un document diplomatique confidentiel britiannique, publié vendredi 1er juin, affirme que le Shin Bet aurait pris part au détournement de l'avion Air France en 1976 par des terroristes palestiniens du FPLP (Front de libération populaire pour la Palestine), prenant en otage 200 passagers à l'aéroport d'Entebbe (Ouganda) .

Selon ce document, issu d'un diplomate britannique à l'ambassade de Paris, citant un contact de l'association du parlement euro-arabe, le détournement aurait été destiné à "torpiller les positions de l'OLP en France, afin d'éviter un rapprochement trop important avec les Américains". Selon le document, l'imposition de la pax americana au Moyen-Orient aurait été à l'avantage de l'OLP et à la défaveur des fronts de refus".

L'intervention secrète du Shin bet aurait donc eu pour but de discréditer l'OLP auprès de la France et des Etats-Unis, favorables à l'OLP à cette époque.

Le document en question provient des archives nationales de Londres. Shimon Peres, ministre de la Défense à l'époque des faits, a fortement démenti ces affirmations, déclarant qu'elles étaient outrageuses et sans fondements.

Des journalistes palestiniennes menacées de mort pour "comportement indécent"

Un groupe islamiste radical a menacé de mort les femmes journalistes de Palestine TV, chaîne de télévision officielle de l'Autorité palestinienne (AP).

Ces dernières sont accusées de "violer les préceptes de l'Islam" par une tenue et un comportement "indécents" à l'écran. La menace a été proférée par un groupe intitulé les Sabres vertueux de l'Islam.

"C'est une honte que les journalistes qui travaillent pour un média officiel rivalisent de talents pour exposer leurs charmes", affirmait le communiqué, qui ajoutait de "détruire leur maison" si ces dernières refusaient de porter le voile.

Ce groupe avait revendiqué une série d'attaques de cybercafés et de restaurants de la bande de Gaza au courant de l'année. Il est l'un des trois groupes islamistes affilié à al-Qaïda apparu dans la bande de Gaza ces trois dernières années.

Les Brigades des martyrs d'al-Aqsa, branche armée du Fatah, ont fermement condamné cette menace et se sont engagés à protéger les femmes menacées.

Shahar Peer éliminée à Roland-Garros

La joueuse de tennis Shahar Peer s¹est inclinée ce dimanche 3 juin en huitième de finale contre la numéro 3 mondiale, la slovaque Svetlana Kuznetsova, 6-4, 6-3. Le match a été de courte durée et a mis à néant les espoirs prometteurs de la jeune Israélienne de 20 ans, classée à la 15e place des meilleures joueuses de tennis mondiales.

Elle était pourtant venue à bout de la numéro 20 mondiale, Katarina Srebotnik, lors du troisième tour de Roland-Garros, samedi 2 juin et s¹offrait ainsi une place pour les huitièmes de finale de ce tournoi du Grand Chelem. La numéro 1 israélienne avait bataillé pendant 128 minutes avant de remporter le match 6-1, 4-6, 6-3.

MOYEN-ORIENT


Visite de l'ONU à la frontière libano-syrienne

Une équipe de l'ONU s'est rendue samedi 2 juin dans un important poste frontalier situé entre le Liban et la Syrie, pour s¹entretenir avec des responsables des douanes et de l'immigration, au moment où des informations font état de contrebande d'armes entre les deux pays, ont annoncé des responsables de la sécurité.

Ce déplacement au poste frontalier de Masnaa, dans la vallée de la Bekaa, intervient quelques semaines après l'appel lancé par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon à la Syrie, pour que Damas collabore avec le Liban et tente d¹empêcher ce trafic d'armes transfrontalier.

Selon des responsables de la sécurité, l'équipe de l'ONU est arrivée à bord de plusieurs véhicules sous bonne garde, et elle a passé plus d'une heure à Masnaa.

Intensification de l'offensive militaire libanaise contre le Fatah al-Islam

Pour la première fois depuis le début des affrontements le 20 mai dernier, l'armée libanaise a fait appel à un hélicoptère samedi 2 juin dans les combats meurtriers contre les miliciens du groupe radical Fatah al-Islam, retranchés dans le camp de réfugiés palestinien de Nahr el-Bared, dans le nord du pays du Cèdre.

Un hélicoptère de type Gazelle a tiré deux missiles et ouvert le feu à la mitrailleuse, apparemment contre des positions du groupe islamiste à la lisière ouest du camp, au deuxième jour d'une offensive visant à déloger les militants armés. Il s'agissait semble-t-il d'une tentative visant à interdire toute fuite par voie maritime. L'armée libanaise, qui ne possède pas d'avions, dispose d'hélicoptères, généralement réservés au fret.

L'intervention d'un de ses aéronefs témoigne de l'intensité des combats sur le terrain.

Après une accalmie vendredi soir 1er juin, l'offensive a repris samedi matin à coups de tirs d'artillerie et de mitrailleuses. "Nous continuons à avancer aujourd'hui et nous avons espoir de mettre fin" à l'opération, a déclaré un officier en refusant d'en dire plus. Samedi, quatre soldats libanais ont été tués et dix autres blessés, selon des responsables militaires, ce qui porte à six morts et 20 blessés le bilan de l'offensive lancée vendredi dans les rangs de l'armée.

Des représentants des forces de sécurité ont également fait état de plusieurs dizaines de morts et blessés au sein du groupe Fatah al-Islam, mais un haut responsable du mouvement a affirmé que seuls deux miliciens avaient été blessés depuis le début des combats.

FRANCE


Ouverture du procès des attentats antisémites de Casablanca, demain lundi

Huit hommes doivent comparaître à partir de demain, lundi 4 juin, devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir apporté un soutien logistique et financier aux auteurs des attentats de Casablanca qui avaient fait 45 morts, dont 12 terroristes suicidaires, en mai 2003.

En 2004, l'interpellation des suspects qui encourent jusqu¹à 10 années d¹emprisonnement, avait été présentée comme "l'aboutissement d'une longue enquête conduite (...) dans les milieux proches du Groupe islamique combattant marocain (GICM)". Le GICM avait revendiqué les attentats de Casablanca perpétrés le 16 mai 2003 contre un hôtel international, le cimetière juif de l'ancienne médina, un restaurant italien dirigé par un juif marocain, le Cercle de l'Alliance israélite et la Casa Espana, un restaurant associatif jouxtant une antenne de l'ambassade d'Espagne.

Parmi les suspects interpellés en avril 2004, figure notamment le chef présumé de la cellule française, Moustapha Baouchi, de nationalité marocaine, qui s'était rendu à plusieurs reprises dans des camps d'entraînement militaire en Afghanistan.

Il a reconnu au cours de l'enquête appartenir à un groupe terroriste composé de combattants marocains constitué en Afghanistan par des vétérans de la guerre d'Afghanistan. Pour l'accusation, Baouchi était un des membres de la commission militaire du Groupe islamique combattant marocain (GICM) envoyé en France pour y coordonner les activités de la cellule, assurer le transport de fonds vers la structure centrale du GICM et coordonner l'exfiltration de certains auteurs des attentats de Casablanca.

INTERNATIONAL


Ahmadinejad menace encore et toujours Israël

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré ce dimanche 3 juin que le monde assisterait bientôt à la destruction d¹Israël.

Selon le dirigeant islamiste, habitué des provocations et des propos antisémites, la guerre de l¹été dernier au Sud Liban a montré ³pour la première fois que l¹hégémonie du régime sioniste s¹était effondrée et avait enclanché le bouton qui devait compter les jours avant la destruction du régime sioniste².

³Si Dieu le veut, nous assisterons dans un futur proche à la destruction du régime occupant corrompu², a ajouté Ahmadinejad lors d¹un discours prononcé devant des invités internationaux, à l¹occasion du 18e anniversaire de la mort de l¹ayatollah Ruhollah Khomeini, connu pour avoir été le père de la Révolution islamique de 1979.

Bush : la population du Darfour a assez souffert

Le président américain George W. Bush a évoqué la situation au Darfour samedi 2 juin, à l'occasion de son allocution radio hebdomadaire, affirmant que la population de cette région de l'ouest du Soudan "souffrait depuis assez longtemps".

"Nous ne détournerons pas nos yeux d'une crise qui constitue un défi pour la conscience du monde", a-t-il déclaré.

Le président américain s'envolera demain lundi pour l'Europe, où il se rendra dans six pays et assistera au sommet du G8 en Allemagne. Contrairement à de précédents sommets où l'Irak était le principal sujet de tension, d'autres problèmes internationaux devraient être abordés cette fois-ci, notamment la crise humanitaire au Darfour.

© Jerusalem Post édition française

23:15 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu