Avertir le modérateur

vendredi, 15 juin 2007

Etat d'urgence à Gaza

  A LA UNE

   
Etat d’urgence à Gaza
Le président de l’Autorité palestinienne a décrété jeudi soir l’état d’urgence et limogé le Premier ministre Ismaïl Haniyeh.
 
La prise de contrôle quasi totale du Hamas sur la bande de Gaza a amené Mahmoud Abbas à prendre des mesures dramatiques. La constitution palestinienne le lui autorisant, il s’est adjugé tous les pouvoirs, et a dissous le gouvernement d’union nationale dirigé par le Premier ministre islamiste Ismaïl Haniyeh, qui est en place depuis le mois de mars après l’accord signé en Arabie saoudite destiné à mettre fin aux violences inter-palestiniennes.
Durant la journée de jeudi, les hommes du Hamas ont pris par les armes le contrôle des bureaux de l’Autorité Palestinienne encore tenus  par le Fatah à Gaza.   Le quartier général de la sécurité préventive a également été conquis par le parti d'Haniyeh dans des combats qui ont duré plusieurs heures, et à l'issue desquels les hommes du Premier ministre ont occupé le bâtiment sur lequel ils ont hissé le drapeau vert de leur mouvement. Dans un communiqué, la branche armée du Hamas a affirmé y avoir saisi des documents "prouvant que ce service complote avec l'ennemi sioniste pour assassiner les chefs de la résistance".  L’offensive générale du mouvement islamiste a également touché les services d’informations, radios et télévisions, qui ont  ensuite diffusé en boucle des messages de leur parti. Dans la soirée, les membres de la branche armée du Hamas attaquaient les derniers postes militaires dépendant du Fatah à Gaza, afin de prendre le contrôle total de ce territoire.        
Les violences ont aussi atteint la ville de Shekhem (Naplouse) où des membres du Fatah ont incendié un bureau qui sert de siège aux députés du Hamas, et des dizaines de militants islamistes ont également été arrêtés par le Fatah dans plusieurs villes de Judée-Samarie.
Dans une conférence de presse spéciale tenue dans la nuit par le Premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh a proclamé que le gouvernement ne serait pas dissous et que les mesures prises par le Président étaient sans valeur, déclarant notamment que la présence du Hamas au gouvernement était " une décision du Peuple palestinien qu'il représente à 96%". Il a ensuite qualifié la résolution de Mahmoud Abbas "d'impétueuse" indiquant que l'entourage du Président n'avait pas réfléchi à toutes ses implications. Appelant au retour au calme, Haniyeh a demandé à ses hommes de libérer les prisonniers du Fatah et s'est engagé à faire revenir la paix dans les territoires, et à créer un nouveau ministère de la sécurité regroupant tous les services d'ordre.
On compte plus d'une centaine de morts dans les affrontements qui opposent depuis une semaine les factions rivales palestiniennes.
Dans ce contexte, les ministres des Affaires étrangères arabes tiendront vendredi au Caire une réunion extraordinaire pour examiner la situation dans la bande de Gaza.

www.israelinfos.net

 

 

07:55 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu