Avertir le modérateur

vendredi, 15 juin 2007

LE CRIF EN ACTION :JUIFS D'EGYPE..

Le Crif en action
 
Juifs d’Egypte : le second exode
15/06/07
  imprimer cet article envoyer à un ami  
- - Thème: Histoire


 

 

A l’invitation du CRIF, près de 150 personnes ont assisté le 14 juin, au centre d’Art et de Culture de l’Espace Rachi, à la projection de deux documents : « Les derniers juifs d’Alexandrie » de Jean-Michel Destang et Richard Zéboulon et de « Témoignages. Les Juifs d’Egypte » de Micheline Abergel, Minou Azoulai, Emilie Lambert et Sylvie Leprince.
Ces films diffusés dans le cadre de la campagne internationale « Justice for Jews from Arab Countries », - dont le CRIF représenté par Jean-Pierre Allali est le coordinateur français - ont ému l’assistance, majoritairement composée de Juifs originaires d’Egypte. La soirée « Juifs d’Egypte : le second exode » a permis pour beaucoup de retrouver à travers ces témoignages, une trace de leur passé ou une partie de l’histoire de leurs parents.
Dans la seconde partie de la soirée animée par Simone Diday, Moïse Rahmani, écrivain bruxellois, spécialiste de l’Histoire des Juifs d’Egypte a fait une intervention, rappelant qu’avant 1956, 80 000 juifs vivaient encore en Egypte. Aujourd’hui, il ne reste que 50 Juifs égyptiens. Il a également raconté qu’après cinquante ans de mémoire enfouie en lui-même, il a décidé de rechercher dans les livres d’Histoire, la mémoire oubliée de ses ancêtres. Moïse Rahmani a trouvé dans des archives sur l’Egypte, des documents attestant des lois raciales anti-juives, des récits d’émeutes et de massacres puis les étapes du processus de l’expropriation et de l’expulsion des Juifs égyptiens, rendus apatrides. «  Nous sommes des réfugiés. Notre maison a été prise, nos tombes violées mais je n’ai conservé aucune haine ni amertume car chez nous, les Juifs égyptiens, on ne garde pas les mauvais souvenirs ». En effet, peu ont osé parler de leurs souffrances et de leur exil forcé, également par pudeur : la situation de leurs frères victimes de la Shoah était sans commune mesure avec ce qu’ils avaient subi. Simone Diday a expliqué que « nous, les Egyptiens, avons été très discrets et n’avons jamais parlé. Nous avons toujours tout vécu avec beaucoup d’humour. Et nous n’en voulons pas à cette Egypte qui nous a mal traités, tant pis pour elle ! ».
Philippe Partouche, Micheline Abergel, David Harari et Fortunée Dwek ont également apporté leurs témoignages émouvants et utiles pour l’avenir.
Un appel à témoignage a été lancé afin de sauvegarder la mémoire de ce qui reste de « ces Juifs d’Egypte nés d’ailleurs » selon la formule de Fortunée Dwek.
Jean-Pierre Allali a tenu à remercier l’ensemble des intervenants présents ainsi que Richard Prasquier le président du CRIF et Haïm Musicant, le directeur sans qui cette soirée n’aurait pu se dérouler.
Photo : © 2007 Alain Azria

19:20 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu