Avertir le modérateur

mardi, 19 juin 2007

L'Union européenne et les USA vont reprendre l' aide directe aux Palestiniens

ISRAEL ET AUTORITE PALESTINIENNE

 

 

L'Union européenne et les Etats-Unis vont reprendre l'aide directe aux Palestiniens

 


Les Etats-Unis ont annoncé lundi 18 juin la reprise de leur aide financière directe au gouvernement palestinien, après l'éviction du Hamas, ainsi que des contacts politiques bilatéraux. L'Union européenne (UE) devrait leur emboîter le pas.

Le nouveau cabinet palestinien dirigé par le nouveau Premier ministre Salam Fayyad pourrait également bénéficier du déblocage des taxes perçues par Israël pour le compte des Palestiniens, à condition que l'exécutif reconnaisse le droit d'exister de l'Etat hébreu.

Quatre jours après la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas et le limogeage du Premier ministre Ismaïl Haniyeh issu de ses rangs vendredi 15 juin, les Etats-Unis ont donc décidé de lever leur embargo économique et politique à l'encontre du gouvernement palestinien, dont la nouvelle équipe ne comprend plus aucun ministre du Hamas. Washington veut en effet asseoir l'autorité du président de l'Autorité palestinienne, (AP) Mahmoud Abbas, du Fatah.

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a ainsi téléphoné lundi au nouveau Premier ministre palestinien pour l'informer de la décision de Washington. "Je lui ai dit que les Etats-Unis reprendraient leur aide complète au gouvernement palestinien et des contacts normaux de gouvernement à gouvernement", a-t-elle déclaré aux journalistes au département d'Etat.

 

La direction du Fatah rompt tout contact avec le Hamas

 


La direction du Fatah a décidé mardi 19 juin de rompre tout contact avec le Hamas. La décision a été prise lors d'une réunion du Comité central du mouvement, selon un participant, Azzam al-Ahmed.

"Le Comité central du Fatah a décidé aujourd'hui de ne pas entretenir tout type de contact, dialogue ou réunions avec le Hamas, à moins qu'il ne décide de suspendre son coup militaire à Gaza et ne rétablisse une situation normale", a-t-il ajouté. "Le Fatah n'aura aucune relation avec le Hamas, quel que soit le niveau".

 

L'ONU condamne les tirs de roquettes sur Israël

 


Le conseil de sécurité de l'ONU a condamné les attaques à la roquette de dimanche soir 17 juin sur Kiryat Shmona perpétrées contre Israël en provenance du Liban, qualifiant cet incident de "sérieuse brèche" dans le cessez-le-feu en vigueur le long de la frontière israélo-libanaise.

Deux roquettes tirées depuis le Liban ont en effet frappé dimanche le nord d'Israël, provoquant des dégâts sans faire de victimes. L'armée libanaise a affirmé que trois roquettes avaient été tirées au total et que des troupes envoyées en reconnaissance pour déterminer la zone de tir présumée près de la frontière avec l'Etat hébreu en avaient découvert une quatrième équipée d'un retardateur.

"Les membres du conseil de sécurité ont fermement condamné les attaques de roquettes perpétrées contre Israël depuis le sud du Liban [...] qui constituent une sérieuse brèche dans la cessation des hostilités et une violation flagrante de la résolution 1701" des Nations unies, affirme le conseil dans un communiqué, en référence à la résolution qui a mis un terme à la seconde guerre du Liban de l'été dernier avec le Hezbollah.

La porte-parole des Nations unies Michele Montas a déclaré lundi aux journalistes que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon "déplore vivement l'attaque de roquettes". Ban Ki-moon a invité toutes les parties à "faire preuve de la plus grande retenue", observant que cette attaque était la plus sérieuse violation du cessez-le-feu à ce jour, a ajouté Montas.

 

Barak entre en fonction en tant que ministre de la Défense

 

Le nouveau président du parti travailliste, Ehoud Barak, est officiellement entré en fonction en tant que nouveau ministre de la Défense de l'Etat hébreu mardi matin 19 juin, après une cérémonie à la base militaire de Kirya, à Tel-Aviv.

La cérémonie a eu lieu le lendemain de la validation de sa nomination par la Knesset, avec 46 voix contre 22. Il a été assermenté immédiatement après l'approbation de la Knesset.

 

Le Hezbollah enquête sur les tirs de roquette de dimanche

 


Le Hezbollah aurait ouvert une enquête sur les tirs de roquettes qui se sont abattues sur Kiryat Shmona dimanche 17 juin, selon les déclarations au Jerusalem Post d'un officier haut gradé de la Finul - la Force intérimaire des Nations unies au Liban - mardi 19 juin.

Selon l'officier en question, l'identité des terroristes à l'origine de ces tirs n'est toujours pas claire. Lundi 18 juin, le groupe, autoproclamé "les brigades du Djihadi Badr de la branche libanaise", avait revendiqué la responsabilité de l'attaque.

 

Tsahal entre dans la bande de Gaza pour protéger le point de passage d'Erez

 


Un certain nombre de tanks de Tsahal sont entrés dans la bande de Gaza par l'intermédiaire du point de passage d'Erez mardi après-midi 19 juin.

De source militaire, cette action aurait pour but de protéger le point de passage des incidents similaires à ceux de lundi 18 juin, lors desquels des Palestiniens ont ouvert le feu et lancé une grenade sur un avant-poste militaire.

 

Fusillade au point de passage d'Erez

 


Une fusillade a éclaté lundi soir 18 juin au point de passage d'Erez entre Israël et la bande de Gaza, faisant au moins un mort et 15 blessés, tous Palestiniens, selon les secouristes israéliens et des responsables hospitaliers. La télévision faisait état de quatre morts. Certains des blessés ont été évacués en ambulance vers un hôpital d'Ashkelon.

Israéliens et Palestiniens ont fourni des versions des faits divergentes. Selon Tsahal, des Palestiniens armés ont lancé une grenade et ouvert le feu à l'arme automatique sur un groupe de plusieurs dizaines de Palestiniens qui attendaient dans un tunnel, côté Gaza, pour fuir la bande de Gaza.

"Les victimes proviennent des tirs palestiniens", a affirmé le commandant Tal Evram, porte-parole de Tsahal. "L'incident est avant tout une attaque terroriste palestinienne sur des Palestiniens."

Et du côté palestinien, Abou Moujahid, porte-parole des Comités de résistance populaire, a affirmé que deux militants de son groupe avaient ouvert le feu sur des soldats au point de passage d'Erez et que ces derniers avaient riposté, atteignant des civils.

 

Les chrétiens menacés à Gaza

 

Le leader d'un groupe islamiste de Gaza indique que les chrétiens vont devoir respecter la loi islamique s'ils veulent "continuer à vivre en paix".

D'après un responsable de la Djihadia Salafiya, les chrétiens devront notamment accepter la prohibition de l'alcool et le port du voile pour les femmes, ajoutant que les "missionnaires" seraient traités "durement".

Les menaces sont formulées deux jours après l'attaque d'une école et d'une église de la petite communauté chrétienne de Gaza, à la faveur de la prise de pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza.

 

Le ministre de l'Environnement souhaite la libération de Marouane Barghouti

 


Selon le ministre de l'Environnement Gideon Ezra, Israël devrait libérer Marouane Barghouti, le chef du Tanzim ("l'Organisation") proche du Fatah de Mahmoud Abbas, emprisonné à perpétuité en Israël pour le meurtre de citoyens israéliens dans des attentats qu'il a commandités.

Ezra rappelle que plusieurs prisonniers palestiniens, incarcérés pour actes de terrorisme et libérés dans le cadre des accords d'Oslo, avaient ensuite rejoint les forces politiques palestiniennes modérées.

Selon Ezra, Israël doit donner les moyens à Mahmoud Abbas de faire respecter l'Autorité palestinienne et donner leur chance à de nouveaux responsables palestiniens, plutôt qu'à ceux qui avaient "échoué" à Gaza.

Gideon Ezra a également estimé que si tel était le souhait de Mahmoud Abbas, Israël devrait permettre aux réfugiés de Gaza de se rendre en Cisjordanie pour s'y installer.

 

INTERNATIONAL

 

 

La Corée du Nord tire un missile vers les eaux entre la péninsule et le Japon

 


La Corée du Nord a tiré un missile à courte portée en direction des eaux séparant la péninsule coréenne et le Japon, a annoncé mardi après-midi 19 juin un responsable des services de renseignement sud-coréens.

Ce tir a lieu alors que des progrès semblent se faire jour dans les négociations internationales destinées à obtenir l'arrêt du programme d'armes nucléaires du régime de Pyongyang.

La Corée du Nord "a tiré un missile à courte portée, a précisé ce responsable, qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat en raison du caractère sensible de l'information.

Selon lui, le missile avait une portée d'une centaine de kilomètres. Il n'a pas fourni d'autres détails. Des inspecteurs des Nations unies doivent effectuer la semaine prochaine une visite en Corée du Nord pour vérifier la fermeture effective du réacteur nucléaire de Yongbyon, conformément à l'accord conclu avec Pyongyang en février dernier.

 

Irak : vaste offensive de l'armée américaine contre Al-Qaïda

 


Quelque 10 000 soldats américains ont lancé tôt mardi 19 juin une vaste offensive contre Al-Qaïda dans la province insurgée de Diyala, au nord-est de Bagdad, tuant au moins 22 insurgés, a annoncé l'armée américaine.

Cette opération baptisée "Pointe de flèche" a été lancée à Bakouba, la capitale de la province de Diyala, et implique l'aviation à la faveur de l'obscurité, a précisé l'armée américaine dans un communiqué.

 

Affrontements dans le sud de l'Irak

 


Pour la deuxième journée consécutive, de violents affrontements opposaient mardi 19 juin dans le sud de l'Irak les forces irakiennes de sécurité aux combattants chiites de l'Armée du Mahdi - la milice dirigée par l'imam radical Moqtada al-Sadr - a annoncé la police.

Neuf obus de mortier sont tombés tôt mardi sur le siège de la police de la ville et trois policiers ont été blessés et un véhicule a été détruit dans le pilonnage.

Les combats faisaient rage notamment à Nassiriyah, à 320 kilomètres au sud-est de Bagdad où huit personnes ont été tuées lundi 18 juin. Plus de 60 personnes y avaient été également blessées, des policiers pour la plupart. Un couvre-feu a été imposé.

Lundi, au moins 36 personnes avaient été tuées dans de violents accrochages opposant miliciens chiites et forces britanniques qui procédaient à des fouilles de maisons dans le même secteur. Ces accrochages qui ont également fait plus d'une centaine de blessés se sont déroulés à Amarah, à 320km au sud-est de Bagdad.

 

FRANCE

 

 

Jean-Marie Le Pen: le FN va devoir se serrer la ceinture

 


Au lendemain du second tour des législatives, le président du Front national Jean-Marie Le Pen a souligné lundi 18 juin que son parti - dont aucun candidat n'a été élu député - allait être contraint d'annuler l'organisation de manifestations "coûteuses" et d'envisager des économies en raison de ses échecs électoraux.

"Il n'y aura pas d'université d'été, il n'y aura pas non plus de BBR [fête des "Bleu, blanc, rouge"] cette année parce que ce sont des manifestations coûteuses", a-t-il dit. "Nous n'excluons pas des compressions dans tous les domaines, dans tous les budgets, que ce soit les budgets de publicité, que ce soit des budgets de fonctionnement, des budgets administratifs, des budgets de personnel".

Dimanche soir 17 juin, Jean-Marie Le Pen avait déjà lancé un appel à "la souscription nationale" pour renflouer la formation d'extrême droite, dont la "subvention publique de fonctionnement" sera "amputée de 60 %". Cela obligera le FN "à réduire drastiquement [ses] frais d'administration et de propagande", avait-il déclaré.

"La moitié de nos candidats, près de 300, victimes de l'abstention, n'ayant pas franchi la barre des 5 %, ne seront pas remboursés de leurs frais de campagne", avait-il observé, jugeant "désastreuses" les conséquences de ces défaites électorales "sur le plan financier".

© Jerusalem Post édition française

www.jpost.com

 

16:36 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu