Avertir le modérateur

dimanche, 22 juillet 2007

Cérémonie pour le 65e anniversaire de la Rafle du Vel d'hiv

"Nous ne sommes pas et ne pourrons jamais être guéris de l'holocauste", a déclaré dimanche François Fillon à l'occasion du 65e anniversaire de la Rafle du Vel' d'Hiv.

Ce dimanche 9h00 départ du Marathon de la mémoire ,au mémorial de la Shoa constitué d'une équipe de jeune du Maccabi  avec le concours de l'Absi avec le Président Maurice Benhayoun du Maccabi et Gil Taieb de l'Absi ,le plus jeune coureur devait avoir 6 ans .

medium_Ceremonie_du_22_juillet_2007_18_.jpg
 

"Il y a 65 ans, des responsables de Vichy, des fonctionnaires, des collaborateurs, se sont souillés d'une faute pleine, indélébile", a déclaré le Premier ministre lors d'une cérémonie à Paris, square des Martyrs juifs, près du pont de Grenelle où s'élevait le Vélodrome d'hiver.

Du 16 au 21 juillet 1942, 8.160 des 13.152 juifs arrêtés à Paris et dans la région parisienne lors de la plus importante rafle conduite sur le territoire français furent parqués au Vel d'Hiv, avant d'être conduits dans des camps de concentration.

medium_Ceremonie_du_22_juillet_2007_56_.jpg

"65 ans. Le temps a passé, reléguant dans une mort obscure les coupables historiques, et avec eux la nécessité d'expier. L'horreur, elle, n'a pas diminué; et avec elle s'est perpétuée notre obligation de protester, de pratiquer l'exercice du souvenir et de la vigilance", a souligné François Fillon.

Le 16 juillet 1995, Jacques Chirac avait reconnu la responsabilité de la France dans la rafle ("Ces heures noires souillent à jamais notre Histoire et sont une injure à notre passé"), un geste salué comme un "acte de courage et de lucidité" par François Fillon.

medium_Ceremonie_du_22_juillet_2007_155_.jpg

"Il fallait cet acte de courage et de lucidité pour regarder en face le passé de notre nation, pour décider d'en assumer les responsabilités et les conséquences", a dit le chef du gouvernement, qui use d'ordinaire d'un registre plus critique à l'égard de l'ancien chef de l'Etat.

"Notre pays doit célébrer ses jours de grandeur et reconnaître ses heures de honte car la mémoire d'un grand peuple ne se divise pas. C'est dans la pleine reconnaissance des lumières et des ombres du passé que la nation s'instruit et se grandit", a-t-il ajouté.

medium_Ceremonie_du_22_juillet_2007_585_.jpg

François Fillon a lancé un appel à la jeunesse pour qu'elle perpétue le souvenir de la Shoah.

"Lorsque la voix de ceux qui ont vécu cette tragédie se sera tue, il vous reviendra, à vous jeunesse de France, de prendre le relais de leurs paroles, de leur mémoire. Vous le ferez pour eux, vous le ferez pour la France", a-t-il dit en présence notamment de rescapés, de Simone Veil, déportée à Auschwitz, et du président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier.

23:50 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu