Avertir le modérateur

lundi, 23 juillet 2007

EN FINIR AVEC LA BETISE EPAISSE...

En finir avec la bêtise épaisse…
Dans la lutte contre le terrorisme islamiste.
Par Simon Frajdenrajch pour Guysen International News

22 juillet 2007 

De retour d’un voyage en Suède, passant par le principal aéroport de Stockholm, j’ai « bénéficié » hier soir des mêmes mesures de « protection » que lors d’un autre voyage effectué fin 2006 à Londres, dans un aéroport desservant une compagnie à bas prix.
Un panneau informe les passagers que les produits de toilette doivent être rangés dans un sac plastique transparent ; les formats plus grands que ceux prescrits par l’Union Européenne, après l’exemple de l’administration de l’aviation civile américaine, sont rejetés.

Décision administrative que le Père Ubu n’aurait pas reniée : la quantité de shampooing d’un grand flacon aux trois-quarts vide étant évidemment aussi dangereuse qu’un petit flacon de TNT bien fermé. Le scanner des bagages à main ayant détecté la présence d’un flacon de shampooing, et un récipient de mousse à raser, l’employé de la société privée chargé d’inspecter mon bagage à main préleva ces deux innocents flacons.
Comme j’étais un peu outré devant cette manifestation de bêtise indiscriminée, je décidai de vider les deux flacons dans le bac en plastique passé sous le scanner.
Ce geste d’impatience n’eut pas l’heur de plaire au présumé supérieur hiérarchique du détecteur humain de base, qui me déclara avec colère que « j’avais à bien me tenir » (« You must behave » !) Sans me restituer mon sac, il me pria sans ménagement de m’adresser au poste de police, me refusant l’accès vers l’embarquement, et menaçant ainsi de me faire manquer l’avion.
Or dans les aéroports européens, ces actes de police sont délégués à des sociétés privées, qui n’ont précisément aucun pouvoir de police, mais agissent avec une arrogance inversement proportionnelle à l’ignorance du public face à l’uniforme de fantaisie dont leurs employés sont dotés.

J’exigeai donc la restitution de mon sac, et sans craindre le moins du monde l’intervention de la police, je demandai au contraire à y être accompagné. Un officier de police finit par intervenir, écouta les explications de l’employé zélé, puis les miennes, et me proposa de me faire passer par une autre porte. Je profitai de son intervention pour lui expliquer l’origine de ma révolte.

Pourquoi toute cette narration ?

Parce qu’il faut rappeler un certain nombre de vérités concernant la lutte contre le terrorisme, essentiellement d’origine islamiste :

1 - Tout d’abord, le terrorisme des transports aériens internationaux fut « inventé » à la fin des années 1960 par l’OLP de Yasser Arafat : ce fut son apport essentiel à la civilisation humaine. Arafat entama une longue carrière de terroriste international, qui devait le conduire à une fortune personnelle rondelette extorquée à ses généreux donateurs, en particulier aux contribuables de l’UE, à qui on ne demanda jamais leur consentement ; il finit ainsi ses jours avec une fortune estimée à 1,3 milliards de dollars, dispersés sur différents comptes, dont le « Peuple palestinien » ne profitera jamais.
Sans négliger un Prix Nobel de la Paix, attribué un peu vite en 1994 après les « Accords d’Oslo », par un jury qui prenait ses désirs de paix pour des réalités, et pratiquait ce « wishful thinking » - qu’on pourrait traduire par « pensée magique en politique » – tant pratiquée par les pacifistes munichois depuis Chamberlain et Daladier.

2 - Daniel Pipes, directeur d’un « Think Tank » américain, islamologue de renom international, parfait arabisant, auteur de plusieurs livres et de milliers d’articles sur la lutte contre l’islamisme radical ;
Charles Krauthammer d’autre part, psychiatre de formation et analyste politique de grand renom, éditorialiste respecté donnant chaque semaine sa contribution dans le fameux « Washington Post », ont fait remarquer à l’occasion de la décision de l’administration de l’aviation civile qu’elle relevait d’une forme de bêtise administrative. Pourquoi ?
Ce ne sont pas essentiellement les flacons de shampooing des honnêtes passagers qui font sauter les avions en plein vol, mais les esprits malades de gens souvent fort éduqués : l’affaire toute récente du réseau « Hippocrate » de jeunes médecins travaillant en Grande Bretagne, issus de l’immigration de pays musulmans (un Jordanien, un Pakistanais, un Indien musulman arrêté à Brisbane en Australie pour contribution à la préparation de cet attentat et leurs acolytes étudiants en médecine à Glasgow et Londres) viennent nous le rappeler ; après les musulmans nés sur le sol britannique et d’origine pakistanaise, apparemment fort bien « intégrés », renforcés par un Jamaïcain converti à l’Islam, auteurs des attentats dans le métro de Londres, ainsi que dans un autobus, qui organisèrent et provoquèrent le carnage du 7 Juillet 2005 encore présent dans les mémoires.

3- Ces attentats, ainsi que ceux du 7 mars 2003 dans la gare centrale d’Atocha à Madrid, qui provoquèrent la mort de près de 200 personnes, deux milliers de blessés, dont certains estropiés à vie, le retrait de l’Espagne d’Irak et la non réélection du gouvernement de José Maria Aznar, pourtant donné gagnant par tous les sondages précédant ces élections législatives espagnoles, viennent s’ajouter au record absolu du 11 septembre 2001 que les islamistes radicaux ont à leur actif.

4 – L’installation de portiques de détection métalliques dans tous les aéroports du monde – depuis l’invention du terrorisme aérien international par l’OLP à partir de 1967, apport indiscutable ( ?!?) au progrès de l’humanité souffrante - qui ne cesse depuis de jurer sa dévotion à la « cause palestinienne » - constitue déjà un premier triomphe du terrorisme islamiste.
Les islamistes radicaux peuvent ainsi se vanter d’avoir remporté au minimum une victoire : ils ont rendu notre monde moins sûr, assurément plus laid, introduit la peur dans tous les esprits contemporains, fait régresser l’esprit de liberté, en imposant un sentiment de culpabilité à ceux qui en sont les victimes.

Les contrôles dans les aéroports sont aujourd’hui devenus une routine, mais nul ne s’interroge plus sur leur fondement et leur efficience, et l’on pourrait ainsi continuer de multiplier des mesures de contrôles vexatoires à l’encontre des passagers : fouille au corps, détecteur, vidage des poches… auxquels il faut se prêter de bonne grâce.
D’ailleurs, après les attentats de Madrid et du Métro de Londres, on en vient à se demander s’il ne faudrait pas un contrôle d’accès dans ces transports en commun terrestres également ?!
Il vient un moment où il faut savoir dire : STOP !
M. Pasqua, lorsqu’il était ministre de l’intérieur du gouvernement Balladur, proposa de « terroriser les terroristes ». La formule était intéressante mais vide, car dénuée de volonté politique.
La peur doit effectivement changer de camp, et les coupables sentir le vent du boulet près des oreilles.

5 – En édictant des règles de contrôle des passagers toujours en retard d’un attentat, les autorités de l’aviation civile internationale font preuve d’aveuglement et d’imprévoyance.
Ainsi, après que Christian Reid, britannique converti à l’Islam, eût essayé de faire sauter un avion transatlantique entre Londres et Washington, il fut décidé de faire déchausser TOUS les passagers traversant l’Atlantique. Y compris les grands-mères de 85 ans et plus !
Nous sommes ainsi confrontés à une manifestation assez déroutante de la bêtise des autorités chargées de nous protéger, qui imposent des contrôles totalement improductifs, sous prétexte de ne vouloir surtout vexer personne, en refusant le bénéfice évident du « profilage », pourtant préconisé par les meilleurs experts – D. Pipes, Ch. Krauthammer, M. Steyn - pour n’en citer que quelques uns.
Ainsi, pour s’épargner l’accusation d’être « racistes », nos autorités refusent de faire de la « discrimination productive » à défaut d’être positive, à l’encontre de sujets originaires de pays à risques. La mise en place de fichiers informatiques intergouvernementaux croisés doit pourtant élever la garantie de sûreté anti-terroriste due aux passagers, en élevant le niveau de recherche à l’encontre des sujets potentiellement dangereux.
Certes, il est politiquement incorrect d’affirmer qu’un islamiste radical détecté par tous moyens du renseignement doit faire l’objet d’une surveillance spécifique : c’est pourtant la triste réalité.
Certes, vu le nombre croissant de sujets « d’origine européenne » convertis à l’Islam radical, le problème du dépistage du risque se complique : C’est vrai, et bien entendu le réseau serré des services de renseignements nationaux en Europe et aux USA, doit apporter son lot d’informations utiles.

6 - Des mesures de plus en plus humiliantes pour l’ensemble des passagers honnêtes – fouille au corps, inspection des bagages de cabine personnels, voire interrogatoire serré sur le contenu d’une boite de médicaments, portant atteinte au secret médical - à l’égard des voyageurs qui ne demandent qu’à être transportés dans des conditions sûres, en évitant les pièges d’une météo et/ou d’une géographie déjà suffisamment dangereuses, comme la récente catastrophe aérienne de l’Airbus au Brésil vient malheureusement de nous le rappeler.
Tout cela doit nous ramener à une saine vision des réalités : le terrorisme aérien est essentiellement d’origine islamiste, n’en déplaise aux agneaux pacifistes bien pensants persuadés que le terrorisme ne concerne que les autres.
Le terrorisme islamiste n’est certes qu’une méthode de déstabilisation de l’Occident au sens large, et la « Guerre contre le terrorisme islamiste », qui sera longue, est essentiellement idéologique.

Ce constat doit conduire à la mise en place spécifique d’un « profilage » des voyageurs réputés à risque. Les mesures de détection actuelles – portiques détecteurs de métaux et fouilles de bagages, ne sont que les compléments d’une attitude globale de sécurité qui doit s’adresser davantage aux personnes, aux terroristes potentiels, plutôt qu’aux innocents objets transportés en cabine. Sans oublier d’ailleurs les risques indirects - introduction d’explosifs dans les bagages de soute (attentat de Lockerbie au-dessus de l’Ecosse), réseaux islamistes infiltrés dans les principaux aéroports européens, qu’une récente enquête publiée par Philippe de Villiers, a contribué à dévoiler. Des condamnations à des peines de prison plus ou moins lourdes ont été prononcées pour vols en bande organisée, avec licenciement d’employés indélicats, recrutés dans la même région de l’est de l’Algérie. Les mesures de sécurité instituées aujourd’hui demeurent donc nécessaires, de façon DISCRIMINEE et INTELLIGENTE.
Si l’on compare le niveau de sécurité des compagnies aériennes à travers le monde, c’est la compagnie israélienne El Al qui emporte indiscutablement la première place. Pourquoi ?
La qualité de ses pilotes ? Bien sûr, généralement issus des Forces Aériennes d’Israël, leurs commandants de bord sont des pilotes chevronnés.
La qualité des appareils, bénéficiant de la technologie de sécurité aérienne dernier cri ? Bien sûr : rappelons par exemple la tentative d’attentat contre un avion de la compagnie « ARKIA », filiale à prix légers d’El Al, qui disposait dès ses débuts de systèmes de leurres anti-missiles.
Mais surtout, par-dessus tout, le facteur humain ! Prenez l’avion à destination d’Israël, et vous comprendrez pourquoi vous êtes convoqué(e) au minimum deux heures avant l’embarquement. Tous les passagers, TOUS sans exception, font l’objet d’un interrogatoire atypique par de charmantes jeunes femmes observatrices et psychologues. Les questions anodines succèdent aux questions personnelles : pourquoi allez-vous en Israël, où, voir qui, pour faire quoi… Si une réponse leur paraît incohérente, elles la reformulent, et vont voir leur supérieur(e) pour avis si nécessaire.
C’est de cette manière que la sécurité des passagers peut être assurée, et pas en écartant un innocent flacon de shampooing !


 www.guysen.com

23:05 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu