Avertir le modérateur

dimanche, 05 août 2007

ISRAEL ET AUTORITE PALESTINIENNE

5 000 personnes à Jérusalem pour la "marche des survivants" de la Shoah

 

Quelque 5 000 personnes étaient attendues aujourd'hui à la "marche des survivants" qui devait débuter à 16 h 30 devant la Knesset pour s'achever devant le bureau du Premier ministre Ehoud Olmert. Les organisations des survivants de la Shoah demandent une aide mensuelle de 1 000 shekels minimum pour les 120 000 rescapés au lieu des 83 shekels promis par le gouvernement.

"Une marche durant laquelle les survivants prévoient de porter l'étoile jaune et l'uniforme de prisonnier, au nom d'un différend financier avec le gouvernement, est une insulte à la mémoire collective de l'Holocauste", a déclaré le ministre des Affaires sociales, Itzhak Herzog, dans une interview accordée à la radio Reshet Bet, dimanche 5 août. Il a appelé les manifestants "à faire preuve de responsabilité dans leurs méthodes de contestation".

Les représentants des survivants avaient lancé, vendredi 3 août, un ultimatum au Premier ministre Ehoud Olmert, promettant d'annuler la marche si le gouvernement acceptait de revenir sur le montant des aides et d'entamer des négociations.

 

Nouveau sommet Olmert-Abbas en vue de la conférence de paix régionale

Les proches du Premier ministre Ehoud Olmert et du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'efforçaient ce dimanche 5 août de se mettre d'accord sur le lieu de la rencontre prévue lundi entre les deux dirigeants, qui devrait vraisemblablement se tenir à Jéricho si les dispositions sécuritaires le permettent.

Selon un responsable du cabinet du Premier ministre, l'ordre du jour de la rencontre devrait porter pour la première fois sur les questions liées à une déclaration de principes sur un accord final pour l'établissement d'un Etat palestinien. La semaine dernière, Olmert a déclaré à la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, qu'il était prêt à aborder les questions essentielles afin de tenter d'arriver à un accord de principes en vue de la conférence de paix au Moyen-Orient prévue par Washington en novembre prochain.

 

300 hommes du Fatah auraient rendu les armes

 

Plus de 300 Palestiniens de Cisjordanie auraient rendu les armes, conformément à un accord signé avec Israël, a déclaré, dimanche 5 août un responsable palestinien de la sécurité.

Les hommes sont des membres des Brigades des martyrs d'al-Aqsa du Fatah. Le mouvement a été fondé au moment du déclenchement de la seconde Intifada en 2000 et ses membres ont organisé des douzaines de fusillades et d¹attentats suicides contre Tsahal et des civils israéliens.

Au cours du mois de juillet, Tsahal a offert l¹amnistie aux hommes armés, liés au Fatah, qui reconnaissent l¹Etat d¹Israël et qui soutiennent la création d¹un Etat palestinien frontalier.

 

Jacques Chirac connaîtrait la vraie cause de la mort d'Arafat

L'ancien président français Jacques Chirac connaît la vraie cause de la mort de Yasser Arafat et il devrait rendre publique cette information, a assuré samedi 4 août à Ramallah Bassam Abou Sharif, un ancien collaborateur d'Arafat.

Yasser Arafat est mort le 11 novembre 2004, après avoir été soigné dans un hôpital français. Les médecins qui ont soigné l'ancien président de l'Autorité palestinienne ont affirmé qu'il était mort d'une attaque intervenue après des problèmes digestifs et une affection sanguine aiguë, appelée coagulation intravasculaire disséminée.

Alors que Yasser Arafat aurait eu 78 ans samedi, Bassam Abou Sharif a assuré à des journalistes que Chirac et les médecins français d'Arafat connaissent la vraie cause de sa mort, mais qu'ils ont décidé de ne pas la révéler publiquement, craignant de déstabiliser un peu plus le Proche-Orient s'ils le faisaient.

Bassam Abou Sharif a dit croire qu'Israël avait tué Arafat avec une substance qui détruit les globules rouges. Interrogé sur les preuves qu'il détiendrait, il a répondu qu'il révélerait ses sources si Chirac démentait publiquement ses allégations.

L'Etat hébreu a toujours démenti toute implication dans la mort de Yasser Arafat.

Shfaram commémore les deux ans de l'attaque meurtrière d'Eden Natan Zada, un soldat déserteur

 

Samedi 4 août dans l'après-midi, environ 1 000 habitants de Shfaram en Galilée ont participé à une manifestation à l'occasion des deux ans de l'attaque d'Eden Natan Zada, un soldat déserteur de Tsahal.

Le 4 août 2005, il avait ouvert le feu dans un bus et tué quatre Arabes israéliens. Douze personnes avaient également été blessées dans l'attaque. Menotté par des policiers, il avait ensuite été battu à mort par la foule en colère.

Des députés, des fonctionnaires municipaux et des dirigeants des partis arabes ont participé à l'événement. Plusieurs habitants de Shfaram ont été arrêtés alors qu'ils brûlaient le drapeau israélien. D'autres participants brandissaient le drapeau palestinien.

La police de Galilée a rejeté la requête d'activistes d'extrême droite désirant manifester à Shfaram. Ils voulaient protester contre l'absence de poursuites à l'encontre des auteurs du lynchage d'Eden Natan Zada.

L'expulsion de deux familles juives de Hébron prévue dans la nuit de dimanche à lundi

 

Tsahal se prépare à expulser deux familles juives de Hébron, a affirmé jeudi 2 août la communauté juive de la ville. Les deux familles vivent dans des échoppes palestiniennes laissées vides, à proximité du quartier d'Avraham Avinou.

Selon les habitants des implantations, environ 1 000 policiers, des unités anti-émeutes et des soldats vont mener les opérations d'expulsion tard ce soir ou tôt demain.

La communauté juive de Hébron a demandé à des militants de droite de venir dans la ville afin d'empêcher l'expulsion.

Deux roquettes Kassam tirées sur Sderot

 

Deux roquettes de type Kassam ont été tirées sur Sderot, samedi 4 août dans la soirée, quelques minutes après l'attaque de l'aviation de Tsahal contre des membres du Djihad islamique au sud de Rafiah près de la frontière égyptienne. Les deux roquettes tombées sur Sderot n'ont fait aucun dégât.

Selon des témoins, au moins deux personnes ont été tuées et six autres blessées dans les deux véhicules visés par Tsahal, qui a confirmé l'attaque sans donner plus de détails.

Le Djihad islamique a confirmé que plusieurs de ses membres se trouvaient dans au moins un des deux véhicules, une voiture et un camion, visés par les missiles. Des témoins ont déclaré avoir vu plusieurs explosions émanant du camion après la frappe, suggérant qu'il transportait des explosifs.

 

Le Hamas organise un mariage collectif en Syrie

Une soixantaine de couples palestiniens se sont mariés dans un camp de réfugiés en Syrie, où le Hamas organisait pour la première fois une telle cérémonie collective.

Les voeux ont été prononcés vendredi 3 août en présence de quelque 5 000 personnes, selon des responsables du mouvement de la résistance islamique qui ont affirmé que le but était de permettre le mariage à des jeunes qui ne peuvent en assumer les dépenses.

"Le Hamas m'a aidé à réaliser mon rêve. Je veux remercier le Hamas, simplement parce qu'il m'a rendu heureux", a déclaré l'un des jeunes mariés, Abdel Rahman Taha, 27 ans.

Le Hamas a également distribué à chaque couple l'équivalent de 1 500 dollars en argent liquide ainsi que des appareils ménagers.

 

L'infiltration en Israël de deux Palestiniens de la bande de Gaza a déclenché une fausse alerte terroriste

 

Les forces de sécurité ont appréhendé deux Palestiniens, entrés illégalement en Israël via le mur de sécurité de Gaza, vendredi 3 août, à la suite d'une poursuite spectaculaire conduisant au blocage des routes vers le sud et le centre du pays.

Les deux hommes ont été arrêtés à Tira en fin de journée. Durant leurs interrogatoires, ils ont admis être entrés en Israël pour trouver du travail et ont réfuté des projets d'attaques terroristes.

Les deux hommes étaient à l'origine soupçonnés de rejoindre la région de Tel-Aviv ou des endroits à forte concentration de population arabe comme Jaffa et Taiba. L'alerte terroriste s'est ensuite déplacée vers le nord à Gedera et les kibboutzim environnants. Mais durant la soirée, l'alerte a migré vers le centre du pays à Hadera et Wadi Ara.

Les forces de sécurité ont installé des postes de contrôle sur l'autoroute traversant Israël et la route 65, et aussi aux entrées de Hadera et de Beit Shean. Les barrages routiers improvisés ont provoqué de multiples embouteillages.

Cinq noyades pendant la grève des sauveteurs

 

Cinq personnes sont mortes noyées pendant la grève des sauveteurs qui a débuté samedi 4 août à 17 h, laissant les plages bondées du week-end sans surveillance. Seules les plages de Tel-Aviv et Haïfa ont été normalement contrôlées.

Des négociations autour des salaires se sont tenues entre le Centre pour le gouvernement local et les syndicats de sauveteurs, mais elles ont abouti à une impasse. A l'heure actuelle, les maîtres nageurs débutants perçoivent un salaire de 19,50 shekels de l'heure.

Durant le week-end, les noyades ont eu lieu dans des plages non surveillées, à Netanya, Ashdod, et Atlit. Le service météorologique avait émis un avertissement valable pour tout le week-end, lié aux fortes vagues et courants marins, rendant les plages de Méditerranée très dangereuses.

Depuis avril, 19 personnes sont mortes noyées.

Deux garçons sauvés de la noyade durant le week-end

 

Deux jeunes garçons, qui se baignaient en famille, ont été sauvés de la noyade par des secouristes, dans deux accidents séparés.

Samedi 4 août, dans la soirée, un garçon de 12 ans a été entraîné par de forts courants devant la plage surveillée de Nahariya. Un officier de police qui l'avait vu plonger à environ 50 mètres de la plage, s'est précipité dans l'eau en uniforme pour nager jusqu'au garçon au bord de l'épuisement.

Deux jours auparavant, un autre garçon de 8 ans a été entraîné par des vents violents alors qu'il nageait dans la mer Morte devant la plage de Névé Midbar. Le garçon est resté dans l'eau pendant plusieurs heures avant d'être sauvé par des secouristes à 1 h du matin. Il a été retrouvé à environ 5 kilomètres de la plage.

Lancement d'un nouveau quotidien du soir gratuit

 

Un nouveau quotidien en hébreu distribué gratuitement l'après-midi doit faire son apparition cette semaine sur le marché des journaux dominé par Yediot Aharonot, Ma'ariv et Haaretz.

"Tandis que Yediot Aharonot écrit sur ce qui s'est passé hier, nous écrivons sur ce qui s'est passé aujourd'hui", a confié une source proche de Metro.

Initiative conjointe de l'homme d'affaires Dudi Weissman et d'Eli Azur, propriétaire du Jerusalem Post, Metro sera édité à midi et distribué entre 14 h et 17 h.

Metro rejoint les derniers journaux gratuits qui ont récemment vu le jour : Yisrael Hayom, financé par Sheldon Adelson, proche de Binyamin Netanyahou, et Yisraeli, lancé en 2006 et distribué à près de 180 000 exemplaires quotidiens.

Eliminatoires de la Ligue des Champions : Betar Jerusalem attendu par les Portugais de Benfica

 

Le Betar Jerusalem devrait rencontrer les Portugais de Benfica à l'occasion du troisième tour des préliminaires de la Ligue des Champions s'il défait le FC Copenhague  mardi 7 août au stade Teddy.

En match aller, le champion israélien a perdu 1-0 contre les Danois le 31 juillet.

La Ligue des Champions de l'UEFA est une compétition annuelle de football entre les meilleurs clubs du continent européen. Le vainqueur est officiellement champion d'Europe des clubs.

 

La Grèce et la Roumanie en finale du tournoi international de water polo à Wingate

 

La Grèce rencontrera la Roumanie dimanche 5 août en finale du tournoi international de water polo qui se déroule cette année en Israël. L'évènement, organisé sous les auspices de la FINA, a réuni durant quatre jours huit équipes internationales dans les locaux du centre sportif de Wingate, près de Netanya.

Samedi, les Roumains ont battu les Français 13-10, tandis que  les Grecs ont défait leurs adversaires australiens 11-8. Plus tôt dans la journée, les Hollandais ont battu les Israéliens 11-4, les reléguant à la 7e place du tournoi.

Le ministre des Sports, Galeb Majadle, qui participait jeudi au lancement du tournoi, s'est engagé à "tout faire pour que le water polo se développe en Israël".

Ram et Erlich en finale du tournoi de Washington

 

Andy Ram et Yoni Erlich ont accédé à la finale du tournoi de Washington en battant samedi 3 août en demi-finale Martin Damm et Leander Paes 6-7, 7-6, 10-2.

La paire israélienne rencontrera les vainqueurs de la demi-finale opposant Bob et Mike Bryan à Paul Hanley et Kevin Ullyett.

Un ministre syrien compare Israël et les Etats-Unis à un "serpent"

 

Ce dimanche 5 août, le ministre syrien de l'Information Mohsen Bilal, a publiquement comparé Israël et les Etats-Unis à un "serpent prêt à attaquer n'importe quand alors même qu'il sait qu'il va mourir".

De plus, dans le quotidien perse Al-Hilaj, Bilal a caractérisé Israël de "nation immorale sans valeurs", faisant implicitement référence à l'affaire Moshé Katsav. Le ministre a également critiqué l'Arabie Saoudite pour sa participation à la conférence de paix régionale initiée par George W. Bush.

Quant à la question du Golan, Bilal a déclaré : "la Syrie est endormie", mais selon lui, ses yeux restent ouverts et le pays continue de surveiller la région.

Les déclarations de Bilal ont été rendues publiques à la lumière d'un sondage réalisé sur la population syrienne par l'association américaine Terror Free Tomorrow. Les Syriens sont 51 % à être en faveur d'un traité de paix avec Israël, seulement en échange du retour de la souveraineté syrienne sur le Golan.

La Grande-Bretagne aurait l'intention de juger un officier de Tsahal

 

La Grande-Bretagne a réitéré sa demande qu'Israël juge le capitaine Heib de Tsahal, accusé d'avoir tiré sur le journaliste-réalisateur britannique James Miller, mort à Gaza il y a quatre ans.

De nouvelles preuves ont été mises en lumière après la parution d'une enquête commanditée par Scotland Yard sur les circonstances de la mort du documentariste.

Ces preuves sont fondées sur des enregistrements audio et vidéo réalisés en mai 2003 au moment où Miller s'est fait tuer pendant qu'il réalisait un documentaire sur les enfants dans le conflit israélo-palestinien.

Selon le Times du dimanche 5 août, si Israël ne coopère pas, la Grande-Bretagne est prête à engager elle-même des poursuites. En effet, Israël estime que les preuves ne sont pas suffisantes pour engager une procédure contre Heib. Tsahal n'a, à l'heure actuelle, formulé aucune déclaration.

INTERNATIONAL

Le conseil de sécurité de l'ONU fustige les violations de l'embargo sur les armes à la frontière libano-syrienne

 

Le conseil de sécurité de l'ONU s'est dit "gravement préoccupé" vendredi 3 août par les violations de l'embargo sur les armes le long de la frontière libano-syrienne. Le conseil a notamment réaffirmé "qu'il ne saurait y avoir ni vente ni livraison d'armes et de matériel connexe au Liban sans l'autorisation du gouvernement libanais. À cet égard, le conseil est préoccupé par la récente déclaration du Hezbollah, selon laquelle celui-ci conserve la capacité militaire de procéder à des frappes sur tout le territoire d'Israël, et appelle toutes les parties à s'abstenir de faire des déclarations et de mener des activités susceptibles de compromettre la cessation des hostilités."

Par ailleurs, le conseil s'est déclaré "vivement préoccupé par le fait que le Hezbollah n'a pas libéré les deux soldats israéliens qu'il a enlevés, ni même donné de preuves qu'ils sont encore en vie, et demande leur libération immédiate et sans condition."

Nasrallah accuse les Etats-Unis de vouloir déclencher des guerres au Moyen-Orient

Le chef du Hezbollah, le cheikh Hassan Nasrallah, a critiqué vendredi 3 août le projet américain d'accroître son assistance militaire à des pays arabes, accusant Washington de vouloir plonger le Moyen-Orient dans des guerres.

Il faisait référence au programme américain annoncé cette semaine de vendre des armes à hauteur d'au moins 20 milliards de dollars à des pays du Golfe persique et de fournir une nouvelle aide militaire sur dix ans à Israël et à l'Egypte.

"Les Etats-Unis apportent des milliards de dollars d'armes pour enflammer des guerres dans cette région", a lancé Nasrallah dans un discours diffusé sur des écrans géants à destination de centaines de milliers de partisans à Baalbek, dans l'est du Liban.

"L'administration américaine oeuvre pour provoquer des conflits intercommunautaires et des guerres civiles en Palestine, en Irak, dans le Golfe...et entre les pays de cette région."

 

Tripoli ne s'intéresse guère "aux missiles qui pourraient atteindre Israël"

Alors que la Libye doit renouveler son armement et l'Occident vendre ses armes, Tripoli ne s'intéresse guère "aux missiles qui pourraient atteindre Israël", estiment Saad Djebbar, de l'Institut sur l'Afrique du Nord à l'Université de Cambridge, et l'expert militaire israélien Shlomo Brom.

Avec la libération des infirmières bulgares et du médecin d'origine palestinienne, condamnés à mort, torturés et détenus en Libye pendant plus de huit ans, la levée de l'embargo européen sur la vente d'armes à la Libye, décidée en 2004, peut devenir pleinement effective.

Ainsi, Tripoli affirme avoir signé deux contrats pour l'achat de missiles et d'équipements de communication français pour 405 millions de dollars. EADS confirme avoir conclu un contrat pour des missiles antichar Milan et en finalise un autre portant sur un système radio.

Certes, des doutes subsistent quant à l'équilibre stratégique de la région, les violations des droits de l'Homme et la fiabilité du leader absolu Moammar Kadhafi, connu pour son impétuosité, mais "si la Libye est capable d'ouvrir son marché efficacement, il y a des milliers de dollars à faire là-bas et aussi à dépenser", souligne David Hartwell, de la revue Jane's Country Risk.

 

Le Congrès américain donne au gouvernement des pouvoirs étendus en matière d'écoutes

La Chambre des Représentants a voté samedi 4 août un texte visant à étendre les écoutes téléphoniques et interceptions de courriels dans le cadre de la lutte antiterroriste du gouvernement américain.

Le vote par 227 voix contre 183 fait suite à l'adoption du même texte par le Sénat vendredi. Le président George W. Bush avait appelé le Congrès à donner son feu vert à ce projet de loi, soulignant que "protéger l'Amérique est notre obligation la plus solennelle".

Le nouveau texte actualise la FISA (Foreign Intelligence Surveillance Act), loi réglementant les écoutes effectuées dans le cadre de la sécurité nationale. Il donne à présent au gouvernement la possibilité d'intercepter, sans mandat judiciaire, les appels téléphoniques et courriels transitant par le territoire américain. Les mouvements de défense des libertés civiles et des députés démocrates ont estimé que ce texte allait trop loin.

www.jpost.com

 

19:35 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu