Avertir le modérateur

jeudi, 09 août 2007

Souvenirs personnels du voyage à Auschwitz Birkenau avec le Cardinal Lustiger

Le Crif en action
 
Souvenirs personnels du voyage à Auschwitz Birkenau avec le Cardinal Lustiger
09/08/07
  imprimer cet article envoyer à un ami    
- - Thème: Hommage


  Photo:Alain Azria

 

Le cardinal Lustiger était venu à Auschwitz Birkenau à plusieurs reprises pour des missions officielles, ou pour accompagner le Pape. Il a ainsi participé à la visite de Benoit XVI en 2006. Mais la seule visite effectuée par le cardinal à titre personnel a eu lieu le 10 avril 2007. J'ai en l'honneur de l'accompagner à cette visite que nous avions organisée en coopération avec la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. C'était aussi l'inauguration dans le périmètre du musée du lieu où s'était élevée la première chambre à gaz de Birkenau, dit « Bunker 1 » ou « maison rouge ».En effet à cet endroit, dans une maison expropriée, grossièrement adaptée à l'administration de gaz, dans le bois de bouleaux situé derrière le camp de Birkenau, ont eu lieu les premiers gazages systématiques de Juifs à partir de mars 1942, un peu plus tard, une autre maisonnette (la «maison blanche ») fut utilisée en même temps. C'est là qu'a eu lieu l'extermination par gazage jusqu'en avril 1943, quand les chambres à gaz  avec crématorium incorporé furent prêtes. Le souvenir de ces deux « maisons » s'est évanoui de la mémoire d'autant que le musée ne s'en était pas préoccupé car sur le lieu de la maison rouge habitait une famille polonaise. J'ai pu grâce à l'aide de M.Pezzetti, historien italien et de Stéphane Wilkanowicz, un intellectuel catholique polonais, récupérer cette maison et faire donation  du lieu, transformé en simple prairie, au musée d'Auschwitz.
C'est donc là qu'a probablement eu lieu le gazage de la mère du cardinal, envoyée à Birkenau en février 1943. Les participants à ce voyage garderont longtemps dans leur mémoire le souvenir du cardinal Lustiger debout devant la stèle. 10, 15 minutes peut-être d'un silence absolu, d'une densité incroyable dans lequel sa  méditation et sa prière intérieure (celle de Aaron ou celle de Jean Marie ?) se transféraient comme naturellement en chacun d'entre nous.
Il se trouve que le voyage a eu lieu très peu de temps après la mort de Jean Paul II. Le cardinal Lustiger devait très vite d'ailleurs aller à Rome pour le conclave. Une délégation du CRIF, accompagnée du grand Rabbin Gilles Bernheim a donc tenu à l'accompagner ainsi que les évêques présents à ce voyage, dont Mgr Ricard, président de la Conférence épiscopale, pour déposer une plaque d'hommage au Pape dans sa ville natale de Wadowice. Il faut rappeler ici que Wadowice est toute proche d'Auschwitz et que la ville de Bendzin d'où provenait la famille du cardinal Lustiger est également voisine....Ces multiples coïncidences ont encore accentué le caractère inoubliable de ce voyage....
Richard Prasquier
 
 
Ce qu’en disait la revue de presse du CRIF :
 
 
 
Cérémonie à Auschwitz-Birkenau à l’endroit de la maison rouge
 11/04/05 - - : Shoah
Un kaddish, prière juive des morts, a été récité dimanche 10 avril à l'endroit de la "maison rouge", la première chambre à gaz de Birkenau à l'occasion de son incorporation au Musée d'Auschwitz.
Le grand rabbin Gilles Bernheim a dit cette prière à la mémoire des quelque 100.000 personnes assassinées à cet endroit, notamment beaucoup de juifs de France, entre mars 1942 et avril 1943. Une centaine de personnes venues de France, juives et catholiques, dont le cardinal Jean-Marie Lustiger et le président de la Conférence des évêques de France, Jean-Pierre Ricard, participaient à la cérémonie.
"Il ne s'agit pas d'une acquisition muséographique. Il y eut ici plus de morts qu'à Dachau ou Ravensbruck", a déclaré Richard Prasquier, président du Comité français pour Yad Vashem, lieu de la mémoire de l'holocauste en Israël. Il a acquis le site pour le donner au Musée.
L'historien italien, Marcello Pezzetti, qui a aidé au repérage du site de la "maison rouge", a lancé "un appel à continuer". Selon lui, "il faut chercher les fosses communes et surtout faire venir les jeunes".
Le groupe avait auparavant visité la Judenrampe, réhabilitée par la Fondation pour la mémoire de la Shoah et inaugurée par le président Jacques Chirac en janvier en marge du 60e anniversaire de la libération d'Auschwitz (à trois kilomètres de Birkenau). C'est là que les convois de juifs déportés arrivaient jusqu'en mai 1944.
 
Hommage de responsables juifs et catholiques français à Jean Paul II à Wadowice
11/04/05
 
Une délégation de responsables juifs et catholiques venue de France a rendu dimanche 10 avril à Wadowice, un hommage à Jean Paul II dans sa ville natale.
Accueillie sur les marches de la basilique de la ville par un vicaire, le père Jan Jarco, et le secrétaire de la commune Marek Brzezniak, la délégation a visité l'église où continuait de se recueillir une foule nombreuse. La délégation a ensuite visité la maison natale de Jean Paul II.
Richard Prasquier, président du Comité français pour Yad Vashem et membre du bureau exécutif du CRIF, Haïm Musicant, directeur général du CRIF, et Yonathan Arfi, président de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), ont remis au père Jarco une plaque gravée expliquant que "le dimanche 10 avril 2005, une délégation de la communauté juive de France est venue rendre hommage à Jean Paul II à Wadowice sa ville natale".
"Nous sommes heureux de voir que des personnes de la religion évoquée par Jean Paul II comme celle de nos frères aînés viennent dans sa ville témoigner de leur hommage", leur a dit le père Jarco.
Le grand rabbin Gilles Bernheim faisait également partie de la délégation.
Côté catholique, le cardinal Lustiger était venu tout exprès de Rome où il devait retourner pour participer à l'élection d'un nouveau pontife. Le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, était également présent ainsi que le secrétaire général de la Conférence, Mgr Stanislas Lalanne, le président du comité épiscopal pour les relations avec le judaïsme Mgr Francis Deniau et le secrétaire de ce comité, le père Patrick Desbois.
Sur le livre d'or laissé ouvert dans la maison natale de Jean Paul II, Mgr Lustiger a écrit un mot en latin tandis que Mgr Ricard signait "en signe d'affection et de reconnaissance". Haïm Musicant y a salué "cet homme de foi qui a été celui aussi du dialogue renouvelé avec les juifs".
 
(A.F.P.) ; (La Croix)
 
 
L’hommage des catholiques et juifs français à Wadowice
12/04/05
 
Une délégation de catholiques et de juifs français, comptant notamment le cardinal Jean-Marie Lustiger, Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, ainsi que Gilles Bernheim, grand rabbin de la synagogue de la Victoire, Haïm Musicant, directeur général du CRIF et Richard Prasquier, président du Comité français pour Yad Vashem, s’est rendue à Wadowice, la ville natale de Jean-Paul II, pour « honorer la mémoire de Jean-Paul II et son œuvre d’ouverture du dialogue avec le peuple juif ».
La délégation accueillie par le père Jan Jarco a offert une plaque commémorative sur laquelle est écrit : « Le dimanche 10 avril 2005, une délégation de la communauté juive de France est venue rendre hommage à Jean-Paul II à Wadowice, sa ville natale. »
Mgr Ricard a rappelé que l’on doit à Jean-Paul II la « rénovation des liens avec nos frères aînés ». D’ailleurs, Richard Prasquier a souligné que le pape en traversant le Tibre pour se rendre dans la synagogue de Rome avait accompli son « voyage le plus long, un voyage de vingt siècles ».
 
L’hommage des catholiques et juifs français à Wadowice (La Croix)
 
 

23:25 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci pour tous ces moments émouvants et partagés....

Henriette

Waterloo.be

Écrit par : horovitz henriette | dimanche, 12 août 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu