Avertir le modérateur

lundi, 03 septembre 2007

Rice : Olmert prêt à discuter ; Abbas prêt à une "déclaration de principes" de paix

Rice : Olmert prêt à discuter ; Abbas prêt à une "déclaration de principes" de paix

Alors que les dirigeants mondiaux affluent dans la région, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a mis en garde contre le risque d'échec de la conférence de paix sur le Proche-Orient prévue en novembre à l'initiative du président américain George W. Bush, en l'absence d'un accord de principes avec Israël.

De son côté, le Premier ministre Ehoud Olmert fait face au mécontentement croissant au sein de son parti Kadima, alors que les députés critiquent le déroulement à huis clos des pourparlers avec Abbas.

Afin de s'assurer de l'appui de Kadima et de celui du grand public, Olmert devrait présenter les détails des discussions au moyen d'un discours, prévu le 20 septembre. Parmi les membres de son parti ayant exprimé leur mécontentement figurent Marina Solodkin, David Tal, Otniel Schneller, Zeev Elkin et le ministre de la Sécurité intérieure Avi Dichter. Pour les députés et le ministre, les concessions promises par Israël pourraient potentiellement affaiblir le soutien public dont dispose Kadima.


Rentrée des classes sous les roquettes à Sderot


La rentrée des classes a été perturbée dimanche 2 septembre dans la ville de Sderot par des tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza voisine. Trois engins ont atterri sur des terrains situés à l'extérieur de la localité, sans faire ni victimes ni dégâts. Ces trois tirs ont été revendiqués par le Djihad islamique.

En représailles, l'aviation israélienne a mené deux raids dans la bande de Gaza. La première frappe a visé un site de lancement de roquettes dans le nord du territoire, sans faire de victimes.

Le deuxième raid a visé une voiture qui transportait des tireurs de roquettes. Le Djihad islamique a précisé que les occupants du véhicule faisaient partie de ses membres, mais que le tir israélien a manqué sa cible. Selon les services de secours palestiniens, trois personnes ont été légèrement blessées.

Dimanche, les sirènes ont retenti à plusieurs reprises dans la ville de Sderot, obligeant les habitants et les élèves à se mettre à l'abri en ce premier jour d'école.

Dès ce début d'année scolaire, des exercices ont eu lieu dans les écoles de la ville pour apprendre aux enfants à se réfugier sous leurs tables de classe en cas d'alerte.


Une crèche de Sderot évacuée après le tir d'une roquette depuis Gaza


Les soldats de Tsahal s'affairaient lundi 3 septembre à évacuer des enfants en bas âge d'une crèche de Sderot après la chute dans la cour de l'établissement d'une roquette tirée depuis la bande de Gaza.

Aucun des 15 bébés présents dans le centre n'a été blessé. Toutefois, des parents paniqués ont afflué de toute la ville, déjà rendus furieux par l'incapacité des autorités à protéger leurs familles des tirs quasi-quotidiens de roquettes, pour retirer leurs enfants des écoles pour la deuxième journée consécutive.

Pour le seul mois d'août, quelque 300 roquettes ont été tirées sur la région de Sderot.


La police recommande l'inculpation d'Avraham Hirchson

La police a annoncé dimanche 2 septembre avoir réuni suffisamment de preuves pour inculper l'ancien ministre des Finances, Avraham Hirchson, de man¦uvres frauduleuses.

Si le procureur général, Eran Shendar, décide de suivre les recommandations de la police, Hirchson devrait être inculpé d'abus de confiance, de fraude, de détournement de fonds et de blanchiment d'argent.

La police soupçonne notamment l'ancien ministre d'avoir touché une partie des fonds détournés par Ovadia Cohen, ancien directeur de Nili ­ une association qui regroupe des institutions éducatives. Hirchson, qui dirigeait à l'époque l'Organisation fédérale du travail (la Histadrout) sous l'autorité de laquelle opère l'association Nili, était été au courant du détournement de fonds, mais n'en aurait pas fait état aux autorités.

Il aurait utilisé l'argent pour rembourser les dettes de jeux de son fils Ofer. Ce dernier ne devrait pas être inculpé.

Les allégations portant sur les irrégularités financières de la fondation de la Marche des vivants n'ont pas été reprises par la police.

US Open : Shahar Peer en 8e de finale


L'Israélienne Shahar Peer a remporté dimanche 2 septembre le troisième tour de Flushing Meadows en battant son adversaire tchèque Nicole Vaidisova (n° 13) en trois sets 6-4, 3-6, 7-6.

La joueuse, 18e mondiale, devrait rencontrer en huitièmes de finale la Polonaise Agnieszka Radwanska, qui a battu la n° 2 mondiale Maria Sharapova en trois sets.


FRANCE

Nicolas Sarkozy a reçu le roi Abdallah II de Jordanie


Le président français Nicolas Sarkozy et le roi Abdallah II de Jordanie ont fait le point lundi 3 septembre sur le processus de paix au Proche-Orient lors d'un déjeuner au Palais de l'Elysée. "Nous avons discuté de nombreux sujets d'intérêt commun, pas seulement des questions bilatérales mais aussi des défis majeurs auquel le Proche-Orient est confronté : le processus de paix israélo-palestinien, le Liban et l'avenir de la région. Les discussions ont été très fructueuses", a déclaré le souverain hachémite à l'issue du déjeuner.

Nicolas Sarkozy a fait part de son côté d'une "vraie volonté de travailler ensemble". "Il y a une très grande identité de vue entre la Jordanie et la France", a dit le président français, "heureux de cette relation extrêmement confiante et très amicale". "On va se revoir souvent et on a vraiment l'envie que nos deux pays travaillent main dans la main", a-t-il ajouté.

Les deux hommes se rencontraient pour la deuxième fois depuis l'élection de Nicolas Sarkozy le 6 mai dernier. Le roi Abdallah était déjà venu le 4 juillet à Paris. Il devait s'entretenir lundi après-midi avec le Premier ministre François Fillon.

Dimanche, après un entretien avec le président du conseil italien Romano Prodi, le souverain jordanien a appelé les pays européens à "jouer un rôle plus actif" pour aider les Palestiniens et les Israéliens à revenir à la table des négociations.

Abdallah II soutient l'idée de George W. Bush d'une conférence de paix pour cet automne, et a entamé une nouvelle série de consultations tous azimuts dans cette perspective

INTERNATIONAL

L'armée libanaise remporte la bataille de Nahr el-Bared


La bataille de Nahr el-Bared est terminée. Après plus de trois mois de combats acharnés, l'armée libanaise est venue à bout dimanche 2 septembre des dernières poches de résistance, remportant une victoire décisive sur les islamistes du Fatah al-Islam retranchés dans ce camp de réfugiés palestiniens situé dans le nord du pays.

Quelques heures après la chute du dernier bastion, le Premier ministre libanais Fouad Saniora est intervenu à la télévision pour annoncer la victoire de l'armée, alors que des scènes de liesse avaient déjà éclaté dans les rues des villes et villages voisins du camp et jusqu'à Beyrouth.

"Il s'agit de la plus grande victoire nationale pour le Liban sur les terroristes à Nahr el-Bared", s'est félicité le chef du gouvernement.

"C'est un grand succès de voir que l'armée l'a emporté sur les terroristes, sur ceux qui cherchaient le chaos, la destruction et la tragédie pour le Liban." Saniora a parlé d"'une heure de fierté, de victoire et de joie au regard des sacrifices endurés par notre pays et nos martyrs".

Le Premier ministre a par ailleurs réitéré sa promesse de reconstruire des logements sur le site pour les milliers de réfugiés palestiniens qui ont fui ce camp situé près de Tripoli (nord) aux premiers jours des combats.

Le sort du chef du Fatah al-Islam, Chaker al-Absi, n'était pas précisé dans l'immédiat.


Maroc : une candidate juive aux législatives


Maguy Kakon espère être la première femme juive élue au Parlement marocain. Candidate du parti du Centre social (PCS) aux élections législatives du 7 septembre, cette quinquagénaire se considère avant tout comme une citoyenne marocaine : "Je suis d'abord et avant tout une Marocaine. Je ne fais pas de politique pour prêcher ma religion ni pour affirmer que j'appartiens à telle ou telle confession. Ma religion est un atout et une différence qui apportera un peu de diversité culturelle, et tant mieux. Mais pour moi, le plus important est mon implication en tant que citoyenne marocaine."

Graphologue de formation, Maguy Kakon est titulaire d'une licence de droit. Membre de plusieurs associations, elle est également l'auteur d'un ouvrage sur "La cuisine juive de mère en fille".

Politiquement, Kakon affirme que le PCS n'est "ni le centre d'une gauche ni celui d'une droite", et explique que son programme se concentre sur "l'éducation, l'emploi, les jeunes, les zones rurales, et les droits des femmes".

Dans un récent entretien au magazine marocain Magharebia, Maguy Kakon explique que "faire de la politique est un droit, que j'exerce librement et sans aucun obstacle. Je mène maintenant ma campagne, et le fait sur une base non religieuse. Quant à ma religion, c'est purement une conviction personnelle, que je mets de côté. Je crois que la religion est une chose intérieure, qui ne devrait pas interférer avec la politique".

Quelque 5000 Juifs vivent aujourd'hui au Maroc.


Visite surprise de George W. Bush en Irak


Le président des Etats-Unis George W. Bush s'est rendu lundi 3 septembre en Irak, effectuant une visite impromptue à quelques jours de l'audition devant le Congrès américain du commandant des forces américaines sur place, le général David Petraeus.

Le déplacement du président américain a été gardé secret jusqu'au dernier moment. Il a fait étape en Irak sur le chemin de l'Australie, où il doit assister au sommet économique de l'APEC.

Le départ était prévu lundi mais l'avion présidentiel, Air Force One, s'est envolé dimanche soir de la base aérienne Andrews. Il s'est posé lundi sur la base d'Al-Asad, à l'ouest de Bagdad.

L'Allemangne accorde un surplus de 250 millions de dollars aux survivants de la Shoah


Après des mois de négociations, le gouvernement allemand a donné son accord pour ajouter 250 millions de dollars au programme des pensions destinées aux survivants de la Shoah, a-t-il été annoncé dimanche 2 septembre, lors de la conférence sur les demandes d'indemnités.

La mesure devrait bénéficier à 6 000 rescapés du monde entier, dont environ un tiers vit en Israël. L'accord devrait être appliquer à partir du 1er octobre prochain.

"L'article numéro 2" concernant les pensions ne sera dorénavant plus limité aux survivants dont les revenus annuels sont inférieurs à 16 000 dollars. "C'est, avant tout, une question de principe", a déclaré Gideon Taylor, le vice-président de la conférence. "Depuis sa création, la conférence sur les demandes d'indemnités a soutenu que les compensations sont symboliques et ne devraient pas être basées sur les besoins."

Les rescapés concernés par les pensions du gouvernement allemand sont ceux qui ont été emprisonné dans des camps ou dans des ghettos et ceux qui ont dû vivre un temps cachés sous une fausse identité.

www.jpost.com

19:28 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu