Avertir le modérateur

dimanche, 09 septembre 2007

L'INTERNATIONALE ISLAMO-TERRORISTE EN MARCHE

L'INTERNATIONALE ISLAMO-TERRORISTE EN MARCHE

 

Par Albert Soued, écrivain, nouveau livre, cliquez sur Quand le Moyen-Orient verra-t-il la lumière ? - 411p –

Diffusion www.publibook.com/boutique2006/, ou www.fnac.com ou www.amazon.fr , en tapant soued dans la rubrique livres, et dans toutes les bonnes librairies.



Plus il y a d'informations et de transparence, plus la confusion règne dans les esprits. Car qui croire? Nous avons essayé d'évaluer les avancées ou les reculs récents de l'islamo-terrorisme.

 

En fait, le feu de la terreur islamique couve depuis la chute de l'empire ottoman, à l'issue de la 1ère guerre mondiale, en 1917. Au cœur de cet empire croulant, en Turquie, la fièvre a été jugulée et orientée vers le nationalisme laïc par Kémal Ataturk, le fondateur de la nouvelle république turque.

Ailleurs, dans le Moyen Orient sunnite, on a assisté à la naissance progressive de 3 feux, précurseurs de la situation actuelle et allumés pour rétablir le califat et la prééminence de l'Islam dans le monde.

- En Egypte d'abord, Hassan al Banna crée à Alexandrie en 1923 l'association des Frères Musulmans qui se distinguera par de nombreux attentats dans les années 40, contre des citoyens juifs ou non juifs en Egypte, cherchant à déstabiliser le pays en permanence. Ce groupe est florissant dans tout le Moyen Orient. En Egypte il a été tour à tour utilisé et neutralisé par les dirigeants successifs. Aujourd'hui il représente au moins un quart de l'électorat. En Syrie et en Irak, il a été longtemps muselé par les dictatures baathistes. En Syrie, il attend l'heure de sa revanche et en Irak il participe activement au chaos général. Il est aussi le berceau d'intellectuels tels que Tareq Ramadan, qui lui, cherche à déstabiliser les élites musulmanes d'Occident et à semer le trouble dans les esprits.

- En Arabie, le remplacement dans les années 20/30 de la dynastie hachémite de la Mecque par la tribu des al Saoud, pratiquant un islam intégriste, le wahabisme, et cherchant à le diffuser dans le monde entier, a été une initiative anglaise malheureuse qui a mis la richesse pétrolière arabe sunnite entre les mains d'une minorité extrémiste et agissante. Grâce à l'argent du pétrole, la très grande majorité des écoles ou "madrassas" et des mosquées sunnites du monde sont devenues les adeptes de cette doctrine qui a donné naissance à la nébuleuse d'Al Qaeda. Celle-ci se développe ainsi notamment auprès des cadres et des professions libérales musulmanes d'Occident.

- En Palestine, le clan des al Husseini mené par le fanatique H'aj Amin al Husseini et appuyé par les nazis de l'époque provoque divers pogroms contre les citoyens juifs dans les années 20 à 40. Il est le berceau précurseur d'un Yasser Arafat et des nombreux groupes terroristes qui sévissent aujourd'hui aussi bien à Gaza qu'en Cisjordanie et en Jordanie.

 

En Iran, berceau de la Shia'h d'Ali, une république "islamique" de mollahs et d'ayatollahs a remplacé en 1979 l'empire du shah et cherche, par la subversion et la menace de l'arme nucléaire, à imposer son hégémonie sur le Moyen Orient. Et ceci, pour damer le pion aussi bien à la prééminence sunnite (90% de l'Islam) qu'à la puissance satanique des mécréants américains et israéliens. Car l'état d'Israël est à la fois un obstacle et un atout majeur dans ce vaste projet.

 

Devant cette toile de fond, où en sommes-nous aujourd'hui?

Les 2 menaces les plus sérieuses sont d'un côté la nébuleuse d'al Qaeda et de l'autre, l'Iran shiite des mollahs. Al Qaeda s'est étendue et développée grâce à la publicité faite par des attentats spectaculaires, tels que ceux du World Trade Center. Cette hydre n'a pas vraiment de centre névralgique, mais seulement un refuge pour ses maîtres à penser, dans les montagnes jouxtant le Pakistan et l'Afghanistan, auprès des tribus pachtounes du Waziristan. Au Moyen Orient, elle fait exploser ses adeptes, venant du monde entier, mais principalement de la péninsule arabique. Al Qaeda veut déstabiliser les régimes qui cherchent à consolider un semblant de démocratie, surtout dans les régions à majorité tribale (Irak, Afghanistan, Pakistan, Sinaï, Cisjordanie, Somalie, Yémen). Très nombreuses, les victimes sont toutes musulmanes…. Ces attentats semblent en perte de vitesse en Irak, au Yémen, au Sinaï.

Ailleurs, quand ils réussissent les attentats ont pour but de faire de la publicité et de recruter. Les polices en Occident sont en alerte craignant un attentat spectaculaire autour du 11/9. Pourtant depuis 2 ans, en Europe, les attentats ou les tentatives d'attentats, conçus et perpétrés par des musulmans du pays ont tous avorté (Londres, Glasgow, Danemark, Allemagne…). On annonce aussi que la terreur islamiste en Asie est en net recul. Néanmoins la vigilance s'impose, car, en Turquie après l'élection d'un président islamique, au Maroc où on annonce l'avancée imminente d'un parti islamique, on perçoit la lente constitution d'un terreau de l'Islam qui n'a de modéré que les propos en langue étrangère.

La clique d'Ahmedinejad a essayé sans succès de faire avaler sa politique militante et agressive à sa population, racontant que l'"ennemi sioniste" l'obligeait à s'armer à outrance et à devenir nucléaire. Israël est devenu l'explication et l'excuse d'une gestion économique désastreuse. Par ailleurs, dans le même but, cette clique radicale cherche à créer un croissant shiite, fertile en espoir messianique, allant du golfe (Bahrein, Irak-Iran) jusqu'en Méditerranée (Syrie-Liban, et… Palestine). Et pour cela, elle expédie ses brigades révolutionnaires en Irak, paye le passage des kamikase vers l'Irak, arme et paye le Hezbollah au Liban et le Hamas sunnite à Gaza (1). Les 2 zones les plus troubles sont ainsi le Liban où l'armée vient de défaire un groupe terroriste armé par l'Iran (2) et où on doit élire prochainement un président, chrétien selon la constitution, mais de quelle tendance, pro ou anti syrienne? Et surtout l'Irak où l'Iran entrevoit de remplir la vacuité créée par un éventuel départ de troupes de la coalition. On attend incessamment les déclarations du général Petraeus sur ce sujet.

On saura ce mois-ci si ces 2 pays passeront sous protection iranienne comme la Syrie ou resteront pro-occidentaux.

 

En conclusion, la voie est étroite entre une politique vraiment musclée de l'Occident qui pourrait dissuader les extrémistes et autres radicaux musulmans et une politique d'apaisement destinée à ne pas heurter les dits "modérés" parmi les musulmans, qui autrement risqueraient de basculer eux aussi dans l'irréparable. Quant à Ahmedinejad et sa clique de mollahs et d'ayatollahs, l'Occident compte plus sur un renversement de tendance de l'intérieur (3) que sur une frappe des installations nucléaires. Encore faut-il que la pression économique et militaire soit extrêmement puissante et sans faille, puisque la diplomatie ne donne rien depuis très longtemps. En tout cas la vigilance armée devrait être la règle (4). Pour ceux qui ne l'ont pas entendu, Abdel Bari Atwan, rédacteur en chef d'un quotidien arabe paraissant à Londres, Al Qods al Arabi (la Sainte Jérusalem Arabe), tirant à 50 000 exemplaires, n'a-t-il pas annoncé le 27 juin 2007 devant la télévision libanaise ANB: "Si les missiles Iraniens frappent Israël, par Allah!, j'irai à Trafalgar Square et je danserai avec délice !"

En espérant pour cet individu "un coup de Trafalgar".

 

Notes

(1) Le Hamas reçoit des subsides aussi bien d'Arabie que d'Iran qui l'aide à construire à Gaza le même réseau souterrain fortifié que celui construit au Liban-Sud pour le Hezbollah.

(2) L'armée libanaise aurait liquidé le groupe terroriste Fatah' al Islam dans le camp palestinien de Nahr el Bared au sud de Tripoli. Selon le journaliste Amir Taheri, l'Iran a investi au Liban plus de 20 milliards $ en 30 ans! Ce régime est en train d'acquérir des villages entiers druzes et chrétiens pour assurer une continuité territoriale shiite au Liban entre la Syrie et Israël, en cas d'éclatement du pays. De plus le Hezbollah shiite serait en meilleure posture militaire qu'avant la guerre de Juillet 2006.

(3) Le puissant Ahmed Rafsanjani dit modéré a été élu président de l'Association des Experts contre le candidat appuyé par Ahmedinejad. Cette association nommera le successeur d'Ali Khamenei, chef suprême qui inspirerait les extrémistes au pouvoir.

(4) Quelques faits quotidiens et caractéristiques. Au Sinaï, la police égyptienne vient de mettre la main sur 2,5t d'explosifs, les bédouins locaux préférant coopérer avec al Qaeda. En Malaisie, pays considéré comme tolérant, il est interdit dans les faits de se convertir à d'autres croyances, l'apostasie menant à la prison. Au Tchad, les femmes sont fouettées par le mari et ses amis pendant la semaine de noces. Dans les avions de la Compagnie arabe saoudite Arabian Lines, Bibles et croix sont confisquées, comme armes de guerre. La police des moeurs de Téhéran a arrêté en quelques semaines un demi-million de personnes pour habillement non conforme….

08:48 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

voila un article parfaitement stupide et inintéressant, tant et si bien qu'il en viendrait presque à susciter une autre forme d'intérêt. en effet en quelques lignes, le style de l'auteur nous accroche. a base d'inepties historiques, notre max gallo en herbe nous décrit la situation d'un monde fantasmagorique qui semble lui donner envie de se suicider. avec une assurance digne de celle que pourrait avoir un chien pissant sur un poteau, il étale ce qu'il pense être vrai. avec la meme ferveur intégriste que celle qu'il prête à ces masses, à ses yeux indivisibles, de musulmans non doués de réflexion il dénigre tout une partie de l'histoire moderne. A-t'il, un jour tenté de s'exorciser de cette pensée terroriste que lui assènent les ayatholas de l'université occidentale. A-t il même conscience de ce comportement en tous point salutaire que l'on appelle le relativisme. J'en doute, nous avons affaire à un psychopate de la guerre sainte, un individu qui serait prêt à prendre la lame et le bouclier pour aller se battre contre des armes nucléaires oniriques, si seulement l'homme avait les couilles comme on dit. Mais non, nanti et rabougri stérile, réduisant la masse des choses dans son fauteuil de fer, il joue le prophète des temps moderne, et ses miaulement morbide n'ont pour seul effet que de le faire entrer dans une transe de laquelle, je crois, il ne sortira jamais. J'aimerai tant participer à nettoyer la planète d'un de ces esprits malsain je l'inciterai à devenir amnésique, je lui dirai que les maîtres de ceux qu'il croit être ses ennemis son ses maîtres propres pour lesquels il cultive une admiration béate. Léo Strauss, kissinger et autres georges bush de pacotille, père de ce fondamentalisme qu'ils prétendent combattre avec pour desseins secret d'agmenter leur patrimoine. Esprit malade réveille toi, ou rejoint le noyeau central. Déja la terre t'appelle d'un chant qui sort des abysses.

Joseph uah k bar, le yang

Écrit par : julien | dimanche, 09 septembre 2007

la reaction precedente montre bien que la peur change de camp : la revelation, enfin !, par les medias, des dangers inherents a cette religion commence a les inquieter et a contrecarrer leurs plans....

Écrit par : marchal | dimanche, 09 septembre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu