Avertir le modérateur

samedi, 15 septembre 2007

La roquette, un artisanat d'exportation,par Liliane Messika

La roquette, un artisanat d'exportation

 

Liliane Messika © Primo-Europe,

URL = http://www.primo-europe.org/

 

« Est-il bien raisonnable de laisser l'Allemagne se réarmer ? » demandaient certainement quelques esprits chagrins en 1935.

Mais la Ligne Maginot nous protégeait psychologiquement et des problèmes sociaux à régler. Alors l'Allemagne... L'histoire a donné raison aux esprits chagrins.

On pourrait donc imaginer que ceux qui insistent aujourd'hui pour mettre un terme au réarmement massif du Hezbollah trouveront des oreilles complaisantes. Las !

L'antisionisme nous protège psychologiquement et en plus des problèmes sociaux, on ne veut surtout pas désespérer le 9-3. Alors le Moyen-Orient...

Pourtant, la FINUL est témoin, le mouvement caritativo-terroriste amasse depuis des mois des milliers de roquettes et autres armes sophistiquées. La Finul ne fait rien pour l'empêcher : elle n'a pas mandat pour.

Quant aux camarades Iran et Syrie, ils participent aux festivités en fournissant les armes et la logistique.

Les pacifistes hexagonaux, qui ne désarment pas, eux, dans leur volonté de « contraindre Israël à respecter les résolutions onusiennes » devaient être occupés ailleurs quand Ban Ki-Moon a déclaré que le trafic d'armes illégal à travers la frontière syrano-libanaise se faisait quotidiennement et qu'il a demandé expressément à la Syrie et à l'Iran de respecter les dispositions de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, qui interdit ces transferts d'armes.

Ce n'est pas que le Hezbollah fasse ses coups en douce, d'ailleurs : « Le Hezbollah s'est reconstitué », a déclaré son numéro 2, Naïm Kassem, à Al-Jazeera : « Nous avons terminé les préparatifs et nous disposons de nouveaux plans de bataille ».

Si les 4 000 roquettes tirées sur Israël par le Hezbollah au cours d'un seul mois d'hostilités ont causé la mort de 43 civils et en ont blessé des milliers d'autres, c'est une des milliers de « roquettes artisanales » envoyée depuis le Hamasland de Gaza qui a blessé 69 jeunes appelés israéliens.

Les Brigades Al-Qods, prénom : « Bras armé du groupe radical Jihad islamique », et les Comités de la résistance populaire ont revendiqué l'attaque baptisée « Aurore de la victoire ».

Belle victoire : pour une fois, pas contre des civils mais contre des soldats !

Aguerris, qui plus est : ils venaient de terminer leurs classes. Ils avaient donc tous 19 ans.

Au-delà des faits qui se sont déroulés à 3500 km de nos frontières, il est intéressant de constater les retombées idéologiques sur notre sol.

Les faits, donc, se résument à 69 appelés israéliens de 19 ans blessés, dont plusieurs grièvement et d'autres mutilés par une roquette revendiquée par deux milices proches des dirigeants palestiniens de Gaza.

Les faits encore, sont que les Israéliens ont définitivement quitté Gaza il y a juste deux ans, en août 2005.

De quoi parle alors le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, lorsqu'il déclare que « l'opération relève de la légitime résistance face à l'agression israélienne et de la légitime défense face aux crimes israéliens » ?

On pourrait poser la question à notre quotidien de référence (lire Le Monde pour qui un tel nombre de victimes est (trop ?) rare, voire inespéré : « Les tirs quelque peu au jugé de roquettes Kassam de fabrication artisanale à partir de Gaza font généralement peu de victimes. »

Des résultats d'autant plus inespéré que, selon notre média national, les «activistes palestiniens» procèdent avec de tout petits moyens : «L'attaque de mardi matin contre le camp d'entraînement de Zikkim (.) a causé le plus grand nombre de blessés jamais recensés à la suite du tir d'un seul projectile.»

Il convient donc de montrer vis-à-vis d'eux la plus grande indulgence. Ce sont de grands enfants maladroits qui ont eu un coup de chance.

La preuve, ils avaient attaqué la semaine précédente une école maternelle sans faire une seule victime. D'abord, dans vingt ans, les élèves de l'école seront eux aussi des appelés, il s'agit donc d'une opération préventive.

Et ensuite, notre quotidien du soir redirige les âmes sensibles vers les Vrais Criminels, le gouvernement Olmert qui envisage des représailles inhumaines : « Après l'attaque de la maternelle, qui n'avait pas fait de victimes, les dirigeants israéliens ont évoqué la possibilité de couper l'alimentation en fioul et en électricité de Gaza après chaque nouveau tir de roquette. »

Couper l'électricité pour une malheureuse attaque d'école maternelle ? Les brutes israéliennes vont encore faire le coup de la riposte disproportionnée !

Le Monde, comme c'est curieux, s'aligne sur la position de Moscou qui a appelé Israéliens et Palestiniens à « briser le cercle vicieux de la violence » qui ne pourrait qu'être réactivé par une éventuelle riposte « disproportionnée ».

Notre AFP nationale ne dit pas autre chose quand elle commence son papier par « Soixante-neuf soldats israéliens ont été blessés mardi dans leur base par une roquette palestinienne tirée de la bande de Gaza, faisant planer la menace de représailles israéliennes. »

Notre AFP partage les inquiétudes d'Abou Hamzeh, un combattant masqué qui explique que : « La résistance est l'unique alternative pour recouvrer nos droits et libérer nos lieux saints », et qui estime qu'Israël commettrait « un acte stupide » en se livrant à des représailles contre la bande de Gaza.

La palme du plus stupide reste incontestablement à notre « modèle français de médias », qui après toutes ces années d'agitation frénétique, n'a toujours pas compris qu'on n'aide pas la venue de la paix en soufflant sur les braises de la haine.






12:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu