Avertir le modérateur

dimanche, 16 septembre 2007

Suisse : une affiche sur les étrangers engendre la polémique

Suisse : une affiche sur les étrangers engendre la polémique


Le Figaro
T. B..
 
Actualisé le 15 septembre 2007 : 21h43




L'affiche incriminée represente trois moutons blancs sur le drapeau suisse, l'un d'eux expulsant un mouton noir d'une ruade.


Le parti de droite nationale a placardé des affiches prônant le renvoi des criminels étrangers de Suisse.   
Les affiches suscitaient de féroces réactions depuis des semaines. Hier la polémique a pris une autre ampleur quand le rapporteur spécial de l'ONU sur le racisme a demandé au gouvernement de retirer un placard qu'il estime de nature à « susciter la haine raciale et religieuse ».
 
« Le retrait de cette affiche serait plus conforme à l'image avérée de la Suisse comme pays respectueux des droits de l'homme », a lancé Doudou Diène devant le Conseil des droits de l'homme des Nations unies réuni en séance plénière à Genève.
 
La campagne incriminée est largement placardée dans les rues et publiée dans la presse par l'Union démocratique du centre (UDC). Ce parti de droite nationale entend promouvoir une initiative prônant le renvoi des criminels étrangers.
 
Le gouvernement suisse avait répondu jeudi en invoquant la liberté d'expression et en estimant qu'il revient à la justice de se prononcer sur le caractère raciste éventuel de l'affiche.
 
« La liberté d'expression ne doit pas servir de paravent au racisme », a répondu l'avocat sénégalais, expert indépendant sur le racisme auprès de l'ONU depuis 2002.
 
Commentaire :

M. Nicolas Sarkosy, comme ministre de l'intérieur, avait fait abolir la "double peine", consistant à expulser les étrangers ayant commis des crimes et délits graves après qu'ils aient purgé leur peine.

C'est la question que les Suisses se posent : ont-ils tort ?

L'asile politique pour les opprimés : oui, sans barguigner.
La porte ouverte aux criminels et délinquants irrespectueux des lois du pays d'accueil : est-ce une question raciste ?
Cette question est-elle de Droite, pour diaboliser ceux qui osent la poser, ou est-ce tout simplement du bon sens ?

Pour mémoire : doit-on accueillir des Fofana en France ?

Rappelons que "l'avocat sénégalais de Droits de l'Homme rapporteur spécial à l'ONU", Doudou DIENE, ne s'embarrasse pas de périphrases "droits de l'hommistes" quand il s'agit de stigmatiser l'Etat d'Israël et le sionisme.

M. Doudou Diène fait un doux amalgame linguistique, où "l'islamophobie" tente d'acquérir ses lettres de noblesse antiraciste :

RAPPORT SUR LA SITUATION DES PERSONNES D'ASCENDANCE AFRICAINE | RAPPORTS SUR L'APPLICATION DE LA DECLARATION ET DU PROGRAMME D'ACTION DE DURBAN

URL = http://www.aidh.org/ONU_GE/Commission/61/rap-rac.htm

La Commission des droits de l'homme a entendu, le 21 mars 2005, à Genève, le Rapporteur spécial sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l'intolérance qui y est associée, M. Doudou Diène, ainsi que le Président-Rapporteur du Groupe de travail intergouvernemental sur l'application effective de la Déclaration et du programme d'action du Durban et le Président-rapporteur du Groupe de travail d'experts sur les personnes d'ascendance africaine.

M. Doudou Diène a attiré l'attention sur quatre causes profondes de la recrudescence des phénomènes et des manifestations de racisme, de discrimination raciale et de xénophobie dans le monde : la
banalisation du discours raciste et xénophobe; l'activisme d'organisations racistes et xénophobes; la montée de l'antisémitisme, de la christianophobie et de l'islamophobie; ainsi que la recrudescence du racisme dans le sport. Il a également attiré l'attention de la Commission sur l'émergence d'une dynamique de conflit des cultures de nature à amplifier et enraciner la recrudescence des manifestations de racisme et de discrimination. On peut se demander si la gravité, la profondeur et l'universalité de la recrudescence de ces phénomènes, leur instrumentalisation politique et leur légitimation intellectuelle ne représentent pas la menace la plus sérieuse au progrès démocratique, a ajouté le Rapporteur spécial.


Ce sont ces avocats qui constituent la "Commission des Droits de l'Homme de l'ONU", et préparent la prochaine édition de DURBAN II en 2009 !

Qu'en pensez-vous ?

Simon P












08:58 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu