Avertir le modérateur

vendredi, 21 septembre 2007

Antoine Ghanem et la terreur syrienne

Antoine Ghanem et la terreur syrienne

medium_guy.2.jpgCette semaine, nous souhaiterions attirer l’attention de nos lecteurs sur l’assassinat du député libanais Antoine Ghanem mercredi 19 septembre dans la banlieue chrétienne de Beyrouth. Sixième personnalité ‘’anti-syrienne’’ assassinée depuis l’ex-Premier ministre Rafic Hariri le 14 février 2005, Antoine Ghanem a été tué alors que le Parlement libanais doit se réunir le 25 septembre prochain pour tenter de désigner un successeur au Président Emile Lahoud. Un Parlement libanais qui compte désormais un député anti-syrien de moins… La belle affaire, pour ceux qui ont tout intérêt à déstabiliser le Liban et nuire à sa souveraineté, par la terreur et la violence.

Unanimement condamné par l’Occident, cet assassinat politique qui a également provoqué la mort de cinq autres personnes a frappé un homme qui se savait menacé. Modeste, il n’avait pas les moyens de se procurer une voiture blindée. Courageux, il n’avait pas hésité à voter contre la prorogation du mandat d’Emile Lahoud en septembre 2004, dont le dévouement aux ‘’frères syriens’’ est connu.

‘’Frères syriens’’, l’expression avait été employée récemment par le Premier ministre libanais Fouad Siniora, osant à peine exprimer la nécessité que la Syrie cesse d’être la plaque tournante du terrorisme au Moyen Orient. Si le soutien syrien aux milices chiites du Hezbollah demeure un moyen de poursuivre la lutte contre Israël, le combat contre le ‘’démon américain’’ en Irak passe aussi par Damas où al Qaïda dépend pour sa survie du soutien reçu des réseaux extérieurs ; c’est bien par la Syrie que transitent les auteurs d’attentats suicides qui font des centaines de morts à Bagdad ou Bassora.

Mais il y a pire. Washington ne cache plus vraiment l’hypothèse selon laquelle la Corée du Nord aiderait la Syrie à développer un programme nucléaire, pour imiter l’Iran, dont Damas est devenu le meilleur allié, voire un modèle politique.
Imiter l’Iran : Bashar El Assad doit aujourd’hui convertir un régime inspiré de l’idéologie laïque bassiste en une sorte d’islamisme politique qui mobilise une population acquise aux idées d’un Islam radical et violent. Les Frères Musulmans, massacrés par milliers sur les ordres de Hafez El Assad en 1982 ont une revanche à prendre… Son fils Bashar n’a d’autre choix que de leur donner des gages.

Antoine Ghanem a été frappé à la veille d’une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU destinée à instaurer de nouvelles sanctions contre Téhéran, une résolution que prépare la France et qui répond au risque de guerre formulé par un ministre français des Affaires étrangères qui a mis enfin un terme à la traditionnelle langue de bois du Quai d’Orsay. Le 27 août déjà, Nicolas Sarkozy avait lancé une formule claire : ‘’la bombe iranienne, ou le bombardement de l’Iran’’…

L’assassinat d’Antoine Ghanem, comme tout crime politique, est lâche. Réponse syrienne aux pressions occidentales, il est aussi absurde. Il s’inscrit dans une série de crimes terroristes qui continueront de radicaliser les positions occidentales vis-à-vis d’une chaîne de la terreur qui n’est pas seulement menaçante pour Washington ou Jérusalem.

Le terrorisme politique menace certes les libertés mais il garde nos ‘’cœurs invaincus’’… Qu’il s’agisse de Daniel Pearl ou du Commandant Massoud, de Pierre Gemayel ou du jeune soldat de Tsahal Ben Tsion Henman (Z’L) tué mardi 18 septembre par des terroristes à Naplouse, la mémoire des victimes des crimes du terrorisme est une arme bien plus redoutable que la haine.

Alors, ce soir encore, nos pensées vont vers Guilad Shalit, Eldad Reguev, Ehoud Goldwasser, victimes du terrorisme et depuis plus de 450 jours retenus en otage.

A la semaine prochaine,

Bonne fête de Kippour et Chabbat Shalom,

Guy Senbel.

WWW.GUYSEN.COM

08:15 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Bonjour,

Vous dites "Bashar El Assad doit aujourd’hui convertir un régime inspiré de l’idéologie laïque bassiste en une sorte d’islamisme politique "

Il n'y a rien d'inspiration laïque en Syrie il faut être sérieux, un pays où l'Islam est religion d'Etat, où le Président doit être musulman et où ds tribunaux islamqiues sont en place pour certaines compétence n'est pas laïque.

Écrit par : youri | vendredi, 21 septembre 2007

Je m'interroge sur la partialité de l'auteur.... est-ce vraiment sérieux de la part de 20 minute de mettre un lien vers cet article? Je suis d'accord aux 3/4 avec ce qu'il dit, mais justement il y a ce 1/4 qui est franchement poussé en ce qui concerne l'image de la syrie... Pourquoi ne pas regarder de l'autre côté de la frontière, avec, par exemple, Israël...
Cet état possède la bombe atomique.
reponse : vous devriez allez sur les site pro-palestinien et vous constateriez que le ton n' ai pas le même ,cordialement .

Écrit par : pierre | vendredi, 21 septembre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu