Avertir le modérateur

vendredi, 12 octobre 2007

Mohamed Dahlan, prophète en son pays ?

Par Guy Senbel 

medium_guy.3.jpg    Cette semaine, nous souhaiterions attirer l’attention de nos lecteurs sur la réaction de Mohamed Dahlan à propos du chaos qui règne actuellement à Gaza. Le 7 octobre 2007, Mohamed Dahlan, membre influent du Fatah et ancien responsable de la sécurité à Gaza, expliquait sur le plateau du journal de la chaîne ‘’Al-Arabia’’ attribuait directement la responsabilité de l’échec politique des Palestiniens au Hamas, accusant l’organisation d'avoir perdu sa vocation terroriste pour se transformer en une ‘’organisation de voleurs de voitures et de biens dans la bande de Gaza’’ : ‘’le Hamas a peut-être gagné la bande de Gaza mais il a perdu le peuple palestinien’’.

  Avec le goût de la provocation qu’on lui reproche dans l’arène politique palestinienne, Mohamed Dahlan reconnaît implicitement la mainmise du Hamas à Gaza ; il présente cette région comme un territoire perdu de l’Autorité palestinienne, et manie volontiers l’ironie pour disqualifier une organisation terroriste qui terrorise désormais les siens et non plus seulement l’ennemi désigné, le pays à détruire, Israël.

  Si Gaza ne cesse de traverser une crise qui s’aggrave de jour en jour, les membres du Hamas sont traités de voyous ; ‘’voleurs de voitures et de biens’’, ils ne sont pas compétents pour gouverner ni même capables de réagir à la misère que subissent la très grande majorité des Gazaouis.

  La nouvelle correspondante de Guysen TV dans la bande de Gaza, Sonia Abdelshafit, nous rapporte des faits alarmants : en cette veille de fin de Ramadan, les magasins d’alimentation sont vides, de plus en plus de personnes fouillent les poubelles pour y trouver une nourriture avariée, l’économie est paralysée, le taux de chômage est dramatique. La misère est sociale, mais elle est aussi morale. Les Gazaouis savent que la guerre civile est consommée, et le Hamas ne saurait en aucun cas l’arrêter.

  Gaza est devenue une poudrière et les chauds partisans du désengagement de Gaza par Israël au cours de l’été 2005 se demandent aujourd’hui si l’Etat hébreu n’aurait pas commis une erreur historique en abandonnant un territoire à une entité politique qui n’était pas prête à l’administrer… C’est notamment le cas de Bradley Burston, journaliste et éditorialiste du quotidien israélien ‘’Haaretz’’, qui n’a pas la réputation d’être conservateur. Bradley Burston rappelait aussi la situation des expulsés du Goush Katif, les ‘’oubliés’’ du gouvernement d’Ehoud Olmert…

  Dahlan, qui fut l’homme fort du Fatah explique qu’il n’est en aucun cas responsable de l’échec du Fatah à Gaza et affirme qu’il n’était pas présent au moment du putsch du Hamas, en raison de ‘’traitements médicaux’’ qu’il suivait alors… La formule est cependant soigneusement méditée : le Hamas a perdu le peuple palestinien. Prophète en son pays, Mohamed Dahlan reprendrait goût à la politique, pour combattre efficacement un danger pour toute la région, un danger qui freinerait la construction des plans du développement de l’autonomie territoriale des Palestiniens.

  Ni légitime, ni même crédible, qui peut croire encore le Hamas au sujet de Guilad Shalit, après 475 jours de captivité ? L’espoir demeure que chaque visite politique ou diplomatique peut contribuer à la libération des trois soldats. Rachida Dati, la ministre française de la Justice qui avait précédé le Président Sarkozy lors de sa visite à la grande synagogue parisienne de la Victoire le jour de Yom Kippour. Elle sera en Israël la semaine prochaine, répondant favorablement à l’invitation d’Avi Dichter, le ministre israélien de l’Intérieur.

  Saluons cette prochaine visite, et continuons de croire qu’elle pourrait servir une cause juste et noble, la libération des trois soldats, prévue par la résolution 1701 votée par les Nations-Unies au cours de l’été 2006.

  Les Israéliens n’ont plus d’autre choix que de montrer leur intransigeance à l’égard de tous ceux qui avaient encouragé Israël à cesser les hostilités contre le Hezbollah en échange des soldats retenus en otage depuis 17 mois et à propos desquels nous découvrons dans la presse arabe les spéculations les plus alarmistes. Dans son édition du jeudi 11 octobre, le quotidien ‘’Al-Hayyat’’ affirmait, selon des sources d’un haut responsable français, qu’Ehoud Goldwasser et Eldad Reguev ne seraient plus en vie.

  Ce soir, nous pensons à Guilad Shalit, Ehoud Goldwasser et Eldad Reguev. Nous pensons à leurs parents, à leurs familles, à leurs amis, et nous voulons continuer de croire avec eux que ces soldats ne sont pas un souvenir, ni une triste et sombre page de la jeune histoire d’Israël. Nous croyons toujours qu’ils sont l’avenir de tous ceux qui aiment la liberté, et la défendent.

   
www.guysen.com

09:37 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu