Avertir le modérateur

mercredi, 17 octobre 2007

Nouvelle étape pour la libération des prisonniers.

Nouvelle étape pour la libération des prisonniers.
Par Hanna Mesguishe pour Guysen International News.
 
 
Le gouvernement israélien a annoncé, lundi 15 octobre au soir, que les négociations concernant la libération d’Eldad Reguev et Ehoud Goldwasser avaient avancées. Cette déclaration, conforté ce mercredi par celle de Hassan Nasrallah, fait suite au rapatriement des corps de deux terroristes du Hezbollah, tués pendant la guerre de l’été dernier.

Hassan Naïm Aqil, un prisonnier membre de la faction terroriste, a également été rapatrié au Liban par les autorités israéliennes, "pour raisons médicales".

En échange, le Hezbollah a rendu le corps de Gabriel Dwait, un Israélien d’origine éthiopienne, qui résidait à Beer Sheva, avant de mourir noyé il y a deux ans et demi. Sa dépouille avait mystérieusement dérivé dans les eaux territoriales libanaises.

''Depuis des années, nos ennemis tentent d'élever les prix qu'Israël paie pour des bribes d'information, et surtout pour récupérer des soldats, des civils enlevés, ou des dépouilles. Ils font un commerce abject et cynique des sentiments de la société israélienne'', a déclaré Ehoud Olmert en référence à cet échange.
Il n'en reste pas moins que cette étape constitue une véritable avancée dans les négociations pour la libération des soldats actuellement détenus par le Hezbollah.

"Cet accord n’a pas directement de rapport avec la libération de mon fils ou celle d’Eldad Reguev" a cependant indiqué à la presse le père du soldat Ehoud Goldwasser, qui s’est par ailleurs félicité de cet échange.

Les deux soldats israéliens avaient été enlevés le 12 juillet 2006 par les membres du Hezbollah. Un incident à l’origine de la guerre de l’été dernier.
Depuis, les tensions entre Israël et le Liban sont croissantes.

Malgré tout, les deux parties ont décidé d’entamer des négociations afin de "prendre des mesures qui permettront de créer un climat de confiance", a rapporté un haut responsable israélien, lundi 15 octobre.

Et l’échange qui a eu lieu lundi soir semble représenter la première étape de ce délicat processus.
Les membres du Hezbollah, escortés par l’armée et les ambulances, ont retrouvé les autorités israéliennes, encadrées par Tsahal, les services pénitenciers et les équipes du laboratoire d’identification des corps, dans le 'no man’s land', qui sépare Israël du Liban.

Dans un premier temps, les corps des deux terroristes libanais ont été remis par Israël, qui en échange a récupéré la dépouille du civil israélien.
Les membres du Hezbollah ont déclaré qu’avant "le descriptif complet dressé pas la Croix Rouge, nous ne savions pas que nous détenions le corps d’un Israélien".

Côté libanais, les corps transmis par Israël correspondraient au signalement ADN d’Ali Wizwaz et de Mohammed Damaschqiah, deux membres de la milice chiite libanaise.

Trois heures plus tard, un prisonnier libanais, Hassan Naïm Aqil, a regagné son pays.

En échange, le Hezbollah aurait livré des documents concernant le pilote Ron Arad.
Ce dernier, considéré comme un héros en Israël, a disparu depuis 1986 au Liban.
Son avion avait été abattu au-dessus du Sud-Liban, puis il avait été capturé par les miliciens chiites libanais du mouvement pro syrien Amal, qui depuis n’ont plus donné de ses nouvelles.

"Dans le cadre de cet accord, Israël a reçu des documents écrits de la main de Ron Arad" a déclaré mardi 16 octobre, le journal libanais Al-Akbar.

La date de ces documents n’est pas précisée, mais il semblerait qu’ils aient été rédigés peu de temps après l’enlèvement du pilote.

À noter que ce geste de la part du Hezbollah intervient, alors que la famille Arad est actuellement en Allemagne.
Elle tente d’intervenir auprès du procureur général, Monika Harms - qui s'apprête à libérer Kazem Darabi, un membre des services secrets iraniens et Abbas Rahil, un agent libanais - afin que celle-ci conditionne leur libération à la transmission d'informations sur le sord de l'aviateur israélien.

Il semblerait en effet que ce dernier soit en mesure de fournir de nombreuses informations sur le pilote disparu.

Qualifiée d’opération majeure par certains responsables israéliens, l’échange réalisé lundi soir serait le fruit d’une longue préparation effectuée sous la houlette de divers acteurs d’origine israélienne, allemande, onusienne ainsi que du Comité International de la Croix Rouge.

WWW.GUYSEN.COM 

08:43 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu