Avertir le modérateur

mardi, 25 décembre 2007

40 JUIFS EN PROVENANCE D'IRAN ,RETROUVENT LEURS FAMILLES..

40 juifs en provenance d'Iran sont arrivés en fin d'après-midi en Israël. Les nouveaux immigrants retrouvent leurs familles.

 

Infolive.tv

 

Quarante nouveaux immigrants juifs en provenance d'Iran sont arrivés ce mardi vers 17 heures à l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv. Les nouveaux Olims etaient impatiemment attendus par leur familles, emues de revoir enfin leur proches après bien souvent de longues années d'une douloureuse séparation. Dans une interview téléphonique avec Infolive.tv, Avi Dayan nous a confié ses sentiments à l'attente de son fils, qu'il n'a pas revu depuis près de onze ans. Mon fils s'appelle Rabbi Yossef Dahan,il vient de Téhéran, et il arrive en ce moment avec sa femme et ses enfants. Un de ses enfants arrivera en Israël un peu plus tard. Je ne l'ai pas vu depuis 11 ans, je suis si impatient." Avi Dayan a remercié l'état d'Israël et le gouvernement israélien pour leur aide. Avi Dayan, habitant de Petah Tikvah, avait la voix submergée par l'émotion. "Merci Israël", a t-il répété. Selon les données de l'agence juive, 200 nouveaux immigrants en provenance d'Iran sont arrivés en Israël en 2007. A l'heure où le président iranien Mahmoud Ahmadinejad réitère jours après jours son « désir d’effacer Israël de la carte » et poursuit sans relâche sa course en avant vers l'arme nucléaire, la vie des quelques 25-30 000 juifs iraniens encore citoyens de la République Islamique semble devenir de plus en plus périlleuse. La communauté juive en Iran est en fait parmi les plus anciennes du monde. Ses membres descendent des Juifs qui sont restés dans la région après l'exil en Babylone, quand les souverains du premier empire perse ont permis aux Juifs de retourner à Jérusalem y construire le temple. Forte aujourd'hui de 25 à 35.000 membres, selon les estimations, de nombreux juifs iraniens ont quitté le pays en 1948, lors de la cré ation de l'Etat d'Israël. On estimait alors à 150.000 le nombre de juifs d’origine iranienne. A Téhéran, subsistent encore trois synaguogues, un hôpital juif, une maison de retraite et un cimetière juif. Les écoles juives existantes doivent enseigner la bible en farsi, et la majorité des professeurs sont musulmans. Toutefois, si les juifs d'Iran continuent toujours de prier en direction de Jérusalem, toutes communications, postales ou télé phoniques entre l'Iran et Israël sont totalement interdites. De nombreux Juifs iraniens ont cependant de la famille en Israël. Au niveau politique, la constitution islamique de 1979 reconnait les Juifs comme une minorité religieuse et leur accorde un siège réservé au Parlement: c'est aujourd'hui Maurice Motamed qui occupe ce poste. La situation s'était sérieusement détériorée en 1999, lorsque 13 juifs originaires des villes de Shiraz et d'Hispahan avaient été arrétés et condamnés pour espionnage au profit d'israël. Ces arrestations sont cependant monnaie courante, et on estine que depuis 1979 et l'avènement de la république Islamique, 13 juifs iranien ont été pendus. ALors que la communauté juive d'Iran est considérée comme la deuxième plus grande communauté juive du Moyen-Orient, les juifs iraniens se sentent de plus en plus isolés des autres juifs du monde entier. Ils ont toujours été regardés avec suspicion par les gouvernements de la République Islamique, et depuis l'arrivée au pouvoir du président Ahmadinejad, la situation semble se déteriorer. Efraim Meslet 25/12/2007

WWW.INFOLIVE.TV

 

 

19:30 Publié dans ALYAH | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu