Avertir le modérateur

vendredi, 11 janvier 2008

Les exigences incontournables .

Analyse librement reproductible accompagnée de la mention de l’url suivante : http://victor-perez.blogspot.com

Victor PEREZ

 

On devrait y être habitué, mais on ne peut qu’être sensible face à toutes ces bonnes volontés se proposant de nous amener la paix dans la région. Georges W. Bush, ami sincère du peuple juif et de l’état d’Israël, ne déroge pas à ce qui est devenu la règle pour beaucoup de chefs d’état. Malheureusement, l’Israélien, échaudé par tant de sollicitude, se rappelle le désir honnête de cet autre véritable ami, Bill Clinton, de nous conduire vers un accord de paix historique mais ayant déclenché, en bout de course, ce qui fut la guerre la plus meurtrière de la jeune histoire du peuple israélien. Près de 1000 morts et plusieurs milliers de blessés plus tard, l’Israélien moyen a, dorénavant, des exigences incompressibles. 

Comme par exemple celle d’une incompatibilité d’une « Palestine » sans la reconnaissance explicite de sa part, mais aussi mondiale du caractère juif de l’état d’Israël. Exigence attestant ainsi le refus de tout « retour de réfugiés », et ainsi de toute reconnaissance de responsabilité, juridique, morale ou politique, dans un départ, alors, motivé principalement par le souhait de voir « jeter les Juifs à la mer ». Toute indemnisation devra se faire, en conséquence, par des fonds dans lesquels le peuple israélien restera étranger. En revanche, chaque état arabe, ayant vu sa communauté juive chassée par le pouvoir de l’époque, se devra de la dédommager.

Une autre requête, logique par son bon sens, sera la réciprocité. Ainsi, comme la « Palestine » sera un territoire sans Juif, l’israélien commandera qu’un maximum de concitoyens arabes changent de nationalité. De ce fait, les échanges de territoires se feront en rapport à cela et ainsi la courbe démographique se verra inversée.

Il va de soi, que toute état crée se devra d’être un état démocratique, démilitarisé, où la loi prédomine et l’antisémitisme banni. Les prêches des imams, ou encore l’enseignement scolaire devront se réadapter aux nouvelles données. 

Les frontières israéliennes devront, comme l’indique la résolution 242 de l’Onu, être « sûres et reconnues ». Sûres autant qu’elles pourront l’être dans un territoire aussi exigu, mais reconnues officiellement par toutes les autorités politiques, juridiques et morales que peut compter la planète. Ceci afin de noyer autant que possible toute appétence future d’un nouvel Arafat.

La capitale d’Israël restera Jérusalem. Si quelques quartiers arabes pourront y être retranchés et devenir la capitale du vingt-troisième état arabe, la vielle ville devra continuer à y faire partie intégrante. Ainsi, si le Mont du temple verra le Waqf poursuivre, au nom de l’Islam, la gestion des mosquées s’y trouvant, les Juifs y seront libres de toutes restrictions à la prière, à l’archéologie et à l’histoire qui les relient à cette endroit.

Si l’état à naître se doit être, autant que possible, continu, il sera évidemment inconséquent de réclamer d’Israël de couper son propre territoire en son milieu afin de permettre la libre circulation des ‘’Palestiniens’’. Seul un passage en sous-sol et en toute propriété israélienne sera accepté par l’israélien désireux d’une véritable paix.   

Voici exposé succinctement les exigences à minima qui, seules, permettront un avenir à Israël. Toutes concessions, forcées ou non, à ce minimum vital verra la grande majorité de ce peuple se lever par crainte de voir son rêve, simplement commun à tout autre peuple, se dissoudre, mais aussi par peur de se voir attribuer, à nouveau, le qualificatif d’apatride.

Tant que les ‘’Palestiniens’’, mais aussi le monde musulman, se refuseront à l’acceptation de ces requêtes, tout arbitre, quel qu’il soit, se verra complice, de fait, de la hausse de l’animosité envers Israël, les Juifs et leurs soutiens.

Il est donc aisé de prédire que la paix ne sera pas signée avant la fin 2008 et qu’une probable nouvelle guerre est à prévoir dans la région.

Victor PEREZ © 

14:55 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu