Avertir le modérateur

jeudi, 28 février 2008

Bombardement meurtrier du Hamas

 

    
 


 
Un Israélien tué, plusieurs blessés, des dizaines de personnes en état de choc. Plus d’une cinquantaine de roquettes se sont abattues en quelques heures sur l’ouest du Néguev.
 
Dans la matinée de mercredi, l’aviation israélienne avait éliminé cinq miliciens du mouvement islamiste, en tirant un missile contre leur véhicule dans le sud de la Bande de Gaza. Les cinq hommes, dont le chef surnommé le «Tchétchène» avait suivi un entrainement en Syrie et en Iran, préparaient une attaque d’envergure contre Israël, et étaient pistés depuis un certain temps par les services de renseignements de Tsahal. La série de déflagrations qui a suivi l'impact du missile sur leur voiture, a confirmé qu’ils transportaient des explosifs.
 
La réaction du mouvement islamiste n’a pas tardé. En milieu d’après-midi, une première salve d’une quinzaine de roquettes s’abattait en quelques minutes sur Sdérot et ses environs. Une Qassam touchait de plein fouet une maison, alors qu'une autre explosait sur le réfectoire d’une usine de la zone industrielle. L’attaque se soldait miraculeusement par une femme légèrement commotionnée, mais provoquait d’importants dégâts matériels.
 
Près d'une heure plus tard, trois roquettes touchaient le collège Sapir, près de Sdérot. Un de ces missiles a explosé sur le parking du campus où Roni Yeh’ya, 47 ans, s’apprêtait à rejoindre sa voiture. Mortellement touché, il a succombé quelques minutes plus tard.
Une dizaine de personnes ont du être transportées à l’hôpital, pour blessures légères et traumatisme.
 
Tsahal lançait un peu plus tard un deuxième raid, cette fois dans le nord de la Bande de Gaza, tuant deux membres d’un commando de lance-roquettes. De source palestinienne, on fait également état d’une troisième opération israélienne qui aurait fait deux morts.
 
Tout au long de l’après-midi et dans la soirée, les roquettes ont continué de pleuvoir sur Sdérot et d’autres localités proches du territoire autonome, mais aussi sur Ashkelon qui a essuyé quatre tirs de missiles. Là, ce sont apparemment des Katyushas qui ont touché la ville, distante d’une quinzaine de kilomètres de la bande de Gaza. Une roquette est même tombée sur un terrain jouxtant l’hôpital de l'agglomération, qui n’est pas fortifié, alors qu'une autre frappait une ligne à haute tension, plongeant les quartiers sud d’Ashkelon dans l’obscurité.
 
Depuis Tokyo où il poursuit sa visite officielle, Ehud Olmert a été informé de cette nouvelle flambée de violence. «Je déplore profondément que cette guerre qui fait rage dans le sud du pays ait causé une nouvelle victime. Nous ferons tout pour que cela cesse» a déclaré le chef du gouvernement israélien qui s’est entretenu par téléphone avec son ministre de la Défense des réponses opérationnelles à donner aux attaques du Hamas, mais ne semblait pas vouloir abréger son voyage. Ehud Olmert doit en effet rencontrer dans la journée la Secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, elle aussi en visite au Japon.
L’Union Européenne et les Etats-Unis ont condamné les bombardements contre les localités israéliennes.

 

07:20 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu