Avertir le modérateur

vendredi, 07 mars 2008

L'attentat de Jérusalem vivement condamné.


 

J.B. (lefigaro.fr) Avec AFP et AP
07/03/2008 | Mise à jour : 12:10 |
.
Manifestation de Juifs ultraorthodoxes, jeudi soir à Jérusalem.
Manifestation de Juifs ultraorthodoxes, jeudi soir à Jérusalem. Crédits photo : AFP

Le conseil de sécurité de l'ONU n'est toutefois pas parvenu à voter un texte commun pour condamner l'attaque suicide, accueillie avec joie à Gaza. L'inquiétude est grande pour le processus de paix.

L'attentat perpétré jeudi soir à Jérusalem a suscité une large et forte réprobation dans la communauté internationale, à l'exception des organisations anti-israéliennes, le Hamas en tête. Un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a estimé que l'auteur de l'attentat avait voulu «tuer les chances de paix». Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a également condamné l'attaque comme le président américain George W. Bush mais aussi Londres, Madrid et Paris. Nicolas Sarkozy a condamné vendredi «avec la plus grande fermeté» un attentat «lâche et barbare». La veille, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, avait précisé que la France, «malgré ces violences, qui sont aussi un attentat contre la paix» appellait à «la poursuite de la négociation». Le communiqué de George W. Bush, lui, ne dit absolument rien sur les discussions de paix. Il a en revanche indiqué s'être entretenu avec le premier ministre israélien Ehud Olmert: «Je lui ai dit que les Etats-Unis se tenaient fermement au côté d'Israël face à ce terrible attentat». À noter que les candidats démocrates à l'investiture en vue des prochaines élections américaines, Hillary Clinton et Barack Obama, ont également condamné cet attentat.

 

Tensions à l'ONU

La seule fausse note est venue de l'ONU où, malgré la condamnation du secrétaire général de l'organisation Ban Ki-moon, le Conseil de sécurité, réuni en urgence, n'a pu s'entendre sur un texte condamnant l'attentat. Et ce en raison de l'opposition de la Libye, selon les déclarations de l'ambassadeur américain à l'ONU Zalmay Khalilzad. «La délégation libyenne, avec le soutien de deux autres, n'a pas voulu condamner l'attentat en lui-même, elle a voulu y lier d'autres questions», a-t-il affirmé, expliquant qu'un tel lien était à ses yeux inacceptable.

L'explication des réticences libyennes est liée au refus du conseil de sécurité, samedi dernier, d'adopter un texte rédigé par la Libye et souhaitant condamner en termes durs l'offensive menée par Israël dans la bande de Gaza. Le Conseil avait malgré tout condamné ces violences mais dans des termes différents.

L'ambassadeur de Russie a indiqué avoir proposé, en sa qualité de président du conseil, «une formule qui aurait exprimé la profonde préoccupation du Conseil devant les pertes en vies civiles dues au conflit israélo-palestinien et condamné en même temps cet attentat terroriste». Mais cela n'a pas suffi.

Les représentants d'Israël et de la Libye ont échangé ensuite des mots très durs. L'ambassadeur israélien, Dan Gillerman, évoquant l'infiltration Conseil de sécurité par des «terroristes». «Nous n'avons pas besoin d'un certificat de bonne conduite de la part du régime terroriste israélien», a rétorqué un représentant libyen. Ce dernier a affirmé avoir insisté pour «un texte équilibré condamnant les meurtres à Gaza en même temps que les meurtres à Jérusalem».

À Gaza, l'attentat a été accueilli par des cènes de joie. Abou Zouhri, un porte-parole du Hamas, a jugé l'attaque «héroïque». Cet attentat constitue la «réponse normale aux crimes» et aux «meurtres de civils» commis par Israël, a-t-il dit.

http://www.lefigaro.fr/international/2008/03/07/01003-200...

   
.

22:35 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu