Avertir le modérateur

mardi, 18 mars 2008

Angela Merkel à Yad Vashem

Angela Merkel à Yad Vashem
 
"Le gouvernement allemand souligne sa responsabilité dans le génocide, et sa détermination à façonner, ensemble, un nouvel avenir" a déclaré la chancelière lors de sa visite lundi, au musée de la Shoah.
 
En compagnie du Premier ministre Ehud Olmert, et des membres de son gouvernement, Madame Angela Merkel a déposé une gerbe dans la tente «Yizkor» et assisté à la cérémonie de présentation de la flamme perpétuelle du souvenir. Cette visite à Yad Vashem a été suivie d'une réunion gouvernementale historique, réunissant à Jérusalem ministres allemands et israéliens.
 
Ce mardi, la chancelière sera officiellement accueillie au parlement, à 14h30, où elle rencontrera d’abord la présidente Dalia Itzik. Un déjeuner en l’honneur du gouvernement berlinois sera  ensuite organisé dans les salons Chagall, puis à 16h30 elle prononcera un discours en allemand, à la tribune de la Knesset, auquel plusieurs parlementaires israéliens n'assisteront pas.
 
Le député du parti national religieux, Itzhak Levy, a affirmé pour sa part qu'il était "très difficile d’entendre la langue allemande dans l’enceinte de la Knesset" et ajouté : "bien que l’Allemagne manifeste réellement aujourd’hui de l’amitié envers Israel, nous nous rappelons le passé. Je ne veux pas faire de théâtre, et sortir de l’enceinte lors de son arrivée (de la chancelière allemande), car il n’y a pas de raison de porter atteinte à son honneur. Je ne serai donc pas présent ».
 
La députée du parti des retraités Sarah Marom-Shalev, elle-même rescapée de la Shoah, a quant à elle indiqué ne voir aucun problème à ce que Mme Merkel s’exprime dans la langue de Goethe, et qualifié de «populisme» l’opposition à ce que la chancelière discoure en allemand. Même son de cloche chez le président de la commission des affaires intérieures, Ofir Pines (travailliste), qui a condamné ceux qui boycotteraient l’évènement et déclaré : "Je suis moi-même le fils d'un survivant du génocide, et j’ai eu le mérite d’intervenir (...) en hébreu la semaine passée devant le parlement allemand. Ce boycott est une provocation déplacée».
Le député arabe, le Dr Ahmed Tibi, a quant à lui souhaité que  que Mme Merkel "n’oublie pas la souffrance du peuple palestinien" Il a jugé qu'il était "jusqu’à présent difficile de qualifier ses prises de position d’équilibrées" et que "les Palestiniens méritaient de l’empathie, même d’un pays important comme l’Allemagne".
  

 

07:49 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Il y en a plus que ras le bol de Lachoa.Toute la journée on entends plus que ça, Lachoa pr ci Lachoa par là .Je ne le redirais jamais assez ,tout ce cirque sur des évènements qui se sont passer il y a plus de 50 ans n'ont qu'un but justifier une intervention au Liban,en Palestine et en Iran.Israel n'a rien à voir avec l'holocauste, le mouvement sionisme existait bien avant la shoah et quand on sait comment sont traités les rescapés des camps(ils ont du mal à se nourrir) on est écoeuré de la façon qu'ont Merkel et Olmert d'exploiter des évènements qu'ils n'ont pas vécu.

Écrit par : lolita | mercredi, 19 mars 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu