Avertir le modérateur

mercredi, 23 avril 2008

Question d’actualité au Maire de Paris posée par Karen TAIEB Relative à l’exposition « Les Parisiens sous l’Occupation » André Zucca, photographe proche des milieux nazis.

CONSEIL DE PARIS – Séance du lundi 21 avril 2008

 

 

Question d’actualité au Maire de Paris posée par Karen TAIEB

 

 Relative à l’exposition « Les Parisiens sous l’Occupation »

 

se tenant à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris

 

 

 

Monsieur le Maire,

 

 

Une exposition qui se tient actuellement à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris nous choque. Et elle nous choque davantage encore lorsque l’on arrive sur les lieux et que l’on voit inscrit en « lettres d’or », André Zucca, photographe proche des milieux nazis.

 

 

Dans un premier temps, présentées sans explications pour les visiteurs, les photos couleurs toutes prises par André Zucca sont aujourd’hui réunies dans le cadre d’une exposition au titre d’emblée erroné « Les parisiens sous l’occupation »

 

 

Or il ne s’agit que d’une partie des parisiens vue avec l’objectif de Zucca, le regard de celui qui fut proche de l’occupant nazi et correspondant pour le magazine de propagande Signal, le regard qui cache volontairement la vérité, la vérité d’un Paris de la Honte , d’un Paris des humiliations et des rafles, un Paris de l’étoile jaune, mais aussi celui de la Résistance.

 

 

Si ces photos ont une valeur historique et picturale, il n’en reste pas moins qu’elles ne montrent qu’un Paris heureux, nonchalant, insouciant, un Paris indifférent au ciel toujours bleu. Et le ciel n’était pas bleu en ces périodes noires.

 

 

En intitulant cette exposition « Les Parisiens sous l’Occupation » on bafoue la mémoire de ces parisiens qui ont été humiliés, traqués et conduits vers la mort, on tronque la vérité historique. Difficile pour la bibliothèque historique de notre ville ! Paris qui s’honore chaque jour à faire crier la vérité que ce soit au travers des plaques à la mémoire des enfants ou par le Mur des noms au mémorial et celui des Justes dans le 4ème arrondissement.

 

 

Monsieur le Maire, il nous aurait semblé plus pertinent que d’autres photos soient présentées montrant ce qu’était aussi le Paris des rafles, des gens du peuple et de la Résistance, la vie des autres parisiens que Zucca n’a volontairement pas photographié.

 

 

Il est vrai qu’un texte sur lequel est mentionné « Avertissement » est distribué à l’entrée de l’exposition depuis quelques temps. Nous regrettons néanmoins que ce texte reste faible. Ce texte mériterait d’être plus « avertissant. ».  Il aurait fallu d’emblée dire qui était Zucca dès la première phrase, dès les premiers mots.

 

 

Aussi nous souhaitons connaître les choix qui ont présidé à la tenue de cette exposition, qui ne peuvent se limiter à un parti pris d’esthétisme et qu’un autre titre soit trouvé pour cette exposition voire totalement repenser cette exposition qui mérite tant et tant de pédagogie à l’endroit des visiteurs et notamment des plus jeunes.

 

Je vous dis cela pour l’honneur de Paris et des Parisiens.
voir ci-dessous ......

 

  

L’Occupation tranquille

               Une exposition de photographies se tient jusqu’au 1e juillet à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, qui devrait, sinon scandaliser, du moins poser problème. Sans quoi ce serait à désespérer de ce qui demeure d’esprit critique dans ce pays. La qualité n’est pas en cause : les 270 images en couleurs accr4-le-releve-de-la-garde-1941-credit-andre-zucca_bhvp_roger.1207593307.jpgochées sur ces murs sont pour la plupart d’un grand intérêt, d’une belle tenue et d’une vraie originalité. Des documents sur “Les parisiens sous l’Occupation” comme on en a peu vu. D’où vient alors le malaise qui se dégage de la visite puis de la lecture de l’album qui les rassemble sous le même titre (175 pages, 35 euros, Gallimard/ Paris bibliothèques) ? D’un détail. A savoir que dans cette exposition, il n’est jamais rappelé, clairement, nettement, avec insistance que toutes ces photos relèvent de la propagande. Aucune contextualisation. Il a fallu que des visiteurs s’en émeuvent pour que les organisateurs se fendent d’un avertissement d’un feuillet posé en pile au guichet. Mais rien sur les murs. Ce que dénoncent l’historien de la propagande Jean-Pierre Bertin-Maghit et l’historienne de la photographie Françoise Denoyelle dans une lettre qu’ils ont adressée aujourd’hui même à Bertrand Delanoë, maire de Paris.

    L’auteur de ces photos s’appelait André Zucca (1897-1973). Après avoir été reporter au long cours des Balkans à l’Asie, ce passionné de prises de vues avait couvert la drôle de guerre en tandem avec Joseph Kessel pour Paris-soir. Le 1er août 1941, il fut, nous dit-on, soit “requis”, soit “réquisitionné”, avec ou sans guillemets, par Signal. Manière de laisser entendre que ce fut contre sa volonté et qu’il n’avait pas vraiment le choix. 7-en-suivant-la-mode-jardin-du-luxembourg-mai-1942-credit.1207550943.jpgSignal,faut-il le rappeler, évoquait alors moins un souriant dentifrice à rayures qu’un bi-mensuel illustré édité par Deutscher Verlag à la gloire des faits et gestes de la Wehrmacht, de la Waffen SS et de leurs auxilliaires sur le front de l’Est (LVF etc). Abondamment diffusé, lu, feuilleté, c’était une pièce maîtresse dans le dispositif de la Propaganda Staffel pour montrer urbi et orbi que la France vivait très bien malgré l’Occupation. Que les loisirs, le cinéma, les théâtres, les promenades, les restaurants, les cafés, les petits commerces, bref tout ce qui fait le fameux art de vivre à la française, était intact. Au service exclusif de ce journal jusqu’à la libération de Paris, Zucca bénéficiait non seulement d’un (gros) salaire de 16 000 francs par mois, d’une carte de presse et d’un laissez-passer permanent, maisil avait droit à des pellicules Agfacolor (16 ASA, 36 vues) produites par Agfa du groupe IG Farben, très difficiles à obtenir même au marché noir. Son Leica (objectif Tessar de 50 mm ouvrant à 3,5) et son Rolleiflex ne furent jamais à cours, mais ils furent bien les seuls. Un privilège qu’il mit à profit pour saisir Paris et les Parisiens dans tous leurs états. Le guignol aux Champs-Elysées,  la sortie des cinémas, les vélos-taxis, les 2-dans-le-marais-rue-des-rosiers-le-port-de-letoile-jaune.1207551049.jpgjoyeux défilés chantants des petits des Chantiers de jeunesse et des grands de la Milice, la foire du Trône et la gare de Lyon, les baigneurs de la piscine Deligny, les saltimbanques du boulevard des Batignolles, les puces de Saint-Ouen et toutes ces affiches appelant à punir les Alliés criminels et à rejoindre la lutte contre le bolchevisme… Ses photos restituent une certaine ambiance des années 1940-1944, légère et insouciante, tandis que dans les zones d’ombre de ces mêmes rues et avenues, on crevait de faim et de froid, on raflait, on arrêtait, on torturait, on déportait. Mais on ne voit que la détente, la joie de vivre, la nonchalance un certain bonheur au fond malgré quelques uniformes un peu gris. En feuilletant cet album particulièrement ensoleillé par la technique Agfa, on a l’impression que les fanfares militaires ne jouent que du Schubert tant ce Paris là est paisible- en dépit de quelques fausses notes, deux à peine noyées dans la masse; on y devine des étoiles jaunes cousues sur le manteau des passants de la rue de Rivoli ou de la rue des Rosiers (merci Agfa ! au moins la petite tache jaune à hauteur de la poitrine a-t-elle le mérite de souligner qu’il ne s’agit pas d’une pochette de soie…). Pour le reste, à défaut de luxe, rien que du calme et une sorte de volupté, comme le souhaitait la Propaganda. Pendant ce temps, depuis trois ans, Henri Cartier-Bresson faisait de la photo sans appareil au fond de son stalag. L’historien Jean-Pierre Azéma ne paraît pas très l’aise dans sa préface lorsque, présentant l’apolitique Zucca comme “à sa manière un anar de droite”, il précise avec un art consommé de la litote qu’il n’était pas germanophobe, qu’il avait certainement approuvé la Relève et qu’il ne brilla pas par son philosémitisme. C’est le moins qu’on puisse dire. 5-rue-de-belleville-1944-credit-andre-zucca_bhvp_roger-viol.1207551330.jpgTant de détours pour admettre qu’il avait collaboré en bonne et due forme et que cela ne semblait pas heurter ses convictions profondes. Zucca a même réussi à éliminer de son champ de vision le phénomène visuel le plus typique et le plus spectaculaire de ces années-là : les files d’attente à la porte des boulangeries, des épiceries et des boucheries. Les Français étaient alors obsédés par le rationnement. Disparu de la France de Zucca ! Et pour cause : la Propaganda n’en voulait pas, préférant diffuser les images de mondanités aux champs de course, d’élégantes aux défilés de mode et de terrasses de cafés bondées. Pour banaliser son attitude, le commissaire de l’exposition Jean Baronnet n’hésite pas, dans un texte d’accompagnement qui figure dans l’album, à insinuer qu’au fond, tous les photographes français en ont fait autant que lui sous l’Occupation puisque la presse (française) pour laquelle ils travaillaient ne pouvait paraître que sous la surveillance des Allemands; dans le même élan, il avance également que les épurateurs du Comité de libération des reporters photographes avaient bien exposé dans des manifestations dédiées au maréchal Pétain… On ne saurait être plus maladroit pour faire passer ce qui demeure le plus troublant dans cette exposition, son côté hommage officiel et sans nuance à un photographe de la propagande allemande. Si toutefois les mots ont encore un sens et que l’on peut appeler un chat un chat et Zucca un collabo.

    Arrêté en octobre 1944, il fut poursuivi pour atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat. Son dossier sera vite classé; l’intéressé avait de toute façon préféré se mettre au vert dès la fin de la guerre. Après avoir changé de nom, il ouvrit une boutique de photos de mariage et de banquet 1-rue-de-rivoli.1207551531.jpgdans la région de Dreux. En 1986, la Bibliothèque historique de la Ville de Paris racheta son fonds d’archives, tirages et négatifs, à ses descendants. Ce qui nous vaut aujourd’hui cet hommage à un “esthète”, et la mise en valeur des qualités “techniques” de ses clichés comme s’il s’agissait de n’importe quel grand photographe travaillant dans des conditions normales. Que la plupart des photos exposées n’aient pas paru dans Signal n’y change rien; c’est une circonstance aggravante pour le commissaire de l’exposition car cela démontre que même lorsqu’il photographiait pour lui, en sa seule qualité de reporter-promeneur comme on nous le présente avec insistance, il faisait de la propagande. Il avait pris 6000 photos sous l’Occupation, dont plus de mille en couleurs. “Pour notre plaisir” écrit l’un des préfaciers. N’exagérons rien. “Provocateur même avec son employeur allemand, il travailla pour et contre l’Occupant” écrit un autre. “Pour”, on voit bien, mais “contre”, on cherche encore.

(”La relève de la garde, 1941″, “En suivant la mode, jardin du Luxembourg”, “Dans le Marais, rue des Rosiers”, “Rue de Bellevile, 1944″, “Rue de Rivoli” photos André Zucca)

http://passouline.blog.lemonde.fr/2008/04/07/loccupation-...

 

07:40 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je n'étais pas née, mais nous apprenons encore de nos parents, amis, dans les livres, dans les films... et des expositions de photos que tous les habitants de Paris ne s'étaient pas opposés à l'occupation allemande, malheureusement.

La polémique soulevée par cette exposition sur le photographe Zucca nous permet de vérifier que cette vie quotidienne était aussi acceptée par d'autres.

C'est le bon moment pour le rappeler et montrer que, ce qui est accepté à un moment sous la force des discours et des actes est, en réalité inacceptable. BBB

Écrit par : Brigitte Bornemann-Blanc | jeudi, 24 avril 2008

Manifestation Anti Nucleaire Paris
11 juin journée d’action internationale
Manifestation 14h30 – Départ République/Paris
http://www.sortirdunucleaire75.org/

500.000 Manifesteurs expected this month in Paris - le PLUS GRAND DU MONDE - CRAZY !!!!!!!
Manifestation Anti Nucleaire 11th (each month) Paris = Ironman Hawaii WorldChampionship Anti Nucleaire
http://www.youtube.com/watch?v=cDv7CpEnNzY&feature=related

-> Anti Nuclear Demo: 11 June 2011, Departure: République, Paris, FRANCE
–> Anti Atomkraft Demo PARIS am 11. Juni 2011 um 14h30, Treffpunkt: République, Paris, Frankreich
20 Atomreaktoren ERDBEBENGEBIET Frankreich


Organize in time busses and trains to get to Paris - THIS IS THE MOST IMPORTANT DEMO IN FRANCE...takes place 1x per month...check www.sortirdunucleaire75.org for details.

Rechtzeitig Busse und Mitfahrgelegenheiten von Deutschland organisieren. Diese Demo ist die WICHTIGSTE Anti Atom Demo im Moment in Frankreich weil DIREKT in Paris.
Youth Hostels Paris: www.fuaj.org/
Please arrive 2-3 days earlier in Paris to post thousands of A6 Demo-Flyers EVERYWHERE in Paris....merci !!

www.sortirdunucleaire75.org/
www.facebook.com/Sortirdunucleaire75
www.facebook.com/event.php?eid=116727841745859
www.sortirdunucleaire.org/
www.facebook.com/Sortirdunucleaire
www.lesverts.fr/
www.greenpeace.fr/
www.sortirdunucleaire.ch/


2)
Nuclear Plants in Earthquake Area (7,0-8,0) in France:
Centrale Fessenheim 2 Réacteurs (=Oberrheingraben)
Centrale Bugey 4 Réacteurs (Major Fault Line! African/European Plate)
Centrale St-Alban 2 Réacteurs (Major Fault Line! African/European Plate)
Centrale Cruas 4 Réacteurs (Major Fault Line! African/European Plate)
Centrale Tricastin 4 Réacteurs (Major Fault Line! African/European Plate)
Centrale Marcoule 4 Réacteurs (Major Fault Line! African/European Plate)
http://www.youtube.com/watch?feature=playe...p;v=Nm_seFPIiIo
http://appeldefukushima.files.wordpress.com/2011/05/250159_174137335972868_163293117057290_378977_4784258_n.jpg

Nuclear Plants in Earthquake Area (7,0-8,0) in Switzerland:
Centrale Beznau (Major Fault Line African Plate/European Plate)
Centrale Gösgen (Major Fault Line African Plate/European Plate)
Centrale Mühleberg (Major Fault Line African Plate/European Plate)
Centrale Leibstadt (Major Fault Line African Plate/European Plate)

www.facebook.com/sortirdunucleaire75#!/photo.php?fbid=167832133270055&set=pu.163293117057290&type=1&theater
www.facebook.com/sortirdunucleaire75#!/photo.php?fbid=174137335972868&set=pu.163293117057290&type=1&theater

Professeur Eidgenössische Technische Hochschule Zürich Seismologie:
www.dradio.de/dlf/sendungen/wib/1415689/

Christchurch Earthquake Feb 2011, Magnitute 6,3:
www.stuff.co.nz/national/christchurch-earthquake/videos
www.stuff.co.nz/national/christchurch-earthquake/photos

www.heise.de/tp/artikel/34/34540/1.html
www.greenpeace.de/fileadmin/gpd/user_upload/themen/energie/DerPlan.pdf
www.greenpeace.de/themen/energie/nachrichten/artikel/greenpeace_legt_plan_fuer_energiewende_vor-1/

Its not a joke but its true.......9 Atomic plants on the major Fault Lines (African Plate / European Plate) in the French and Swiss Alpes with > 20 reactors operating in the WORST Earthquake Area in Europe, the SwiSS and French Alpes.
La France a 20 Reacteurs et ARMES NUCLEAIRE dans la plus dangereuse region sismique. Super-GAU en France = 1 Million annes evacuation !

Écrit par : Manifestation Anti Nucleaire Paris 11 juin journée d’action internationale Manifestation 14h30 – Départ République/Paris | samedi, 04 juin 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu