Avertir le modérateur

dimanche, 13 juillet 2008

La Syrie prête à entretenir des relations "normales" avec Israël

NOUVELOBS.COM | 13.07.2008 | 20:25

En marge du sommet de l'Union pour la Méditerranée, le président syrien se dit disposé à des échanges d'ambassades et des traités bilatéraux avec Israël, si un accord de paix entre les deux pays est conclu.

Bachar al-Assad, reçu par Nicolas Sarkozy pour le sommet de l'UPM

 

Bachar al-Assad, reçu par Nicolas Sarkozy pour le sommet de l'UPM

(c) Reuters
Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé, dimanche 13 juillet, être prêt à entretenir avec Israël des relations "normales". Le chef d'Etat s'exprimait sur la chaîne télévisée Al-Jazira. Des échanges d'ambassades et des traités bilatéraux avec l'Etat hébreux sont envisageables en cas d'accord de paix entre les deux pays, a-t-il assuré.
"Dès le début du processus de paix, nous avons parlé de relations normales" à établir avec Israël dans le cadre d'un accord de paix, a expliqué Bachar al-Assad dans l'entretien diffusées par la chaîne du Qatar.

"Relation chaleureuse ou froide"

"Qu'on les appelle des relations normales ou de normalisation, peu importe. Ce sont des relations normales comme n'importe quelles (autres) relations entre deux Etats avec des ambassades, des liens et des traités", a-t-il poursuivi.
"Les choses pourraient se dégrader comme elles pourraient s'améliorer. La relation pourrait être chaleureuse, comme elle pourrait être froide. Cela fait partie de la souveraineté de chaque Etat. C'est ce que nous appelons des relations normales", a-t-il encore expliqué dans son entretien mené à Paris, où le président syrien assiste au sommet de lancement de l'union pour la Méditerranée (UPM).
Samedi, dans la capitale française, Bachar al-Assad avait émis le souhait que Washington et Paris puissent "contribuer" à un accord de paix israélo-syrien, mais avait exclu des négociations de paix directes avec Israël avant l'installation de la prochaine administration américaine.

Discussions indirectes à Paris

Ehoud Olmert, le Premier ministre israélien, et Bachar al-Assad ont eu dimanche, lors du sommet de lancement de l'UPM, des discussions indirectes. Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, leur a servi d'intermédiaire, d'après une source israélienne. D'après cette même source, le dialogue, bien qu'indirect, se trouve à haut niveau.
Israël et la Syrie ont repris des négociations indirectes en mai dernier. Ces discussions, menées sous l'égide de la Turquie, ont mis fin à un gel total de huit ans. Elles ont pour objectif de parvenir à un accord de paix entre les deux Etats.
La Syrie exige, en échange de la paix, la restitution intégrale du plateau du Golan. L'armée israélienne a conquis ce territoire en 1967. Depuis 1981, il est annexé par l'Etat hébreu.
La dernière série de négociations israélo-syrienne, en 1999-2000, organisée aux Etats-Unis,avait échoué sur la question du Golan.
Depuis 1948, Israël et la Syrie sont formellement en état de guerre. Des accords d'armistice et de cessez-le-feu ont toutefois été signés.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/e...

22:59 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu