Avertir le modérateur

jeudi, 25 septembre 2008

Cérémonie des voeux,En présence de Michèle Alliot-Marie,Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités Territoriales au Consistoire de Paris

Cérémonie des voeux

En présence de Michèle Alliot-Marie,

Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités Territoriales

23 septembre 2008

 

« Le Consistoire, l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics » a déclaré Mme Alliot-Marie ministre de l’Intérieur chargé des Cultes lors de son allocution à l’occasion de la cérémonie des Vœux organisée par le Consistoire Central.

C’est au cours d’une manifestation particulièrement chaleureuse et au milieu d’un auditoire très attentif de plus de 150 personnes parmi lesquelles on notait la présence de M. Daniel Scheck, Ambassadeur d’Israël, Mme Nicole Guedj, M. Pierre Lellouch, les 4 Préfets d’Ile de France dont M. Michel Gaudin, Préfet de Police de Paris et de nombreux Présidents de Communautés et Rabbins dont M. Charles Sulman, M. Guy Cohen Vice-Présidents du Consistoire, des administrateurs du Consistoire de Paris, M. J-Yves Bohbot, M. Meyer Fitoussi, Me Elie Korchia, M. Haïm Nisenbaum, Mme Michèle Rotman, Mme Murielle Schor, Me Paul Olivier Seligman, M. François Sitruk, ainsi que de nombreux responsables d’associations et d’institutions comme Mme Gladys Tibi, Présidente du Libi france et M. David Roch, Directeur de l’Agence juive.

Rudy Haddad accompagné de sa maman avaient tenu également à répondre à l’invitation de M. Joël Mergui. L’énumération serait trop longue car personne n’a voulu manquer ce rendez-vous important en cette période particulière.

Le Président Joël Mergui, a développé son discours en deux temps forts : le premier concernait le regain d’actes antisémites constaté ces dernières semaines, notamment dans l’Est de la capitale. Il a appelé les autorités publiques à renforcer leur vigilance pour apaiser l’inquiétude grandissante d’une partie de la communauté, en particulier chez les jeunes.

Le deuxième axe portait sur le rôle essentiel du Consistoire Central comme « acteur et facilitateur de la vie juive au quotidien ».

Puis le Grand Rabbin de Paris, David Messas, a pris la parole pour mettre en avant la fonction primordiale de l’écoute dans la fabrication et l’organisation du vivre ensemble dans une société, par-delà nos différences religieuses, sociales ou géographiques.

Ce fut ensuite au tour du Grand Rabbin de France, Joseph Sitruk, de saluer l’hôte de la soirée en la qualifiant de « véritable amie du peuple d’Israël ». Avec sa verve et son humour habituels, il expliqua que si le peuple juif a toujours survécu aux vicissitudes de son histoire plurimillénaire, c’est en grande partie parce qu’il n’a jamais cessé de croire et d’espérer en des jours meilleurs.

Le Consistoire « interlocuteur privilégié de l’Etat »
Après avoir chaleureusement remercié les participants pour la qualité de leur accueil et présenté ses meilleurs vœux à la communauté, Michèle Alliot-Marie, qui répondait pour la deuxième année consécutive à l’invitation de Joël Mergui, a rappelé que « le Consistoire a toujours été au cœur de la vie de la communauté juive et des institutions depuis sa création », c’est-à-dire depuis deux siècles. Saluant le Consistoire comme « l’interlocuteur privilégié de l’Etat » pour tous les grands sujets concernant la communauté juive, elle s’est félicitée de la solidité du pacte républicain entre cette dernière et l’Etat français. Elle a insisté sur « la nécessité de renforcer toujours plus le dialogue avec les pouvoirs publics ». Répondant au Président Mergui concernant les récentes agressions, elle a qualifié l’antisémitisme de « négation des valeurs de la République », et redit toute sa détermination à punir avec la plus grande fermeté tous ceux qui se rendraient coupables de tels actes qualifiés de « blessures et d’insultes» faites à la République.

Un « modèle pour la capacité de coexistence »
Madame Alliot-Marie a fait part de sa confiance dans le pacte républicain qui unit la Communauté et la France, basé sur des relations de compréhension, de tolérance, un « modèle pour la capacité de coexistence » de toutes les religions avec, comme cadre juridique, la laïcité. Evoquant ses échanges et la coopération établis depuis plusieurs années avec Joël Mergui, Mme le Ministre a cité le dossier de l’abattage rituel comme un exemple de dialogue où le cadre législatif a su intégrer les éléments nécessaires pour sauvegarder les pratiques exigées par nos traditions. De même fut évoquée la Fondation du Consistoire, dossier faisant actuellement l’objet d’une étude conjointe.

La Médaille du Consistoire
Partager avec les responsables du judaïsme français, le grand Rabbin Gilles Bernheim et Joël Mergui son attachement aux mêmes valeurs, c’est ainsi, sur l’importance du dialogue et de l’unité de la nation pour affronter les défis, que Madame Alliot-Marie a souhaité conclure par un message « moins technique ». « L’idéal est une utopie qui donne du sens et nous fait vivre, l’homme est grand par sa capacité à convaincre, à donner, à aller vers l’autre, à considérer l’Autre comme soi-même ».
Ses vœux sont allés à une année pour « l’unité de tous, Communautés, pays, continents et monde ». Ses paroles furent saluées par des applaudissements très chaleureux. Au-delà de la cérémonie, cette soirée fut l’occasion d’exprimer un profond respect mutuel et la proximité entre personnes et institutions partageant les mêmes valeurs. C’est à « une amie » très détendue et souriante que fut remise la Médaille du Consistoire.

 


Photo:Alain Azria

 

Ecoutez prochainement tous les discours

sur notre site internet

www.consistoire.org

 

18:01 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (2)

dimanche, 07 septembre 2008

TU VERRA QUE C'EST VRAI!!!






* Un simple copain, quand il vient chez toi, agit comme un invité.

* Un véritable ami ouvre ton frigo et se sert.

* Un simple copain ne t'as jamais vu pleurer.


* Un véritable ami a les épaules trempées de tes larmes.

* Un simple copain ne connaît pas les prénoms de tes parents.

* Un véritable ami a leurs numéros de téléphone dans son carnet d'adresses.

* Un simple copain apporte une bouteille de vin à tes fêtes.


* Un véritable ami
arrive tôt pour t'aider à cuisiner et reste tard pour t'aider à nettoyer.

* Un simple copain déteste quand tu appelles après qu'il soit allé se coucher.


* Un véritable ami te demande pourquoi tu as mis tant de temps à appeler.

* Un véritable ami s'informe de ta romantique histoire d'amour.


* Un simple copain
pourrait te faire du chantage avec.

* Un simple copain pense que l'amitié est finie quand vous avez une dispute
.

* Un véritable ami t'appelle après une dispute.

* Un simple copain s'attend que tu sois toujours là pour lui.

* Un véritable ami est toujours là pour toi.


*
Un simple copain lit ce message et le supprime.

* Un véritable ami le fait passer et te le renvoie

Envoie ça a 15 personnes, dans les 14 mn et apres presse la touche F6 et tu verras apparaitre le prenom de la personne qui est amoureuse de toi.

Ca fait bizarre parce que ca marche.

10:17 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne la nouvelle agression pouvant être encore à caractère antisémite, commise ce samedi vers 18H30 rue Petit à Paris 19° .

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 6/9/08

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne la nouvelle agression pouvant être encore à caractère antisémite, commise ce samedi vers 18H30 rue Petit à Paris 19° .

Selon nos informations,un groupe de jeunes gens non encore identifiés ,d’origines diverses,et armés de coups de poings américains ont pris à partie trois jeunes juifs , mineurs ,reconnaissables du fait qu’ils étaient coiffés d’une kippa, et les ont violemment frappés. L’une des victimes a du être hospitalisée en raison des blessures au visage. Les 2 autres , traumatisés sont rentrés à leur domicile.

Sachant les pouvoirs publics très attentifs à la situation dans ce secteur de Paris,nous faisons confiance aux services de police pour identifier et arrêter les agresseurs ,et confirmer ou infirmer le mobile antijuif bien qu’il nous paraisse évident.

Conscient de la situation précaire dans cet arrondissement de Paris, le BNVCA avait organisé une réunion le jeudi 4/9/08 au cours de laquelle les membres présents, de la communauté  du 19 eme ont pu exprimer au Commissaire de Police leurs inquiétudes, leurs appréhensions, et le sentiment d’insécurité antisémite qu’ils éprouvent, et qui se vérifie au regard des trop nombreuses agressions dons sont  victimes les jeunes juifs dans ce secteur.

Le BNVCA appelle les jeunes juifs à faire toujours confiance aux dirigeants des institutions communautaires ainsi qu’aux services de police pour endiguer ce phénomène . Nous leurs demandons de la façon la plus ferme de n’exercer aucune tentative de  revanche qui ne pourrait qu’aggraver la situation , déjà fragile depuis l’agression  du jeune Rudy..H…abandonné dans le coma sur la voie publique par des voyous antisémites le 21/6/09.

Nous demandons au Maire de Paris de prendre des mesures dissuasives en faisant équiper sans délai la rue Petit, et le parc des Buttes Chaumont de caméras vidéo surveillance.

Nous demandons un renforcement des forces de police dans ce quartier notamment à l’approche des fêtes juives solennelles qui vont se dérouler tout le mois d’Octobre.

10:03 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu