Avertir le modérateur

mercredi, 22 octobre 2008

Lettre ouverte à Charles Enderlin/Par Victor Perez

Lettre librement reproductible accompagnée de la mention de l’url suivante : http://victor-perez.blogspot.com

Victor PEREZ

Lettre ouverte à Charles Enderlin,

Etant habitué à ce que Charles Enderlin ne publie pas tous mes messages sur son blog, mais n’hésite pas pour autant m’y nuire, je me permets de rendre public ma réponse à son dernier commentaire. Etant destinée à être publiée sur son blog, il ne m’en voudra donc pas de ce fait.

Cher Mr Enderlin,

A vous lire depuis quelques années, j'ai l'impression que vous êtes un être exceptionnel.  Lorsque je lis votre prose , je ne peux que m'incliner devant votre professionnalisme et votre abnégation. Ainsi, lorsque je lis votre dernier post (1) j'ai l'impression d'être quelqu'un de tout petit auprès de vous.

Ainsi, chacun sait que vous avez la double nationalité, et que vous avez immigré très tôt en Israël. Comme chaque israélien, vous avez du faire votre service militaire, puis des périodes annuelles de trois à quatre semaines. Ce qui n'est, je vous l'avoue, pas toujours réjouissant mais, oh combien, nécessaire au pays que nous aimons tous les deux.

Vous avez du, également, allez combattre (ce que je suppose), lorsque nos voisins devenaient un peu trop agressifs (et peut être même -d’une pierre deux coups- envoyé vos reportages à France 2 en direct du front). Vous avez, théoriquement du moins, mis en danger votre vie, la sérénité de votre famille, et ceux qui ne l'ont pas fait vous doivent beaucoup. Ceux en général qu'on appelle les planqués, qui incitent les appelés à se faire dispenser du service national, se revendiquent souvent de gauche et manifestent généralement aux côtés de l'association la Paix maintenant qui est devenue la Paix à tout prix pour de nombreux, voire la majorité d'Israélien. Moi compris.

Vous avez de surcroît une autre coiffe à celle-militaire ci-dessus. Celle de journaliste permanent de France 2 à Jérusalem. Celle qui vous a permis de diffuser à longueur d’années les atrocités du conflit proche-oriental et permis de devenir célèbre de par le monde. On se souvient, notamment, du scoop de l’assassinat de l’enfant Mohamed Dura par les soldats israéliens (c’est du moins ce que vous nous dîtes) et qui vous a valu de nombreux prix. Certes ! Vous n’y était pas ce jour là, mais foi de votre caméraman, sympathisant du Fatah selon ses propres termes, c’est tout comme. ‘’Assassinat’’ qui, vous en conviendrez, a servi les intérêts des ennemis -et ils sont nombreux- d’Israël, pays que j’aime et, semble t-il, vous aussi. ‘’Meurtre’’ qui fut, nul n’en doute, l’excuse pour lancer aussitôt une intifada Al-Aqsa à l’assaut des infidèles que nous sommes. ‘’Crime’’ qui a justifié le lynchage de deux soldats, et la décapitation de Daniel Pearl. ‘’Infanticide’’ qui a coûté la vie à des centaines d’Israéliens et valu presque un isolement diplomatique à ce petit pays qui refuse, sondages et élections à l’appui, de se mettre entre les mains de ces officiers de réserve qui ne recherchent que la PAIX et vous sont si chers.

Bref ! De quoi, vous le reconnaissez vous-mêmes à mon propos, devenir défaitiste et renoncer à la création d’un état terroriste sur le flanc d’Israël, mais gardant espoir d’un renouveau au sein du peuple ‘’palestinien’’ aux fins d’une paix sincère et définitive comme je l’ai écrit des dizaines de fois dans mes articles, disponibles sur mon blog.

En conclusion ! Je reconnais humblement que je n’ai pas votre palmarès. Comme la très grande majorité des Israéliens heureusement. Ce qui me qualifie, à contrario, à être autorisé à dire mon mot à ceux qui imposent, sans être nullement élus, une direction politique dangereuse, voire néfaste pour mon pays, celui où j’ai décidé de vivre, de payer mes impôts, et à élever mes enfants quoiqu’il advienne.

Toujours cordialement, vous le savez bien.

Victor PEREZ ©

(1) Le lundi 20 octobre 2008 à 11:59, par Charles Enderlin

J'ai décidé de ne pas laisser passer le qualificatif "défaitiste" que Monsieur Perez accole au mouvement la Paix Maintenant, une organisation extra parlementaire fondée- il faut le rappeler - par des officiers de réserve. Je suppose qu'il se permet ce genre de liberté parce qu’il a combattu pour Israël. Pour ma part, je ne l'ai pas vu en uniforme de l'autre côté du canal de Suez en 1973, ni en opération au Liban en 1982 ou à Gaza dans les années 90. Peut être était-il sous les roquettes dans le nord d'Israël en 2006? Il paye certainement ses impôts en Israël et ses enfants font ou ont fait l'armée en Israël... Si ce n'est pas le cas, Victor Perez est la dernière personne qui peut qualifier la gauche israélienne de défaitiste. Les vrais défaitistes sont ceux qui veulent garder les territoires palestiniens avec le sang du dernier soldat israélien.

08:56 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu