Avertir le modérateur

mardi, 02 décembre 2008

HORREUR A BOMBAY : ON AURAIT DIT UN ABATTOIR Témoignages des bénévoles de ZAKA en mission à Bombay

HORREUR A BOMBAY : ON AURAIT DIT UN ABATTOIR

Témoignages des bénévoles de ZAKA en mission à Bombay

Jeudi après consultation avec le Ministère des Affaires étrangères, ZAKA à envoyé à Bombay une délégation internationale avec l’équipement nécessaire pour faire face à toute éventualité. Les parents de Rivki Holtzberg, la femme du rabbin Gabriel Holtzberg du Centre Habad à Bombay, avaient également joint le vol avec l'équipe de ZAKA.

PB290693.JPG

« Quand nous sommes arrivés, les combats faisaient rage. Nous n’étions pas loin et avons vu des grenades fendre l’air, entendu des coups de fusil. Les hélicoptères survolaient la zone de combat. Cela a duré des heures. Juste avant Shabbat, les tirs ont commencé à faiblir. Les commandos ont ratissé l’immeuble puis sont sortis quelques minutes plus tard en faisant le « V » de la victoire. »

PB290689.JPG

« Nous sommes entrés, cœur battant, dans l’immeuble. C’était l’horreur. Ce que j’ai vu, je ne l’oublierai jamais. Le rabbin Holzberg, le rabbin Bentzion Chroman et le rabbin Leibish Teitelbaum gisaient au sol,  dans la bibliothèque, tenant des livres à la main eux aussi couverts de sang. On aurait dit un abattoir. »

« Nous les avons immédiatement recouverts de Talitot. Nos larmes coulaient. La femme du rabbin Holzberg était déjà recouverte d’un Talit, son mari a semble-t-il eu le temps de la recouvrir avant d’être tué. Il y avait deux autres femmes juives attachées avec des câbles téléphoniques (Yochebed Orpaz et une autre femme du Mexique S.A) qui avaient apparemment été tuées 24 heures plus tôt. »

« Tout le Shabbat, nous sommes restés avec les corps. Sans manger. Sans boire. Sans dormir. Nous étions assis près des corps et récitions les Psaumes. Cela ne plaisait pas du tout aux policiers indiens qui voulaient faire les autopsies. Nous luttions pour les en empêcher et à certains moments, j’ai cru que nous allions en venir aux mains. Ils n’ont aucune notion de ce qu’est le respect du mort. Nous leur avons demandé de ne pas toucher les corps et cela leur a semblé totalement insolite. C’est la raison pour laquelle pendant tout Shabbat, nous avons dû rester totalement éveillés, après plus de 48 heures sans sommeil. Ils auraient profité du moindre manque d’inattention pour prendre les corps et les faire autopsier. »

Avec l’achèvement de la prise de contrôle par les forces de sécurité de la Maison Habad, les bénévoles de ZAKA ont extrait les corps de 9 disparus et identifié 6 d’entre eux. Ils travaillent maintenant pour identifier les 3 autres corps et préparer les autres pour leur transfert vers Israël.

Eliahou Touboul

Directeur de ZAKA-France

Tél. : 01 74 900 600

Port. : 06 98 86 56 56

Port. Israël : 0523 804 651

touboul@zaka-fr.org

www.zaka-fr.org

Zaka reperage et secours copy.gif

09:05 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu