Avertir le modérateur

dimanche, 28 décembre 2008

Gerald Gil SLAMA nous a quitté

gil.JPG

Gérald Gil Slama nous a quitté. par Richard Abitbol

 

 

Un bienfaiteur nous a quittés

 

 

Baroukh Dayane Ha Emet.

 

Né à Tunis le 11 Février 1936.  Son père René était exploitant agricole et sa mère Aimée était connue à Tunis sous le surnom de Mémée. L'entourage de Gérald SLAMA, z'l, l'appelait par le diminutif de Gil.

 

Dès son plus jeune âge, il a du surmonter les épreuves physiques grâce à une force spirituelle et une puissance intellectuelle extraordinaires.  A 19 ans, il monte a Paris avec son bac en poche, obtenu au Lycée Carnot de  Tunis.


Il réside a la Résidence Universitaire Jean Zay à Antony, s'inscrit à la faculté de pharmacie de Paris et fait du syndicalisme étudiant, tout en
finançant ses études en étant veilleur de nuit dans un garage.


En 1960, il devient directeur adjoint du Laboratoire Central de l'Hôpital  Sainte Anne.


En 1961, il épouse Simone Slakmon et  lui donnera quatre fils.


En 1963, il ouvre parallèlement un laboratoire d'Analyses médicales privé.


En 1971, son projet de création d'une Clinique Médicale à Saclas dans  l'Essonne aboutit.

 

Avec l'UPJF ( l'Union des Patrons et Professionnels Juifs de France) il créera l'Association Connaissance du Monde Juif et d'Israël destinée à faire  comprendre les spécificités du la culture juive au delà des frontières  communautaires.


Devant la recrudescence des dérives antisémites au sein de l'école, il créera l'Observatoire des Écoles en 2002, puis il crée un partenariat avec la  WISO.

 

Il présidera la Section Licra Banlieue Sud jusqu'en 2007.

 

Tous ceux qui l’ont approché connaissaient son immense générosité. Il matérialisait dans ses actes, l'esprit de la Tsedaka que nous ordonne la Torah. Il redistribuait une part importante de l'aisance matérielle, acquise par son travail de biologiste et ses talents d'homme d'affaire. Il en faisait largement profiter la communauté de Fontenay-aux-Roses – Sceaux, qu'il fréquenta pendant près de quarante ans, et dont il fut l'un des administrateurs. Mais quantité d'autres œuvres en profitèrent aussi. Il était l'un des donateurs importants d'une grande institution caritative israélienne. Sa générosité s'étendait bien au-delà du monde juif.

 

Gil SLAMA était l'un des vice-présidents de l'UPJF. Il était membre actif du B’nai B’rith et a participé à la création d’une de ses Loges : la Loge Janusz Korcjack. Il y conciliait avec harmonie sa conviction nationale juive, et son intérêt en faveur du dialogue avec les autres religions et les divers courants de pensée. Très cultivé mais modeste, il se mettait peu en avant en public. Il préférait présenter les rabannim et autres conférenciers qu'il souhaitait faire connaître à son entourage.

 

 

Son immense générosité, sa bonté, sa culture, son attachement à la communauté et à Israël auront marqué cette personnalité si attachante.

Nous présentons à Simone SLAMA, son épouse, et à ses quatre fils nos sincères condoléances.

 

 

Richard C. ABITBOL

 

 

 

 

17:22 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Bonjour,
Un 2 eme père pour moi en France .Un homme digne généreux et humain.
Allah yarahmou et protège tout ses enfants et enfants de ses enfants.

Écrit par : Belwafa/Slama | lundi, 31 décembre 2012

bonjour,

je suis une ancienne amie de Tunis de Simone.
je viens de tomber sur votre article. Je souhaiterais avoir des nouvelles de Simone, Claudine et Liliane (ses soeurs) et être mise en contact avec elle.

Voici mes coordonées:

Josiane Smadja
5 rue Jules romains 75019 PARIS
Tel:0140407289

Remerciements et Hag Saméah

Josiane SMADJA

Écrit par : smadja josiane | dimanche, 12 octobre 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu