Avertir le modérateur

dimanche, 22 février 2009

La Courneuve :un policier tué !

 

La Courneuve : un policier tué de deux balles dans la tête

 
 
Stéphane Sellami, Bérangère Lepetit, Carole Sterlé et le Parisien.fr | 21.02.2009, 23h04 | Mise à jour : 22.02.2009, 01h09





Un policier a été tué de deux balles dans la tête ce samedi soir à la Courneuve (Seine-Saint-Denis). Le policier - un homme d'une trentaine d'années - était en civil au moment des faits. Les circonstances de cette mort restent pour l'heure indéterminées. De nombreux effectifs de police étaient encore sur place cette nuit.

La ministre de l'intérieur Michèle Alliot-Marie s'est rendue sur les lieux vers 23 heures.

 

Contacté par Le Parisien, le maire de la Courneuve, Gilles Poux (PC), a confirmé l'information et expliqué que des échauffourées avaient eu lieu sur place. Ce sont des riverains qui auraient donné l'alerte mais une fois les secours arrivés, l'homme était déjà mort. Selon un porte parole du syndicat e policiers Alliance, l'homme aurait été pris dans une rixe. Mais on ne sait ni les raisons de celle-ci, ni pourquoi le fonctionnaire se trouvait là.

Les faits se sont déroulés vers 21h30 à proximité du carrefour des «Quatre Routes», un quartier n'étant pas dans une cité «sensible», a indiqué une source préfectorale.

Le brassard du policier retrouvé à proximité


Le brassard (de fonction) du policier a été retrouvé non loin de son corps. En revanche, son arme de service, qu'il semblait bien porter sur lui, selon les premières constatations, a disparu, a-t-on précisé de source policière. 

Mortellement touché de plusieurs balles - dont deux dans la tête - le gardien de la paix, père de deux enfants, n'était pas en service ce week-end. Domicilié en Seine-et-Marne, il appartenait à la brigade de sureté urbaine de Seine-Saint-Denis.

Le quartier bouclé

La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été chargée de l'enquête. 

Un peu avant 1 heure du matin, le quartier des "Quatre  routes" était toujours totalement bouclé. De nombreuses personnes attendaient de pouvoir rentrer chez elles.

leparisien.fr

 

 

07:54 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

La guerre en banlieue comme dans les pays islamiques, notre République est en danger. Et c’est pas des films comme B13 U qui vont calmer les esprits de ces désocialisés sans neurones qui prônent la loi du plus fort.

Écrit par : Béatrce | dimanche, 22 février 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu