Avertir le modérateur

dimanche, 28 juin 2009

tollé sur des liens présumés de l'humoriste Gad Elmaleh avec Israël

Liban : tollé sur des liens présumés de l'humoriste Gad Elmaleh avec Israël

 

BEYROUTH (AFP) — L'agent de l'humoriste français Gad Elmaleh, qui doit se produire en juillet au Liban et dont les liens présumés avec Israël font un tollé dans ce pays, a démenti jeudi que le comédien soit un sympathisant de l'Etat hébreu.

L'affaire a éclaté lorsque des sites internet et des médias libanais, notamment la chaîne du Hezbollah, Al Manar, ont présenté M. Elmaleh, en tournée au Liban du 13 au 15 juillet dans le cadre du festival international de Beiteddine (sud-est de Beyrouth), comme un ancien soldat israélien.

Des sites ont même publié une photo présumée de l'artiste en soldat.

"Certains médias libanais ont diffusé hier (mercredi) de fausses informations selon lesquelles l'humoriste Gad Elmaleh serait un sympathisant de l'Etat d'Israël", affirme Gilbert Coullier, producteur des spectacles de l'artiste dans un communiqué transmis au Comité du festival de Beiteddine et obtenu par l'AFP.

"Gad Elmaleh n'a jamais fait partie de l'armée israélienne. Il est évident que ce n'est pas Gad Elmaleh qui figure sur cette photo, quiconque connaissant un minimum l'artiste pourra le constater sans peine", a souligné M. Coullier, qualifiant l'affaire de "canular de mauvais goût".

Selon lui, Gad Elmaleh, d'origine marocaine et de confession juive, "est le seul artiste a avoir été sollicité par le public libanais pour une représentation supplémentaire (trois au lieu de deux)", dans le cadre du festival de Beiteddine.

"L'attaque dont il est l'objet n'a entaché en rien son enthousiasme, sa joie et l'honneur qu'il ressent de se produire devant ce public", a conclu l'agent.

Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés

Les libanais ne veulent pas rigoler; ou comment empêcher Gad Elmaleh d'y aller ?

Que se passe t-il au pays dy Cèdre ? Que ce soit à la TV (du hezbollah en tout cas), à la radio (du hezbollah également), dans les journaux (du hezbollah?) ou sur des sites et blogs (du hezbollah aussi?) le peuple à l'air de ne pas vouloir la venue de Gad.
Désigné comme étant le meilleur humoriste francophone (3 fois d'affilé), le liban n'a pas l'air d'avoir envie de rigoler des masses... Et pourtant, ca leur ferait du bien de voir Gad Elmaleh au festival de Beittedine.
Selon le blog MiltonDassier, "tout part d’une photo commentée par Gad Elmaleh qui suscite la désapprobation d’une partie des libanais. Le soldat pris en photo ressemble comme deux gouttes d’eau à l’humoriste. Celui-ci dément formellement que ce soit lui.".. Voilà la photo:

http://absikerenor.free.fr/images/album/album11p.jpg

 

Franchement, pas très ressemblant je trouve !

Reste qu'Al Mannar, la chaine TV des terroristes pro-iraniens fait de l'affaire le premier titre de son journal télévisé (de mercredi soir), affirmant que l'humoriste a vécu plusieurs années en Israël, qu'il a la nationalité israélienne et qu'il a "toujours été convaincu que le sionisme était le système politique idéal pour protéger les juifs". Selon Al Manar, il a "également été nommé ambassadeur d'Israël à la Francophonie" et a écrit un message de soutien sur un site de l'armée israélienne.

Biensûr, tout cela est faux. Si Gad Elmaleh aime passer ses vacances en Israël (et on le comprend), il n'a jamais fait l'armée, il n'a pas la nationalité et il semble encore plus attaché au Maroc, sa terre natale qu'à Israël.

Le Liban, ancienne colonie française, n'est décidément plus du tout connecté aux réalités du monde occidental... En tout cas, c'est la malheureuse impression que j'en ai.

http://jss.over-blog.com/article-33122210.html

 

TOLLE

Le Liban voit en Gad Elmaleh un soldat israélien

 

NOUVELOBS.COM | 25.06.2009 | 18:52

Réagissez à l'article20 réactions

Les médias libanais s'insurgent contre la venue de l'humoriste accusé d'être un sympathisant d'Israël, d'après une photo qui le montrerait en soldat. Information démentie par son agent et par l'association qui publie la photo.

Gad Elmaleh (Sipa)

Gad Elmaleh (Sipa)

L'humoriste français Gad Elmaleh suscite un véritable tollé au Liban, où il doit se produire en juillet prochain dans le cadre du festival international de Beiteddine. De nombreux sites Internet et médias libanais, notamment la chaîne du Hezbollah, Al Manar, présente Gad Elmaleh comme un ancien soldat israélien, relayant une prétendue photo de l'artiste en soldat arme à la main.
Certains blogs et commentaires d'internautes sont particulièrement virulents à l'encontre du comédien : "C'est un produit sionniste" ou encore "Boycottez cet ingrat et demander à le déchoir de sa nationalité marocaine !".

"Il ne s'agit absolument pas de Gad Elmaleh"


L'agent de l'humoriste a démenti, jeudi 25 juin, que l'artiste soit un sympathisant d'Israël. "Certains médias libanais ont diffusé hier [mercredi] de fausses informations selon lesquelles l'humoriste Gad Elmaleh serait un sympathisant de l'Etat d'Israël", affirme Gilbert Coullier, producteur des spectacles de l'artiste.
L'affaire résulte d'une photo publiée par l'association d'aide aux soldats israéliens ABSI Keren Or. Contacté par le nouvelobs.com, le président de l'association, Gil Taieb, précise que sur cette photo "il ne s'agit absolument pas de Gad Elmaleh. C'est un jeune soldat israélien qui lui ressemble." Cette image fait partie d'une campagne de soutien aux soldats israéliens à laquelle différents artistes, dont Gad Elmaleh, ont pris part.

"Canular de mauvais goût"


L'humoriste "n'a jamais fait partie de l'armée israélienne. Il est évident que ce n'est pas Gad Elmaleh qui figure sur cette photo, quiconque connaissant un minimum l'artiste pourra le constater sans peine", souligne son agent, qualifiant cette affaire de "canular de mauvais goût".
Reste que la chaîne du Hezbollah a fait de l'affaire le premier titre de son journal télévisé mercredi soir, affirmant que l'humoriste a vécu plusieurs années en Israël, qu'il a la nationalité israélienne et qu'il a "toujours été convaincu que le sionisme était le système politique idéal pour protéger les juifs". Selon Al Manar, il a "également été nommé ambassadeur d'Israël à la Francophonie" et a écrit un message de soutien sur un site de l'armée israélienne.

"Un débat stérile et stupide"


Selon Gilbert Coullier, Gad Elmaleh, d'origine marocaine et de confession juive, "est le seul artiste à avoir été sollicité par le public libanais pour une représentation supplémentaire [trois au lieu de deux]", dans le cadre du festival de Beiteddine. "L'attaque dont il est l'objet n'a entaché en rien son enthousiasme, sa joie et l'honneur qu'il ressent de se produire devant ce public", conclu-t-il.
De son côté, le Comité du festival de Beiteddine a également démenti l'information jeudi. "Le Festival de Beiteddine ne se laissera pas entraîner dans un débat stérile et stupide autour de ce sujet", affirme-t-il, estimant que ces informations "visent à salir l'image du Festival". "Nous n'avons pas besoin de leçons en matière de patriotisme", ajoute-t-il.
(nouvelobs.com avec AFP)

 

Les réactions des lecteurs

rabbipotter

pauvre GAD
je suis triste pour ce désagrément qui j'en suis sûr n'altèrera pas son talent et sa popularité auprès d'une partie de la jeunesse, ceci étant nous sommes bien placés , nous doubles nationaux franco- arabo -musulmans pour comprendre la suspicion qu'il peut soulever,nous les suspectés ou déclarés cinquième colonne d'un ordre obscur et conquérant! raison de plus d' être vigilant lorsqu'on exerce son métier,le show bizz et le militantisme, hormis l'Humanitaire,n'ont jamais fait bon ménage , la discrétion et la neutralité sont la régle; ce dont je suis certains c'est que dans mon cas malgré l'image déformée que je peux renvoyer pour certains nul si ce n'est par la fraude ne pourra produire un document me faisant apparaitre avec des Talibans ou tout autres extrémistes impliqués dans l'injustice,pas plus que je ne soutiens financièrement quelque organisation armée que se soit hormis l'armée française par mes impôts et taxes,en tous cas bon courage à Chou-Chou !
26.06 à 16h00 -
Alerter

 

 

 

fANdEeVOmORAL7S

LES FOUS
On touche pas à Dieu !
26.06 à 14h48 -
Alerter

FanDeEvoMoralès

RESISTANCE
Artistes du monde unissez-vous !
26.06 à 14h46 -
Alerter

libanaislibre

ce n est pas le liban, c'est le hezbollah!
Le liban n'a rien contre gad el mallah, au contraire son humour est tres apprécié dans les milieux francophone. C'est le hezbollah et son allié michel aoun qui voient en chaque juif un sioniste! Il s'agit d'une minorité de libanais raciste et fanatique qui ont pour seul obcession la destruction d'israel. Sachez monsieur el malleh que vous serez toujours le bienvenu au pays des cedres, au pays de la liberté d'expression dans un monde arabe ou elle n'existe quasiment pas. Le hezbollah ne triomphera jamais au liban tant qu'il y'aura des libanais amoureux du vrai liban, celui de la modernité, le liban entre orient et occident.
26.06 à 14h13 -
Alerter

peuimportequijesuis

C'est un devoir que de continuer à se battre contr
On aurait du s'attendre à cette réaction de la part de mal informé, d'ignorants et de malheureux.
On continuera à se battre contre ces types pour l'amour du Liban, de Gad el Maleh et du Festival de Beiteddine.
26.06 à 12h52 -
Alerter

macam

vive gad elmaleh
un peu limite comme article vive gad elmaleh
26.06 à 12h32 -
Alerter

Lila du Liban

Le LIBAN ? NON ! Le Hezb
Ne mettez pas tout le monde dans le même sac, s'il vous plaît... si le Liban portait ce jugement sur Gad Elmaleh, comment expliquez-vous qu'il fasse salle comble durant 3 nuits de spectacle ???
26.06 à 12h21 -
Alerter

beirut

??????
Changez votre titre...c'est FAUX!!
26.06 à 12h10 -
Alerter

LAETITIA250609

L'article de la honte
Je ne sais pas qui a écrit cet article que je n'ai même pas pris la peine de lire tellement le titre m'a écoeurée. C'est une honte pour la rédaction du Nouvel Obs de permettre un tel article qui accuse toute una nation: comment pouvez-vous dire le Liban????????? Gad a été invité par le Comité de Beiteddine. Les libanais ont accouru pour acheter les billets du spectacle. Le problème maintenant est politique et ne concerne qu'un parti. C'est comme si on vous disait que les socialistes ne veulent pas de Johnny Hallyday et que vous intitulez votre article La France ne veut pas de Johnny Hallyday.
Ce n'est pas digne du Nouvel Obs. La liberté d'expression a ses règles. L'objectivité vous connaissez? Gad les libanais vous adorent. Vous nous faites rire comme vous le faites auprès d'autres publics. Alors ne soyez pas initimidé par des réactions semblables.
26.06 à 12h00 -
Alerter

Alainabc

Vive Gad
Moi meme Marocain ayant grandi avec Gad Elmaleh donc le connaissant bien je peux affirmer qu'il n'a jamais fait l'armé en Israel donc ayant juste lu cette histoire rapidement ma conclusion est simple GAD est de confession juive et dans un pays musulman c'est un tord voila tout le reste n'est que litterature.Regardez Enrico macias avec l'algerie.Le seul pays musulman actuel ou un etre humain de confession juive peux exercer reste LE MAROC.Allez GAD ne te laisse pas impressioner par l'obscurentisme du fanatisme religieux.Salut l'artiste
26.06 à 11h45 -
Alerter

incensemalheureux

Madame, Monsieur pourquoi un article pareil?
Vous ne devez pas avoir d'amis libanais pour avoir rédigé cet article. C'est trop fort de parler de "médias libanais". Avez-vous lu L'orient le jour? ne pensez-vous pas que vous véhiculez des informations erronées. En effet par patriotisme je réagis: nous sommes fiers d'avoir Gad et vous ne nous ferez pas dire le contraire.
26.06 à 11h40 -
Alerter

laetitia250609

L'article de la honte !!!
Je ne sais pas qui a écrit cet article que je n'ai même pas pris la peine de lire tellement le titre m'a écoeurée. C'est une honte pour la rédaction du Nouvel Obs de permettre un tel article qui accuse toute una nation: comment pouvez-vous dire le Liban????????? Gad a été invité par le Comité de Beiteddine. Les libanais ont accouru pour acheter les billets du spectacle. Le problème maintenant est politique et ne concerne qu'un parti. C'est comme si on vous disait que les socialistes ne veulent pas de Johnny Hallyday et que vous intitulez votre article La France ne veut pas de Johnny Hallyday.
Ce n'est pas digne du Nouvel Obs. La liberté d'expression a ses règles. L'objectivité vous connaissez? Gad les libanais vous adorent. Vous nous faites rire comme vous le faites auprès d'autres publics. Alors ne soyez pas initimidé par des réactions semblables.
26.06 à 11h34 -
Alerter

rare75016

Le Liban voit en Gad Elmaleh un soldat israélien
Votre titre est faux: Hezbollah n'est pas le Liban, fallait mettre "le Hezbollah voit en..."
Les 3 seances de Gad sont deja completement reservees
26.06 à 10h11 -
Alerter

BLUEMARINE

c'est une honte !!!
on se plaind de trop de guerre et trop de misere mais des que des personnes ont le pouvoir d apporter un peu de gaité ben on les salis !!! c'est dingue !!
allez gad!!! continue à nous faire rire !!!
26.06 à 09h43 -
Alerter

perla

gad Elmaleh
La bêtise primera sur l'homme, s'est ce que je constate. Gad est un humoriste, qui est apprécié non seulement par les juifs, mais aussi
par les arabes ! Alors les ignorants mettez- la en veilleuse.
26.06 à 09h40 -
Alerter

Marcoroz

Honte à Gad Elmaleh !
La réaction de Gad Elmaleh et de son agent, c'est de déclarer qu'il n'est pas un "sympathisant" d'Israël ! On se souvient aussi de son attitude ignoble sur un plateau de TV il y a quelques années... Ce type joue de sa judaïté comme cela l'arrange, il la met en avant quand cela sert sa carrière, et il se désolidarise de son peuple à la première occasion. Honte à lui !
26.06 à 09h12 -
Alerter

francomarocain

GAD est Marocain
Il me semble que Gad ELMALEH est un humouriste Marocain et non Français, mais bon on veut bien partagé
26.06 à 03h14 -
Alerter

le professeur

des preuves ...pas des mots...
effectivement j'ai lu ce que le comité du festival avait dit,mais avait il d'autres choix?
Sur un site internet français,j'avais lu il y a quelques semaines un petit article,sur le supposé aides que cet artiste octroie à l'état d'Israël,
le tollé,si il y a tollé au Liban,contre sa venue,ne vient pas parce qu'il est juif,pas du tout,
mais viendrait du fait que le comité a fait appel et signé un contrat avec jade el mallah,
alors! qu'il est suspecté d'apporter aide à Israël,qui ne respecte aucunes décisions des nations unies,
ainsi,venir gagner de l'argent au Liban,et le filer à Israël,c'est cela qui n'est pas bien compris ni perçu ni accepté,
El Manar du HezbAllah prend de cette histoire une porte lui accordant une bouffée d'air ,après les élections,et la situation en Iran.
Un simple conseil,pour Jade,qui est Franco-Marocain,
si,vous comptez faire des affaires avec le monde qui est en conflit avec Israël,
soyez prudent,dans les prises des positions,et Soyez neutre,l'êtes vouS?
26.06 à 00h03 -
Alerter

Pays du Cèdre.

Ils n'ont pas changé.
Le Hezbollah, toujours affligeant de la connerie la plus crasse...
25.06 à 23h47 -
Alerter

ptitbelge

Honni soit qui Maleh y pense
Ces Libanais si outrés et "solidaires" des Palestiniens, seraient mieux inspirés d'integrer les Palestiniens qui croupissent depuis 60 ans dans des camps situés au Liban !
25.06 à 22h22 -
Alerter

 

تسلل اسرائيلي من نوع اخر الى لبنان وهذه المرة عبر المهرجانات السياحية

تقرير خاص قناة المنار – ضياء ابو طعام /

عدد القراء : 13184

http://almanar.com.lb/NewsSite/WebsiteImages/PicturesFolder/5ea2e9f9-190a-42c9-9318-a821c3512ef2_top.jpg

http://almanar.com.lb/NewsSite/Images/ar/Exclusive.jpg24/06/2009

من من اللبنانيين لم يسمع بمهرجانات بيت الدين، ولكن من منهم سمع بجاد المالح الفنان الفرنسي الجنسية المغربي الاصل سيعتلي منصة منصة بيت الامير الشهابي ليقدم حفلات هزلية من المفترض انها ستضفي نجاحاً على مهرجان هذا العام، إلا اذا تبين ان مجيء المالح الى لبنان سيكون مراً.
يكفي ان تضع اسم جاد المالح في خانة البحث على شبكة الانترنت لتعلم كل شيء عن هذا "الفنان".
"هؤلاء الجنود هم الذي يحمون اطفالنا ومستقبلنا، فإما ان يكونوا او لا نكون"، عبارة ذيلها "جاد المالح" بتوقيعه على موقع الكتروني مرتبط بالجيش الاسرائيلي، وقرب العبارة صورة المالح اثناء خدمته في الجيش الاسرائيلي، اذ انه بسبب انتمائه للديانة اليهودية عاش في كيان العدو لسنوات طويلة حيث اتقن عبريته وحصل على جنسيته، قبل ان يهاجر الى كندا ومن ثم الى فرنسا حيث نال شهرته كممثل هزلي من دون ان يتخلى عن قناعاته بأن الصهيونية هي النظام السياسي الامثل لحماية اليهود، حيث تم تعيينه سفيراً لاسرائيل في الفرانكوفونية.
يوم الثاني عشر من تموز/يوليو، اي في الذكرى الثالثة للعدوان الصهيوني العام 2006 على لبنان، من المفترض ان يصل المالح الى بيروت قبل البدء بتقديم عروضه ايام الثالث عشر والرابع عشر والخامس عشر، مشاركاً بذلك في ابرز مهرجان ثقافي لبناني لطالما تباهى منظموه بأنه رسالة وطنية هي بالتأكيد لا مكان فيها لسطر واحد من اسطر التطبيع ...

وهنا الرابط لموقع مهرجانات بيت الدين ويظهر في الاعلان جاد المالح:
http://www.beiteddine.org/2009/main.html
وهنا الرابط لموقعه على الانترنت ويظهر خلال خدمته في جيش الاحتلال:
http://no-sioniste-medias.blogspot.com/2009/04/le-juif-gad-elmaleh-en-soldat-occupant_16.html

وهنا الرابط لتعيينه سفيراً لاسرائيل في الفرانكوفونية:
http://www.juif.org/video/4253,gad-elmaleh-ambassadeur-d-israel.php
وهنا الرابط لخبر تعيينه سفير لكيان العدو في الفرانكوفونية:
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=6409

 

08:42 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 27 juin 2009

Shalit bientôt transféré en Egypte, dans le cadre d’un accord plus large (info # 012606/9) [Scoop] Par Sami El Soudi © Metula News Agency


En fin de matinée de ce vendredi, l’un des leaders les plus importants de l’Autorité Palestinienne m’a interpelé afin de me faire savoir que, sauf imprévu de dernière minute, Guilad Shalit allait être transféré en Egypte par le Hamas.

Le transfert est "une question d’heures ou de quelques jours", m’a confié mon interlocuteur, fervent lecteur de la Ména.

Ce briefing vient confirmer des rumeurs qui circulaient ces derniers jours, et qui prenaient leur source auprès de diplomates européens et de hauts fonctionnaires égyptiens.

Dans un premier temps, Israël libérera de ses prisons un certain nombre de détenus "non problématiques" de l’organisation islamiste. Il s’agit de mineurs, de femmes, de parlementaires et d’ex-ministres, que l’Etat hébreu a appréhendés lors de diverses interventions de ses commandos en Cisjordanie.

Ces libérations font partie de l’accord, elles viennent aussi signaler, par des faits, l’adhésion d’Israël aux termes qui ont été conclus.

Ces relaxes ont d’ailleurs déjà débuté, toujours selon des sources palestiniennes. Cette semaine, Jérusalem a, par exemple, relâché l’ancien porte-parole Hamas du Conseil législatif palestinien, le cheikh Aziz Dweik. Dweik a passé trois ans dans les geôles israéliennes.

Lors d’une seconde phase, le caporal Shalit sera remis par la Résistance Islamique aux services de renseignement égyptiens, dont le patron, le général Omar Soliman, jouit de l’entière confiance des politiques et des militaires hébreux.

L’actuel otage sera installé dans un complexe appartenant au renseignement du pays du Nil, "où il sera traité comme un hôte et non comme un prisonnier", d’après mon informateur. Il pourra recevoir la visite des ses parents, du personnel diplomatique israélien en poste au Caire, ainsi que de médecins de son pays.

Toutefois, il ne pourra quitter sa résidence cairote que lorsque le Hamas et Israël seront tombés d’accord sur l’identité des détenus islamistes devant être remis en liberté dans le cadre de l’échange, et lorsque l’échange aura pratiquement lieu.

Ce deal, sujet exclusif de la récente rencontre Barak-Moubarak dans la capitale égyptienne, ne concerne pas uniquement le troc des prisonniers. Il s’inscrit dans le cadre d’une très vaste initiative incluant le Hamas, l’Autorité Palestinienne, Israël, l’Egypte, la Syrie, les Etats-Unis, et, indirectement, l’Iran, l’un des deux sponsors de l’organisation de Mashal et Hanya.

Pour la première fois, Damas a joué un rôle positif pour parvenir à une entente, utilisant son influence sur la direction internationale du Hamas qu’il héberge.

C’est l’ex-président Jimmy Carter, qui avait été officieusement chargé par Barack Obama de négocier avec Béchar Al Assad.

La Syrie a déjà touché les dividendes de sa bonne volonté, puisque Washington a renvoyé son ambassadeur à Damas la semaine dernière, alors que la représentation US dans cette ville ne comptait plus d’ambassadeur depuis l’assassinat de Rafic Hariri, en février 2005.

L’accord conclu prévoit l’instauration d’un organe de contrôle conjoint pour Gaza, qui réunira l’Autorité Palestinienne et le Hamas. Le dernier mot, en théorie, appartiendrait à l’AP.

L’organisation terroriste islamiste a toutefois obtenu, lors des négociations, que ce ne soit pas Salam Fayyad, notre 1er ministre, qui soit en charge de l’organe de contrôle pour l’AP, mais, directement, le Président Mahmoud Abbas.

Les islamistes et leurs commanditaires ont émis cette exigence, considérant que Fayyad est un trop ardent partisan d’une coordination sécuritaire pleine et complète avec les Israéliens.

En principe, cette hydre a deux têtes pour gouverner Gaza n’aurait aucune chance de régner sans s’entre-dévorer dans l’heure. Mais les Américains et les Egyptiens, à la base de cette tentative, comptent sur le fait que – comme nous l’avons décrit à maintes reprises dans ces colonnes – le Hamas, à Gaza, trône sur un tas de ruines et sur une population traumatisée, qui s’éloigne chaque jour un peu plus de ses valeurs.

A Damas et à Téhéran, on a fini par saisir que, faute des moyens promis par les pays donateurs, et faute de l’acceptation d’Israël de laisser transiter les matériaux de construction nécessaires à la restauration de la Bande, le règne du califat n’avait non seulement aucun intérêt, mais, de plus, il allait avoir des effets négatifs sur la popularité et l’acceptation de leurs protégés.

C’est l’endroit, dans cet article, de répéter que, dans la situation sécuritaire qui prévaut après Plomb fondu, les milices d’Hanya ne disposent plus des moyens de terroriser les agglomérations israéliennes qui les entourent.

Privé de cette fonction terroriste, le Hamas n’a plus de bonne raison de régner à Gaza et d’endosser le malheur et la stagnation de la population.

Le deal consiste donc à permettre la reconstruction de la Bande, à la condition expresse que celle-ci se fasse sous l’autorité et au crédit d’Abbas, et non à la gloire d’Hanya et de l’islam conquérant.

Si le Hamas passe effectivement la main, il mettra ainsi un terme à deux années de fermeture des frontières de la Bande par Israël et l’Egypte, mais il espère aussi sortir de l’isolement international dans lequel il est assez strictement tenu.

Hanya aurait reçu des promesses officieuses dans ce sens de la part d’Obama, qui lui ont été apportées par Carter, qui est également venu offrir ses bons offices à Gaza.

Ces évolutions majeures s’inscrivent dans l’optique du nouveau président US, qui entend promouvoir son plan de paix dans la région, et qui a compris – ce que nous n’avons cessé également de répéter depuis des années – que, faute d’une refonte Hamas-Fatah au sein du mouvement palestinien, avec claire prédominance Fath’, aucune négociation déterminante avec Jérusalem n’était envisageable.

C’est dans le cadre de la volonté et des pressions washingtoniennes qu’il convient de replacer les déclarations faites par Khaled Mashal, selon lesquelles le Hamas envisageait maintenant l’éventualité d’un accord de paix avec l’entité sioniste, et non plus uniquement, d’une impraticable trêve à long terme.

Pendant ce temps, Obama fait des appels du pied aux membres de l’Axe du mal de Bush, en exhibant, à bon compte, son "intransigeance" à l’égard d’Israël. C’est ainsi que le président étasunien a fait annuler la réunion qui devait se tenir à Paris, entre son envoyé spécial George Mitchell et le 1er ministre Netanyahu.

Explications fournies par la Maison Blanche : cette rencontre était inutile, puisque Jérusalem refuse toujours de geler totalement l’expansion des implantations.

En vérité, cela n’a aucune importance, et le meeting aura lieu avec Ehoud Barak, dans quelques jours à Washington. Mais cela fait dire à Khaled Mashal, "qu’il accueille favorablement la nouvelle approche du Président Obama au Moyen-Orient".

Si on met bout a bout l’affirmation sur l’éventualité d’une paix, que Mashal a prononcée à trois occasions différentes, le discours de Netanyahu à l’Université Bar-Ilan, acceptant le principe d’un Etat palestinien, et le récent rappel effectué par le négociateur Fatah Saëb Erekat, l’on obtient les pièces d’un puzzle qui pourraient, théoriquement, pour la première fois, s’imbriquer les unes dans les autres.

Sans que personne ne le lui demande, Erekat a, en effet, rappelé que, lors des négociations avec le gouvernement Olmert, ce dernier avait proposé un échange de territoires entre son pays et le futur Etat palestinien. A suivre cette offre, Israël nous transférerait des territoires qu’il contrôle, d’une superficie équivalent à celle des grosses concentrations d’implantations, qu’il pourrait conséquemment conserver.

A l’époque, le leadership de l’AP s’était soigneusement gardé de répondre à cette proposition, car Ehoud Olmert n’était pas dans une situation politique domestique où il aurait pu imposer ce compromis.

Dans la nouvelle constellation politique, avec le Likoud à la tête de l’entité sioniste et les travaillistes dans sa coalition, l’hypothèse de travail Olmert devient très intéressante.

Les développements dont je parle dans ce papier aident à saisir la ferveur exceptionnelle des manifestations qui viennent de se tenir à l’occasion des trois ans de détention de Guilad Shalit. On entrevoit probablement mieux ainsi les pressions publiques orchestrées par la famille du caporal otage sur le cabinet Netanyahu. Il s’agit pour elle de s’assurer que le gouvernement en question ne puisse plus sortir de l’accord qui s’est tissé, et qu’il ne se montre pas trop regardant lorsqu’il s’agira de relaxer des terroristes du Hamas dont les mains sont couvertes de sang.

D’autre part, et pour conclure, il faut encore remarquer que l’Etat hébreu a démantelé des dizaines de check-post en Cisjordanie, dont certains que son armée jugeait "stratégiques". A la Moukata de Ramallah, siège du gouvernement de l’AP, on considère que ce geste prépondérant est autant destiné à apaiser la Maison Blanche, qu’à soutenir Salam Fayyad, tandis qu’il lui est demandé de ne pas participer à la gestion de la Bande de Gaza.

Derrière les grandes manœuvres qui se déroulent apparaissent la lueur initiale d’intérêts concordants au Moyen-Orient ; une encore pâle lumière d’un espoir timide et très incertain. Mais d’un espoir tout de même.    

Metula News

Agency ©

Cette diffusion est destinée aux professionnels de l'information aussi bien qu’aux personnes privées.


Toute reproduction entière ou partielle de cet article est strictement soumise à la détention d’un contrat ad hoc valide selon les conditions générales de la Metula News Agency.

Pour cesser de recevoir nos dépêches, pressez sur « désinscrire » à la fin de cet article.

Sans manifestation de votre part nous considérerons que vous souhaitez continuer à recevoir nos dépêches.

Le site de la na : www.menapress.com

Le forum de la na : www.menapress.com/forum.php

Les emails de la na info@menapress.com pour en savoir davantage sur la na, pour les questions administratives, pour les questions attenantes au droit de reproduire nos articles et celles relatives aux abonnements

redaction@menapress.com pour communiquer avec notre rédaction.

08:11 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 19 juin 2009

Activité de mon ami Frédéric Viey

Chers Amis,

 

j'ai le plaisir de vous présenter les différents thèmes des  activités

de Frédéric VIEY

 

Conférences

 

Les Juifs de San Nicandro.

Conversion au Judaïsme d’un groupe de paysans de la région des Pouilles italiennes.

Leurs croyances, leurs contacts avec les autorités rabbiniques de Rome, leurs actions

durant la Seconde Guerre Mondiale et leur montée en Israël en 1948.

 

Les Juifs de Belmonte.

Découverte de Juifs marranes dans le village de Belmonte au Portugal. Les us et

coutumes qu’ils ont conservé à travers les siècles.  Histoire du Marranisme espagnol

et portugais.

 

L’Affaire Dreyfus en Seine-et-Marne.

L’Affaire Dreyfus commence en Seine-et-Marne quelques années avant la condamnation d’Alfred Dreyfus. En effet, il faut faire commencer cette histoire par la montée de l’antisémitisme orchestrée par Drumont. Le point d’orgue de cette affaire est bien entendu les deux articles contre les Juifs dans l’Armée parus dans ‘‘La Libre Parole’’  des 23 et 24 mai 1892 sous la plume de cet auteur. Suite à ces articles le Capitaine André Crémieu-Foa provoqua en duel Drumont. L’éditorialiste blessé l’affront été lavé. Malheureusement ce duel engendra d’autres combats à l’épée dont celui où le Capitaine Armand Mayer trouva la mort.

Alfred Dreyfus séjourna quelques temps en Seine-et-Marne. Après avoir fait un passage à l’Ecole d’Artillerie à Fontainebleau, il fait un court séjour à Tournan-en-Brie. Si l’antisémitisme a été très virulent dans ce département compte tenu des différentes personnalités qui y habitaient : les Rothschild, les Pereire, le Baron Haber, May Ephrussi, femme du Prince de Faucigny-Lucinge……. Mais c’est aussi de Valvins que partit le mouvement Dreyfusard avec les tenants de la ‘’Revue Blanche’’.

Un des épilogues aussi de cette affaire trouve sa finalité dans ce département : la mort de Mme Bernard Lazare en 1960 dans la Maison de Retraite de Boissise-la-Bertrande.

Un des points positifs de l’Affaire Dreyfus fut la réalisation de l’espoir sioniste développé par Théodore Herzl après la condamnation du Capitaine : La création de l’Etat d’Israël.

 

Les Juifs en Ile-de-France : Comparaison entre la naissance de la Communauté Juive de Fontainebleau et celle de Versailles.

Les Communautés Juives de Fontainebleau et Versailles sont nées à peu près au

même moment vers 1780. Les petits commerçants, les fripiers ou les montreurs

de tours  Juifs suivaient alors le Roi et sa Cour dans ces deux villes. A la  fin du

XIXème siècle, le destin des juifs de ces deux villes royales se ressemble : si la

première génération est en majorité faite de petits colporteurs, les suivantes se déve-

lopperont et apparaîtront comme étant des notables ;   les marchands ayant pignon

sur rue ou  des rabbins par exemple etc. Après la loi sur la séparation de l’Eglise et

de l’Etat, ces deux Communautés rentrent dans le giron du Consistoire de Nantes, tout juste créé.  Durant les deux conflits mondiaux, les membres de ces communautés subiront d’énormes revers mais au sortir de la deuxième guerre mondiale se relèveront grâce à l’apport démographique  des Juifs venus principalement d’Afrique du Nord.

 

Fontainebleau/Avon ; Histoire d’une communauté Juive de la Révolution à

nos Jours.

Naissance de la Communauté Juive de Fontainebleau autour de 1780. Les fabriques

de Porcelaine de Baruch Weil (aïeul de Marcel Proust) et de Jacob Petit  sont les

vecteurs de la naissance de cette communauté auxquels s’adjoignent des fripiers, des

petits commerçants, et un ministre-officiant qui sera l’ancêtre d’un journaliste connu

en France. L’inscription des membres de cette communauté dans le registre

des naissances de Fontainebleau selon la loi du 20 juillet 1808 (Décret de Bayonne),

nous permettent de resenser quelques personnalités juives de cette cité royale : Michel Wogue,  Léopold Sée, Joseph Kessel, Joseph Reinach, Adolphe Franck, Alexandre Weil, Salomon Munk, Louis Ratisbonne,  Herman Goldschmidt, les Ephrussi, Mme Samuel Poliakoff, Arthur Meyer, Marcel Proust.....

 

Les Juifs de Seine-et-Marne du Moyen-Age à nos jours.

Vaste fresque retraçant l’histoire de toutes les Communautés Juives dans ce

qui  deviendra le département de la Seine-et-Marne : Brie, Gâtinais, Champa-

gne. Les villes qui ont abrité une communauté juive sont  Meaux, Provins,

Melun, Livry-sur-Seine, St-Merry, Château-Landon, Bray-sur-Seine..... et au

XIXème siècle Fontainebleau et La Ferté-

sous-Jouarre. De grandes personnalités y vécurent : les Rothschild, les Pereire,

les Ephrussi, .....

 

‘’De Valvins à Villeneuve-sur-Yonne, les villégiatures des Natanson’’

Evocation de la vie des propriétaires de la ‘’Revue Blanche’’ : les frères

Natanson auprès de Stéphane Mallarmé jusqu’aux jours bucoliques de leur

résidence à Villeneuve-sur-Yonne. Naissance du Nabisme. Amitiés avec

Toulouse-Lautrec, Vuillard, Vallotton, Bonnard. Le rôle de Misia Natanson

qui deviendra la Reine de Paris et l’amante de Colette.

 

‘’La Section de la Réunion’’ ou l’Histoire des Juifs de Paris sous la Révolution.

Arrivée des premiers juifs du Sud-Ouest et d’Alsace à Paris. Naissance de

deux quartiers juifs : St-Germain-des-Près et le Marais. Engagement commu-

nautaire de Jacob Rodrigues Pereire et de Cerfbeer. Convocation des Etats Généraux et début de la Révolution de 1789, la place des Juifs de Paris dans

le combat révolutionnaire. Découpage des Sections révolutionnaires. Jacques

Godart, avocat des Juifs dans leur lutte d’émancipation. Les synagogues de

Paris, les différentes associations de bienfaisance..... Le Premier Empire et les

lois napoléoniennes de  1808. ....

 

 

Les Juifs de Normandie

La  présence de Juifs en Normandie est située dès  le IXème siècle. Le massacre

des Juifs de Rouen lors du départ de la Première Croisade. Les grandes

communautés Normandes, les tossafistes : Rabbénou Tam et Raschbam. Exil

des Juifs en 1394.

Après la Guerre franco-Prussienne de 1870, les juifs alsaciens et lorrains investissent la Normandie et y créent de nouvelles industries dont la bonneterie, parmi les grandes familles normandes, on trouve  André Maurois.

 

Les Juifs de Toulouse

Naissance de la Communauté de Toulouse ; première grande communauté

languedocienne :  Son originalité, la colophisation lors des fêtes de Pâques, les

Pastoureaux ; les Juifs relaps, l’Inquisition. Les Communautés de L’Isle-en-Jourdain, Grenade, Castelsarrasin, Moissac, Verdun-sur-Garonne, Auterive, Pavie.... Les Juifs dans le Comté de Toulouse : l’Agenais, le Quercy, l’Auvergne, le Poitou, le Rouergue, la Saintonge, le Venaissin.  Les Savant Juifs en Languedoc. Expulsion définitive des Juifs de France. Les Juifs du Comtat Venaissin et les Marranes du Sud-Ouest. Toulouse, filière d’évasions marranes. Toulouse, une nouvelle communauté Juive rue Palaprat. Le Rabbin Léon Oury est fait chevalier de la Légion d’Honneur pendant la guerre franco-prussienne. Affaire Dreyfus à Toulouse. La Résistance Juive à Toulouse. Un nouveau départ.

 

D’Escayrac de Lauture, un diplomate française stipendié par l’Alliance Israélite Universelle.

Relations de voyage de Stanislas d’Escayrac de Lauture en Chine lors que

l’expédition franco-britannique en 1860. Avant son départ, il reçoit un courrier

de l’Alliance Israélite Universelle lui demandant de bien vouloir faire de

recension sur sa visite aux Juifs sinisés de Kaifeng.

 

 

De la France à la Chine, l’Histoire des Communautés Juives dans l’Empire du Milieu.

Histoire du développement des relations diplomatiques entre la France et la

Chine. Les savants français qui travaillèrent sur la saga des Juifs de Kaifeng.

Le Traité de Nankin et l’ouverture de cinq ports au commerce international.

La Naissance des Communautés Juives de Shanghaï, Hong-Kong, Tien-Tsin,

Harbin. La création du ghetto d’Hangkew à Shanghaï en 1941 par les autorités

Japonaises. En 1945, immigration des Juifs de Chine vers l’Occident....

 

Léopold Javal, un industriel, un agriculteur, un homme du consistoire, et député de l’Yonne.

La famille Jacob est originaire de Seppois-le-Bas. Après la loi du 20 juillet 1808

(Décret de Bayonne), ils adoptent le patronyme de Javal. Deux frères installent

dans la région parisienne une usine d’impression sur tissu. Naissance de

Léopold, ses études en Angleterre, son engagement dans le conflit algérien.

Travaillant avec Laffitte, il développe les premiers transports publics parisiens

Il achète le domaine de Vauluisant, près de Sens et innove en matière d’agri-

culture. Elu député de l’Yonne comme anti-bonapartiste, il proposera des lois

concernant l’agriculture et le domaine social. Il est élu membre du Consistoire

Central et nommé Vice-Président de l’Alliance Israélite Universelle. Ces fils et

ses filles prendront la relève. Il est l’aïeul de Louise Weiss.

 

Maïmonide, l’Aigle de Cordoue.

La vie et l’œuvre de Maïmonide. Sa conversion à l’Islam et son retour au

Judaisme. Son retour au Judaïsme en Egypte. Lettre aux Juifs du Yémen.

Situation des Juifs en Espagne et plus particulièrement à Cordoue au temps de

Maïmonide. Les grands thèmes de Maïmonide sont : la Médecine hébraïque

et la recherche religieuse, ‘’Le Guide des Egarés’’, ses commentaires

talmudiques. Il meurt à Tibériade.

 

Le Diwan de Yéhouda Halévy.

La vie et l’œuvre de Yéhouda Halévy. Ses poèmes et sa  philosophie. La

conversion des Khazars  au Judaïsme. Vie des Juifs en Espagne à l’époque de

Yéhouda Halévy.  Ses voyages et sa mort à Jérusalem.

 

Les Différents mouvements de la Kabbale.

Approche des grands courants de la Mystique Juive et plus particulièrement

de la Kabbale : La mystique de la Merkaba, le Hassidisme en Allemagne à

l’époque médiévale, Abraham Abulafia, Moïse de Léon et le Zohar, l’école

d’Isaac Luria, Sabbataï Zvi ou l’hérésie mystique, le Hassidisme du Baal Shem

Tov.

 

Les Juifs dans l’Orléanais :

Histoire des Juifs dans la région d’Orléans. Communautés à Meung-sur-Loire, à Epinay-les-Dry, à Beaugency, à Courtenay, à Ferrières-en-Gâtinais, à Châteauneuf-sur-Loire, à  Gien, à Lorris, à Saint-Germain, à Saint-Denis-de-l’Hôtel, à Montargis, la Juiverie d’Orléans au Moyen-Age, des Juifs dans l'Orléanais au XIXème siècle, Claude Lewy, maire d'Orléans. Les Camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande.

 

Les Juifs de l’Yonne

Histoire des Juifs de Champagne jusqu'à son rattachement, en 1284, à la couronne de France. Aujourd'hui cette province est composée par les départements de la Marne, de la Haute Marne, de l'Yonne, de l'Aisne et de la Meuse. La présence de groupes juifs dans une grande partie des villes et hameaux de Champagne est reconnue depuis de longs siècles. On note des Communautés Juives à : Troyes, Château-Thierry (centre talmudique médiéval), Bar-sur-Aube, Brienne-le-Château, Ramrupt (au Moyen-Age important centre d'études talmudiques), Plancy, Lhuître, Montereau-fault-Yonne, Dampierre (centre d’études talmudiques et l’une des plus importantes communautés du XIIème siècle), Avallon, Auxerre (centre médiéval d’études talmudiques), Saint-Florentin (une rue aux Juifs), Joigny (Communauté médiévale qui compta plusieurs rabbins fameux, patrie du tosafiste Yomtov de Joigny, il y avait une rue des Juifs), Villeneuve-Sur-Yonne, Vermenton, Chablis, Vézelay,  etc...

 

Les Juifs de Bretagne

Des Communautés Juives en Bretagne à Bonnetable, à Bazouges-sur-Loir, à Rennes, à La Flèche, à Mayenne, à Ballat, à Quimper, à Guérande, à Château-Gonthier, à Lévy,  à Alençon, à Nantes, à Clisson, à Ancenis, au Croisic, à Saint-Herblain, aux Sorinières, à Rennes, à Saint-Malo, à Vannes, à Laval, à Saint-Ingneux et à Pleneuf. Juiveries dans la Sarthe. Deux inscriptions hébraïques en Bretagne. Des Marranes à Nantes. Naissance de la nouvelle Communauté Juive à Nantes. Création du Consistoire de Nantes. L’Affaire Dreyfus à Nantes. Une expulsion de Juifs en Bretagne, des Juifs à Brest après la Révolution française, population juives au XIXème siècle à Rennes, à Saint-Sevran, L’Affaire Dreyfus à Rennes, Laval, Le Mans. Dans les années 1960, la Communauté de Nantes rayonnait sur  une grande patrie de l’Ouest: Nantes; Rennes, Le Mans, Tours, Orléans, Poitiers, Angers, St-Nazaire, La Baule, Quimper, Brest, Les Sables d’Ollonnes, La Rochelle.

 

Les Juifs du Nord

Au Moyen-Age : Des Juifs à Calais. Le Sabbat des Juifs à Soissons.  Des savants et des tossafistes à Coucy-le-Château.  Une synagogue à Château-Thierry.  Les Juifs de Saint-Quentin sous Saint Louis, ''Vicus Judeorum'' à Laon. Jacob Ben Yékoutiel à Arras. La ''Rue des Juifs'' à Péronne. Quelques juifs à Dio (Roye). Des Juifs à Amiens. Une ''Rue des Juifs'' à Abbeville. Un peuplement juif à Chauny (Aisne).A l’époque contemporaine : Un Baron Juif français à Amiens au XVIIIème siècle. Inauguration de la Synagogue de Saint-Quentin. Lens : naissance d'une Communauté. Origines de la Communauté Juive de Lille, la création d'un Consistoire à Lille, population juive à  Lille, environs de Lille, Valenciennes, Lens, Douai,  Roubaix-Tourcoing , Dunkerque, Boulogne-sur-Mer, Calais Amiens, l'Hicem à Lille, la Déportation des Juifs du Nord, le renouveau de la Communauté Juive de Lille, Le Capitaine Seligman, Inauguration de la synagogue de Valenciennes, des Juifs à Roubaix, des juifs Dunkerque durant la Révolution française,  L'inauguration de la Maison de prières à la fin du XIXème siècle. l'Association Cultuelle Israélite de Boulogne-sur-Mer, l'Association Cultuelle Israélite de Saint-Quentin et l'Association Cultuelle d'Amiens naîtra plus tard. Inauguration de la Maison de l'Oeuvre ''Pour nos enfants'' à Berck-sur-Plage. Les camps juifs dans le Boulonnais (1942-1944).

 

Le refuge et l’école d’horticulture du Plessis-Piquet.

Le Refuge et l'école d'horticulture de Plessis-Piquet, les membres du Conseil d'administration du Plessis en 1888, inauguration du Plessis-Piquet, une Ecole d'Horticulture pour Jeunes Filles de Brie-Comte-Robert. Engagement  et mort de quarante-cinq élèves de l’école d’horticulture du Plessis-Piquet en 1918, commémoration de l’Armistice au Plessis Robinson.

 

Les Sociétés Yiddishisantes à Paris

Devant l’étendue des pogroms qui se répandent dans toute l’Europe Orientale, les juifs des différentes communautés de ces pays décident d’émigrer.  Ces vagues d’émigration commencent autour de 1880 et enfleront après le drame de Tisza-Eszlar en Hongrie en 1883. Une grande partie des Juifs de l’Empire tsariste opte pour les Etats-Unis, peu finalement choisissent la France : quatre mille Juifs russes jusqu’en 1901, trois  mille de Roumanie, un millier de Pologne et quelques-uns de Hongrie. En effet, un certain nombre d’immigrés, désespérés de la longue attente d’un visa et compte tenu d’une certaine bienveillance de l’Administration française, décident pour cette raison de rester définitivement en France. Les réfugiés s’installent majoritairement à Paris et se regroupent dans le IIIème arrondissement, autour du Carreau du Temple, et du  IV éme arrondissement : rue des Rosiers, des Ecouffes, du Roi de Sicile, de la Juiverie (qui deviendra Ferdinand Duval après l’Affaire Dreyfus) et forment autour du métro Saint-Paul ; le ‘’Pletzl’’ (la Place).

 

L'Abbé Guénée

Sa vie, son oeuvre. Abbé Guénée ou Isaac Pinto ? “Lettres de quelques juifs portugais, allemands et polonais à M. de Voltaire”. Vérité sur l’auteur. Abbé Guénée précepteur des enfants du Comtois d’Artois ; les futurs Louis XVIII et Charles X. Esprit des Lumières. Analyse des Lois de Moïse et de la géographie de la Palestine par l’Abbé Guénée dans son ouvrage :''Des Mémoires sur la fertilité de la Judée''. Sa vie politique à Fontainebleau. Sa mort. Son caveau dans l’église de l’Hôpital de Fontainebleau.

Joseph Trumpeldor

La vie et le combat politique de Joseph Trumpeldor, officier juif russe. Après avoir des études de dentiste, le jeune Trumpeldor s’engage dans l’armée russe et combat les Japonais à Port Arthur. Il y perd l’avant bras et est enfermé dans les geoles japonaises. Liberté, il passe par la Communauté Juive d’Harbin où il crée une coopérative agricole et un journal sioniste. De retour à Moscou, il reçoit la médaille des combattants des mains du Tsar. Il s’engagea alors physiquement dans le combat sionisme et partit  s’installer en Palestine. Il retournera en Russie pour former des bataillons du travail qui peupleront la terre promise. De retour en Palestine, il s’installe à Tel Haï où il trouve la mort les armes à la main contre les troupes irrégulières arabes stipendiées par les Anglais. En fermant les yeux, il aurait dit : ‘’Il est bon de mourir pour sa patrie’’.

 

Abraham Furtado

Abraham Furtado est né à Londres dans une famille judéo-portuguaise. A l’âge d’un an, il se rend avec sa mère à Bordeaux où ils s’installent. Après des études commerciales, il commence à travailler et gagne une petite fortune dans l’affrêtement maritime. Il sera très proche de la mairie de Bordeaux mais ayant fait aussi quelques études de droits c’est Lamoignon de Malesherbes qui le contacte afin de constituer une commission sur l’émancipation des Juifs de France. Il sera l’un des leaders de la Communauté bordelais lors de la Convocation des Etats Généraux et l’un des principaux activistes pour les droits des Juifs du Sud Ouest. Ceux ci seront émancipés en janvier 1790. Elu maire-adjoint à la Mairie de Bordeaux, il est obligé de se cacher pendant ‘’La Terreur’’. En 1793, il avait proposé au futur Louis XVIII d’acheter une grande partie de terre bordelais afin d’établir un ‘’Etat Juif’’.  Sous le Premier Empire, Napoléon le fait nommer Président de l’Assemblée des Notables et ensuite il sera secrétaire durant la tenue du Grand Sanhédrin. Déçu par Napoléon, il refusera de se rallier durant les ‘’Cent Jours’’ et recevra une médaille des mains de Louis XVIII. Il meurt en 1817 .

Sur les traces des Communautés Juives d’Ouzbékistan.

Dans l’imaginaire, la Route de la Soie a laissé une empreinte très profonde. Sur de longs tronçons de cette route, des Communautés Juives s’y sont installées et y ont fait vivre un Judaisme tout particulier. Ces étapes fabuleuses étaient Khiva, Boukhara, Samarcande et de nombeux lieux et personnages ont fait la renommée de ces villes : Oxus, Alexandre le Grec,  Roxane,  Omar Hayyam, Shéhérazade,  Tamerlan, Bibi Khanoum, etc… Avec l’arrivée de Joseph Maman, émissaire de Palestine, la Communauté prit un nouveau tournant et se donna de nouvelles racines judéo-espagnole. Aujourd’hui, l’un des quartiers des plus pittoresques de Jérusalem est sans doute le quartier Boukhariot.

 

Les Juifs d’Amsterdam.

Installation des Juifs Espagnols puis Portugais aux Bas-Bas, qui venaient de se libérer de la tutelle espagnole. Retour au Judaisme sous la férule de grands savants : Isaac Aboab de Fonsceca, Menassée Ben Israël, etc…. Ses dissidents tel que Baruch Spinoza. Ces synagogues Hispano-portuguaises et aschkénazes. Le Cimetière d’Ouderkerke où sont enterrés : Elie de Montalto, Orobio de Castro, le Rabbin Sasportas, etc….

 

Les Juifs du Comtat Venaissin

La vie particulière des Juifs des ‘’Carrières’’ : Avignon, Carpentras, Cavaillon, L’Isle-sur-Sorge, Pernes-les-Fontaines… Une saga des fils d’Israel de l’époque papal à la Révolution. Emancipation des Juifs du Comtat Venaissin sous la Révolution. Les grands noms de ces communautés à travers les âges…

 

- Tous les personnages évoqués lors des Festival des Cultures Juives à Paris

notamment :

Isaac Bashevis Singer

Elie Wiesel

Asser Lévy, pionnier dans la Communauté de la Nouvelle Amsterdam qui deviendra New Yor

Jacob Barsimon

Mordecai Noah

Judah Philipp Benjamin

Emma Lazarus

Rebecca Gratz

Henrietta Soldz

Léonard Bernstein

Artie Shaw

Georges Gershwin

Yéhudi Menuhin

Etc....

 

Conférences

 

Sujet à déterminé                                                                             Prix : 300 euros

 

Plus frais de déplacement

Visite

 

Itinéraires juifs à Paris :

- La Rive Gauche

- La Rive Droite

- Les carrés juifs des Cimetières du Père Lachaise

de Montmartre

du  Montparnasse

de Passy

 

› Rive Gauche                                  Date                            Rendez vous                        Prix 15 euros par personne

› Rive Droite                                    Date                            Rendez vous                        Prix  15 euros par personne

›Le Père Lachaise et Montmartre  Date                            Rendez vous                        Prix  15 euros  par personne

› Passy et Montparnasse                 Date                            Rendez vous                        Prix   15 euros par personne

 

La Forêt de Fontainebleau

-  La Communauté Juive de Fontainebleau

-  Les Célèbres à Fontainebleau

-  Mallarmé et le Symbolisme à Valvins

-  Misia et Nathée Natanson, la Revue Blanche de Valvins à  Villeneuve-sur-

Yonne.

 

Visite Forêt de Fontainebleau

 

Date                                                   Rendez vous                                                Prix

 

 

 

Des Juifs à Versailles

La ville de Versailles

- Les synagogues versaillaises

- Les Cimetières juifs versaillais

 

Pour plus d'infos

 

Frédéric VIEY

06 64 46 53 08

fviey@hotmail.fr

22:16 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 14 juin 2009

Boycott ? Ah, les cons !Par Marc Knobel

12/06/09
imprimer cet article envoyer à un ami
- - Thème: Boycott


 

Ils sont quelquefois une vingtaine à arpenter les rayons de certains magasins du groupe Carrefour, tout en brayant, tout en s’esclaffant, tout en hurlant. Mais, où vont-ils donc -d’un pas si alerte et avec une si grande assurance- qu’à vingt, qu’à trente, ils peuvent se prendre ou se croire comme les maîtres du magasin ? Mais, bien sûr, comment l’avais-je oublié ?! : À la seule recherche de produits estampillés « made in Israël », ma bonne dame !
C’est là justement qu’ils vont, parce que le reste ne les intéresse pas, mais alors pas du tout. Ils n’auront pas, par exemple, l’idée de chercher les pistaches iraniennes (se moquent-ils qu’Ahmadinejad soit au pouvoir en Iran ?), de jeter aux orties les produits chinois (par solidarité pour le Tibet ?), de toucher à la vodka russe (pour les Tchétchenes), de mettre de côté des produits yankee ou libanais (quelle farce ce serait pour Nasrallah et le Hezbollah !). Mais non, surtout pas ! C’est là qu’ils s’agglutinent et uniquement là : lorsqu’ils reniflent les oranges, les pamplemousses et les avocats, lorsqu’ils les lèvent pour les jeter par terre ou les déposer dans des caddies, tout simplement parce que ces produits ont le malheur de venir d’Israël !
C’est là, et là seulement, qu’ils iront braver le danger - pensent-ils - de peur de croiser peut-être (allez savoir ???) dans une allée du supermarché un tank de Tsahal, ou (sait-on jamais encore (sic) quelques agents du Mossad, ou les représentants du sionisme international (resic), et c’est là que les si « braves », les si « courageux », les si « téméraires » Héraults des temps modernes feront ce qu’ils pensent être une bonne action : découper l’orange, arracher le cœur du pamplemousse, broyer le noyau de l’avocat israélien !!!!!!!!
Ma bonne dame, je vous le dis : c’est gens sont des hommes, des vrais, qui en ont… Je suis même certain - s’il le fallait - qu’ils feraient le siège des produits cacher, pour voir ce que cela fait d’emmerder… les israéliens, les sionistes, les Juifs, les israélites, les… ? Quelle classe alors…
Ah ! Les cons !
Marc Knobel
Photo : D.R.

 

www.crif.org

 

18:27 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 08 juin 2009

Vive la France mais attention...Lettre de Gil Taieb

LETTRE DE GIL TAIEB

VIVE LA FRANCE  

MAIS ATTENTION

Dimanche 7 juin l’infâme Dieudonné et sa clique ont récolté 1.3% de voix en Ile de France. (1% au national)

Son venin n’a heureusement pas trouvé d’ancrage dans la société française mais laisse un goût amer et nauséabond qui nous oblige à nous poser quelques questions :

- Comment a-t-il été possible qu’une telle liste ait pu être présentée ?

Comment a-t-il été possible que des propos haineux appelant à la destruction d’un état aient pu être prononcés sans trouver de loi pour les stopper et les condamner ?

- Comment devons-nous aujourd’hui combattre  ceux qui attisent la haine et veulent transformer la France en terrain de bataille intercommunautaire ?

OUI la France a résisté et dit NON à cette graine immonde mais nous savons tous que, face à ce type de danger il ne faut pas baisser la garde !

Il faut que tous les hommes politiques, les responsables communautaires, les associations humanistes et tous les hommes et femmes de bonne volonté, travaillent ensembles, afin que le cauchemar des 36 398 voix franciliennes haineuses se taisent à tout jamais !

Puisqu’une loi n’existe pas, il faut la faire  car demain il sera trop tard !!

La bête  immonde sait attendre et elle frappe toujours lorsque la liberté s’assoupit !

Alors : Brisons la tant qu’elle a un genou à terre.

VIVE LA FRANCE LIBRE ET FORTE DE SES VALEURS REPUBLICAINES.

Soyons vigilants et jamais silencieux ni soumis

Paris le 08/06/2009

Gil TAIEB

Président de L ‘ ASI- ABSI Keren OR

Vice Président du FSJU

23:19 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (1)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu