Avertir le modérateur

jeudi, 04 avril 2013

Deux ou trois choses que je sais sur Gilles Bernheim Grand Rabbin de France. Par Sandrine SEBBANE-TORDJMANN

Deux ou trois choses que je sais sur Gilles Bernheim Grand Rabbin de France. Par Sandrine SEBBANE-TORDJMANN

Parce que l'injustice me révoltera toujours et m'empêchera de dormir .. à ceux qui partagent mon avis sur lui merci de diffuser ..

Deux ou trois choses que je sais sur Gilles Bernheim Grand Rabbin de France

Depuis quelques heures , le nom du Grand Rabbin de France est jeté en pâture , trainé dans la boue . On l associe aux mots plagiat,mensonge, aveux ...Les réseaux sociaux et la blogosphère se déchaînent .. C est si facile ..
L' affaire, qui occupe tous mes confrères, est connue maintenant , nul besoin d' y revenir dans les détails.

Oui le Grand Rabbin de France, pour son livre," Quarante méditations juives " a commis l erreur de demander à un étudiant d' écrire certains passages .

Oui il a commis l erreur de ne pas vérifier la probité intellectuelle de cette personne qui a donc plagié un et peut être plusieurs autres auteurs . 

Oui il a commis l erreur de ne pas en avertir son éditeur qui aurait pu lui aussi vérifier les écrits de cet étudiant. 

Tout cela est vrai ,il le reconnait lui même aujourd'hui dans un texte lucide et courageux .

Oui, il a été pour le moins imprudent et cette imprudence nous surprend venant de lui . 

Je ne suis pas une spécialiste de Torah ou d écrits rabbiniques et je ne m aventurerai pas sur ce terrain là. 

Mais ce que je sais c est que Gilles Bernheim est un Grand Rabbin de France comme la communauté juive a rarement eu la chance d' en avoir .

Ce que je sais c est que cela fait plus de 20 ans que j exerce avec bonheur mon métier de journaliste .Pour cela, j ai interviewé plusieurs centaines de personnalités: hommes politiques, responsables religieux ou communautaires , artistes .. 

Certains vous marquent... d' autres sont aussi vite oubliés qu interviewés .. 

Mais je n'ai jamais rencontré quelqu'un ayant une telle rigueur intellectuelle,une telle hauteur morale , une telle exigence envers lui même ..
Pour lui, chaque mot doit être pesé, réfléchi pour être le plus juste possible . 

Ce que je sais , c est que, contrairement à beaucoup d' autres que la fonction transforme, l'homme derrière le Grand Rabbin de France n'a pas changé depuis son élection , toujours modeste, bienveillant, attentif aux autres , à l Autre .. 

Commentaires

Vous Avez completement tort.

La Torah parle de SHOHAD. De la. Corruption

Le Rabbin Bernheim doit demissionner. S' il Lui reste. De la dignite

La communique juive. De France ne peut pas laisserai passer cet outrage et cette malhonnetete de la part de Mr. Bernheim

Dr. Gabriel. Bizouati

Écrit par : Gabriel. Bizouati | jeudi, 04 avril 2013

Ne Perdez pas votre ame

Mr. Bernheim. Se doit de. Demissionner meme si le salaire est Tres eleve

Ou il n' a aucune. Dignite

Dr. Gabriel. Bizouati

Écrit par : Gabriel. Bizouati | jeudi, 04 avril 2013

""que celui qui n'a jamais fauté lui jette la 1ere pierre"; c'est vrai ce qui s'est passé est un sacré coup pour la communauté et pour tous ceux qui respectaient Bernheim, mais avons-nous le droit de le juger sur une erreur qu'il a eu le tort de nier dans un premier temps ? à mon avis, le plus grave c'est l'effet désastreux sur les personnalités que le grand rabbin est appelé à rencontrer. Moi je ne lui demande rien, je le laisse avec sa conscience qui est grande, décider seul de ce qui est le mieux pour notre communauté, je sais qu'il fera le bon choix

Écrit par : janine83 | jeudi, 04 avril 2013

mon dieu le grand rabin a commis un crime horrible que faire le pendre le lapider ou qoi encore je suis agnostique orphelin de la shoa victime de ma propre famille je trouve le grand rabin bernaheim extraordinaire de bontée d,humanisme quelle chance pour les juifs de france d,avoir un tel homme pour les guider serge goldberg

Écrit par : goldberg | jeudi, 04 avril 2013

j'ai l'impression que ce sonr les sepharades qui veulent sa peau , certains d'entre eux ne supportent pas en effet qu'un achkénaze soit à la tête du grand Rabinat de france

Écrit par : patrick | jeudi, 04 avril 2013

Patrick, ce que vous écrivez est immonde ! alors, les ashkénazes voulaient se débarrasser du rabbin Sitruck si je vous suis bien !

Écrit par : janine83 | jeudi, 04 avril 2013

Sitruk est sepharade

Écrit par : Mouna | jeudi, 04 avril 2013

justement à en croire le raisonnement de Patrick, les sépharades veulent la peau de Bernheim !
donc logiquement les ashkénazes devaient vouloir la peau du sepharade sitruck!


l' accusation de Patrick est infecte et montre l'hostilité que certains ashkénazes portent aux sépharades encore aujourd'hui

Écrit par : janine83 | jeudi, 04 avril 2013

quel grand plaisir ont ces grands censeurs : ils réclament la démission ! se font grands accusateurs ! que tout le monde garde la modestie et ne joue pas au tartuffe
drapé dans leur boursoufflure orgueilleuse.
Si le grand rabbin a reconnu son erreur et n'a pas vérifié avec l'énorme charge de travail qu'il assume : nous ne sommes pas là pour se mettre à sa place et le juger. qu'il prenne ses responsabilités et s'il juge qu'il doit rester, c'est qu'il pense pouvoir rendre encore plus de services. C'est un rabbin, digne des plus grands, l'erreur est toujours possible.
HONTE A TOUS ceux qui osent encore faire un clivage entre séfarades et ashkénazes ! nous avons dépassés ce sectarisme ! dépassionnons ce débat et ne caricaturons ce que nous rejetons des autres.

Écrit par : KAMINSKY | jeudi, 04 avril 2013

quel grand plaisir ont ces grands censeurs : ils réclament la démission ! se font grands accusateurs ! que tout le monde garde la modestie et ne joue pas au tartuffe
drapé dans leur boursoufflure orgueilleuse.
Si le grand rabbin a reconnu son erreur et n'a pas vérifié avec l'énorme charge de travail qu'il assume : nous ne sommes pas là pour se mettre à sa place et le juger. qu'il prenne ses responsabilités et s'il juge qu'il doit rester, c'est qu'il pense pouvoir rendre encore plus de services. C'est un rabbin, digne des plus grands, l'erreur est toujours possible.
HONTE A TOUS ceux qui osent encore faire un clivage entre séfarades et ashkénazes ! nous avons dépassés ce sectarisme ! dépassionnons ce débat et ne caricaturons ce que nous rejetons des autres.

Écrit par : KAMINSKY | jeudi, 04 avril 2013

une chose est sûre : je n'aimerais pas être à la place du grand rabbin qui vit certainement un des moments difficiles de sa vie. Que D l'aide dans sa miséricorde et le guide vers le meilleur choix pour lui et pour nous sa communauté

Écrit par : janine83 | jeudi, 04 avril 2013

Pouvons-nous raison garder et examiner calmement ce qui s'est passé et prenons le problème a l'envers....
Il est vrai que notre Grand-Rabbin a de lourdes responsabiltés et qu'il a eu recours à ce qu'on appelle communément en littérature un "nègre" pour lui avancer son travail.
Il a fait confiance à cet homme qui est certainement un "chomer mitzvoth". Cette confiance a été trahie. C'est cette trahison qui est condamnable et non la confiance que le Grand Rabbin avait placé en lui. C'est justement à cause de sa rigueur intellectuelle, sa hauteur morale , son exigence envers lui même qu'l ne s'est pas douté un seul instant de la probité de cet étudiant....
J'en veux pour preuve son premier constat, il n'a jamais pensé mettre en accusation cet étudiant et cette façon maladroite et émotionnelle de réagir des innoçents. Au contraire, il ne l'accable pas et prend toute la responsabilité sur lui
Je lui garde ma confiance (et son livre dans ma bibliothèque)et que HAKASCH BAROUKH HOU le guide vers le bon et bien choix pour lui et toute la communauté.
Je lui garde

Écrit par : Dorah | jeudi, 04 avril 2013

je suis tout -à-fait d'accord avec vous, sauf sur un point, du moment que le grand rabbin était pris par ses occupations, il fallait qu'il reporte à un autre moment l'écriture de son livre , ainsi il en aurait été le seul rédacteur et il n'aurait pas été trompé.

Écrit par : janine83 | jeudi, 04 avril 2013

je sais moi que nous, les catholiques, fondons notre foi sur Jésus le Christ, qui a fait de Simon-Pierre le pilier de son Eglise, dont héritent nos papes ; et que ce Pierre fût ô combien lâche, qu'il eût si peur d'être pris pour l'ami de son maître bien -aimé, qu'il le trahit par trois fois, le reniant avec aplomb. Le mensonge de l'ami si cher fût payé de pardon. Notre Eglise repose sur le mensonge d'un homme qui fut pardonné par son Dieu. Cela fait réfléchir. Je sais qu'en la personne du grand Rabbin Bernheim, moi, catholique, j'ai entendu un homme cultivé dont la personnalité, la présence pleine de foi irradiante, la manière d'en parler avec force et lumière dans les mots, m'ont profondément touchée. Pour cela je l'en remercie et lui témoigne mon grand respect ; je lui garde mon admiration pour son humanité et mes prières l'accompagnent.

Écrit par : vanier | jeudi, 11 avril 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu