Avertir le modérateur

mercredi, 01 août 2007

Les Chretiens sont avertis ..

LES CHRETIENS SONT AVERTIS, IL FAUT ACCEPTER LA LOI ISLAMIQUE

 

Par Aaron Klein

Paru dans WorldNetDaily.com du 20/06/07

Traduit et adapté par Marc AFLALO

 

"Les Chrétiens pourront continuer de vivre sans risque dans la Bande de Gaza seulement s’ils acceptent la loi coranique, y compris l’interdiction de l’alcool et pour les femmes de se couvrir la tête en publique", c’est ce qu’a révélé un leader Islamiste de Gaza dans une interview au World Net Daily (WND). Le chef militant a dit que les chrétiens dans Gaza qui s’engageraient dans des activités de prosélytisme seront combattus et traités durement.

 

Les menaces viennent deux jours après la prise de pouvoir du territoire et le règne de la terreur des groupes du HAMAS : une église et une école chrétienne dans Gaza ont été attaquées.

"J’attends que nos voisins chrétiens comprennent le vrai changement des nouvelles lois du Hamas. Ils doivent être prêts pour la loi coranique s’ils veulent vivre en paix dans Gaza" a dit cheik Abu Saqer, chef de Jihadia Salafiya, groupuscule extrémiste, qui a récemment annoncé la création "d’une aile militaire" pour imposer la loi Islamiste dans Gaza. On soupçonne Jihadia Salafiya de l’attaque d’une école des Nations Unies dans Gaza le mois dernier, après que l’école ait permis à des garçons et des filles de participer au même cours sportif. Une personne a été tuée dans cette attaque.

"La situation a maintenant changé de 180 degrés dans Gaza. Jihadia Salafiya et d’autres mouvements islamiques doivent s’assurer que les écoles et les établissements chrétiens montrent publiquement ce qu’ils enseignent et être sûr qu’ils n’effectuent pas de prosélytisme. Plus d’alcool dans les rues. Toutes les femmes sans exception doivent comprendre qu’elles doivent se couvrir surtout lors de leur apparition en public" a dit avant-hier Abu Sager depuis la bande de Gaza.

"Sont interdits également les Cybercafés (Internet), les piscines et les bars doivent cesser leurs activités" a-t-il dit. "Si cela devait continuer nous les combattrons très durement"

 

Abu Saqer a accusé la direction de la communauté Chrétienne de la Bande de Gaza de vouloir tenter de convertir des Musulmans par le biais d’évangéliques américains.

"Cette activité d’évangélisation (de prosélytisme) met en danger la communauté Chrétienne toute entière dans la Bande de Gaza" a-t-il dit.

Abu Saqer a prétendu qu’il n’y avait aucun besoin pour le millier de Chrétiens vivant dans la Bande de Gaza de maintenir un grand nombre d’institutions chrétiennes sur le territoire.

(Environ 2,000 Chrétiens vivent en Bande de Gaza, qui a une population de plus de 1 million)

Abu Saqer a dit que le Hamas doit travailler à imposer l’autorité Islamique ou il perdra cette autorité qui est la volonté du peuple.

 

Ses commentaires viennent après que des hommes armés ont lancé une attaque, dimanche, contre l’Église latine de Gaza voisine de l’école Rosary Sisters détruisant crucifix, Bibles, images de Jésus, meubles et équipement. Les attaquants ont aussi volé un certain nombre d’ordinateurs.

L’attaque qui visait les institutions Chrétiennes était la première depuis que le Hamas, la semaine dernière, a organisé le coup de force contre le parti rival le Fatah du Président d’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, prenant toutes les positions de Fatah ainsi que la prise du contrôle complet de la Bande de Gaza.

Les officiels Hamas de Gaza ont dit à WND que le Fatah était derrière l’attaque d’église de dimanche dans une tentative de discréditer le Hamas auprès de la communauté internationale.

Abu Saqer a prétendu qu’il avait de bonnes informations et que cette attaque n’était en réalité qu’un vol d’ordinateurs scolaires de l’église, bien que les Bibles et des objets saints chrétiens aient été détruits. D’autres institutions laïques et chrétiennes, ont été également visées.

 

Israël a évacué la Bande de Gaza en 2005. Depuis lors, il y a eu une quantité d’attaques contre des Chrétiens et des non-musulmans.

Un mois avant que l’école de l’ONU ait été visée, les Palestiniens ont bombardé une imprimerie Chrétienne à Gaza prétendument financée par des Protestants américains qui vendait exclusivement des livres aux Chrétiens. Deux cafés Internet voisins aussi ont été détruits par une explosion. À l’époque Abu Saqer, n’avait pas revendiqué l’attaque, mais il a dit à WND que la librairie Chrétienne faisait du prosélytisme et tentait de convertir notre peuple.

Abu Saqer a dit également: "nous croyons que, les Juifs et les Chrétiens feront toujours tout pour éloigner les Musulmans de leur religion, par principe".

 

Même avant que le Hamas ne prenne la Bande de Gaza la semaine dernière, quelques analystes avaient ici rappelé que les récents attentats à la bombe d’institutions laïques et Chrétiennes du territoire étaient des indications que le Hamas cherchait à imposer la dure loi coranique à la population palestinienne. Des officiels israéliens déclaraient qu’en 2005 le Hamas avait établi une ligne dure des Cours islamiques, ainsi que la création d’un groupe "Anti-corruption" genre de "Police de Moralité" opérant à l’intérieur de l’organisation du Hamas.

Le Hamas a bien entendu nié l’existence de ce groupe, mais récemment il a exécuté un crime d’honneur largement couvert par les médias palestiniens.

 

Le conseil du Hamas de la rive occidentale est sous la critique internationale élevée l’année dernière quand il a annulé un festival de plein air de musique et de danse, le déclarant contraire à l’Islam. Il a ajouté que l’Occident devait prendre exemple sur les valeurs islamiques.

En réponse à cette réprobation soulevée à l’Ouest, le chef de Hamas de Gaza et ancien ministre des affaires étrangères Mahmoud Al-Zahar a dit à WND dans une entrevue récent : "j’ai du mal à comprendre le point de vue de l’Ouest au sujet de cette issue. L’ouest a apporté toute cette liberté aux personnes mais cette liberté a provoqué la mort de la moralité à l’Ouest. C’est ce qui a mené également les phénomènes tels que l’homosexualité, les sans-abri et le SIDA"

Interrogé si le Hamas cherche à imposer la ligne dure de la loi islamique aux Palestiniens, Al-Zahar a répondu: "les Palestiniens sont des musulmans, et nous n’avons aucunement besoin de leur imposer quoique ce soit car ils sont déjà investis dans leur foi et leur religion. Par ailleurs les gens sont libres de choisir leur façon de vivre, leur manière de s’habiller et de se comporter"

Al-Zahar dit que son groupe de pression exige des codes très stricts dans l’habillement des femmes. Il respecte en cela les droits de la femme. "Il est faux de penser que dans notre société islamique il y a un manque de droit de la femme. Les femmes apprécient leurs droits.

Ce que nous avons, à la différence de l’Ouest, c’est que les jeunes femmes ne peuvent pas aller avec les hommes et avoir des relations en dehors de mariage. Parfois même avec des dizaines d’hommes. Ceci cause la destruction de l’établissement de la famille et le fait que beaucoup d’enfants viennent au monde sans savoir qui est leur père ou qui est leur mère. Ce n’est pas une société moderne et progressive"

Al Zahar "chef de l’inquisition" dit au WDI que l’Occident devrait prendre des leçons des valeurs de l’Islam: "Ici je me réfère à ce qui a été dit plutôt, en 90, par le Prince Charles à l’université Britannique d’Oxford quand il a parlé au sujet de l’Islam et de son rôle important dans la moralité et la culture. Il a dit que l’ouest doit apprendre de l’Islam comment élever correctement les enfants et leur enseigner les valeurs et la droiture".

 

21:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

INFORMATION SURPRENANTE???

C.E. Nephatali nous informe :

Actualité juive .n°989 du 26 juillet 2007, page 4 :

M. Pierre Shapira (PS), adjoint au Maire de Paris chargé des questions internationales, et Député Européen, élu à la place de François Zimeray sur les listes socialistes en 2004, a voté contre la proposition présentée par Jack-Yves Bohbot (UMP) au Conseil de Paris demandant que le portrait de Guilad Shalit soit apposé sur la façade de l'Hôtel de Ville à côté de celui d'Ingrid bétancourt. Pour justifier son refus, Pierre Shapira a fait valoir que le lieu n'était pas suffisamment "sécurisé" et qu'il vallait mieux se donner du temps pour réfléchir à un autre endroit où le portrait du soldat israélien prisonnier du Hamas pourrait être exposé.... ".

     Cette information surprenante pourrait à elle seule se passer de commentaires et montrer, ou démontrer, la mentalité de M. Shapira.

     Cependant, je me permettrais de faire remarquer que ce Monsieur me fait honte et qu'il a la "réflexion lente". Il y a plus de 13 mois que Guilad Shalit, possédant la nationalité française, est entre les mains des terroristes et il n'a pas encore eu le temps de "réfléchir". De plus, le prétexte invoqué est pour le moins spécieux.

     Je serais curieux de savoir ce qu'en pensent les autres adjoints au Maire de Paris ?

     Et vous ?

     Amitiés.
                                                                                                           Charles Etienne NEPHTALI

07:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 23 juillet 2007

Désinformation concernant le Garde des Sceaux ,Rachida Dati


Une "information" mettant en cause le ministre de la Justice Rachida Dati a circulé ces temps-ci, entre autres, sur Internet. Selon cette "information," elle aurait invité à sa garden party des homologues du pourtour de la Méditerranée, palestinien y compris, mais à l'exception du ministre de la Justice israélien...Et des conclusions aussi dures que hâtives en étaient tirées.
Vérification faite auprès de sources sûres cette "information" était entièrement fausse.

 

 

 

http://isranews.20minutes-blogs.fr/archive/2007/07/22/d%C3%A9sinformation-concernant-le-garde-des-sceaux-rachida-dati.html

00:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 22 juillet 2007

Renaud ,Israel et les Juif. Par David Reinharc Pour Israel Magazine en collaboration avec André Darmon


DEBAT SUR ISRAEL-PALESTINE, LES JUIFS, L’ISLAMISME ET L'OCCIDENT

Entretien avec Renaud

 

 

propos recueillis par David Reinharc. Avec la collaboration d’André Darmon

 

C'est l'histoire d'un type, qui mêle dans ses chansons révolte, poésie,

 tendresse, engagement, humour et autodérision auquel un magazine

 israélien rend visite le pour lui dire que l'antisionisme, cela peut déraper,

 et que s’il perdure, le monde est ″en cloque″ d'une catastrophe à venir.

 

 Et puis, c'est un Renaud surprenant qu'on rencontre : sincère, vrai ami

 des Juifs et d'Israël, provocateur, franchissant des lignes jaunes, reconnaissant

 ses erreurs.

 Un Renaud qui est un type bien, et à qui la guerre israélo-arabe pique les yeux. Renaud

a le cerveau empli d'étincelles, d'intelligence, de provoc mais aussi de gentillesse

et de générosité à revendre. Même s'il a souvent divagué en tenant des propos blessants,

 Renaud rêve juste, parfois maladroitement, d'un monde qui chanterait un tout petit peu plus juste.

 

« Avant tout, sachez à quel point les insinuations à mon encontre blessent ma conscience

 d'homme de gauche et d'humaniste anti raciste et en lutte contre l'antisémitisme.

 Je suis un homme de conviction, je crois être honnête et sincère ; je n'ai pas la répartie

 d'un Coluche, la langue de bois d'un politique, l'esprit d'un Desproges, l'analyse politique d'un BHL :

 bref, je suis un poète et je réagis parfois bien plus avec mon cœur qu'avec des discours élaborés.

 Cela ne pardonne pas quelques maladresses, mais cela les explique.

 Je veux, cela dit, désamorcer les critiques, les griefs, les insultes, les calomnies,

 les maladresses ou provocations qui ont pu me faire passer pour un ignoble antisémite auprès de la

 communauté juive de France.

 À dix ans, j’ai vu le film " nuit et brouillard" ; mes parents m’ont raconté

la 2ème guerre mondiale et la Shoah et Dominique et moi, nous avons éduqué notre fille dans la connaissance

 de ces crimes les plus barbares de l’histoire de l’humanité, dans le respect de la mémoire des victimes du nazisme

et le rejet total viscéral du racisme et de l’antisémitisme ».

 

medium_david_R.3.jpgDavid : Peut-être que cet « ignoble » malentendu part d'un antisionisme qui aujourd'hui réconcilie la gauche

 anti impérialiste et la droite antisémite...

 

: Je vous rassure : je ne suis pas un « rouge-brun »... les Dieudonné et consorts qui utilisent la souffrance

 des peuples africains ou palestinien pour donner libre cours à un antisémitisme sournois de moins en moins

 inavoué ne sont pas de mon bord. Je suis un militant anti-FN de la première heure. D'ailleurs, contrairement

à quelques amis -juifs ou non- qui voyaient en lui le Le Pen bis, je combats Sarkozy qui a labouré électoralement

sur le même terrain nauséabond, en opposant les Français de souche et immigrés, riches et pauvres,

 jeunes et vieux, villes et banlieues.

 

DR : Oui, mais en ayant participé à la nouvelle solitude d'Israël, en ayant hurlé avec les loups antisémites,

 n'avez-vous pas le sentiment d'avoir été manipulé ?

 

R : Je méprise ces loups et j’ai arrêté mes chroniques dans "L'Idiot international",

à la suite d’un édito violemment antisémite d’Edern Hallier pendant la 1ère guerre du Golfe

sur la communauté juive de France. Manipulé par qui ? Par les médias quand ils montrent l'horreur de l'Intifada,

 l'horreur de la répression contre des civils, des gamins ? Quand ils montrent des soldats qui fracassent

le bras d'un lanceur de cailloux rebelle ? J’ai vu aussi l'horreur de

 ces soldats israéliens lynchés à mort et défenestrés par des palestiniens hystériques! Les médias français

sont-ils à la botte du Hezbollah ou d'un lobby palestinophile en montrant ces images ?

 

D.R : Vous pensez qu'on peut résumer la complexité de trois mille ans d'Histoire à l'image d'un enfant qui lance un caillou?

 

R. : Vit-on dans une démocratie où les medias sont libres et intègres ? Beaucoup le prétendent mais s’en plaignent pour tout

ce qui touche au conflit israélo-palestinien. J’ai vu bien plus d’images de la Shoah que de reportages manichéens pro Palestiniens.

 Je ne suis pas de ceux qui appellent cela l’obscénité mémorielle.

 

D.R : Et je ne connais pas une démocratie au monde qui réprime une émeute de rue – violente, certes – à balles réelles.

 Dans les démocraties, les flics répondent aux cailloux, aux cocktails Molotov et aux pavés par des grenades,

 des camions à eaux, des coups de matraque; pas à balles réelles* (balles en caoutchouc en réalité, ndlr).

 C'est une erreur fondamentale des israéliens de jouer le jeu de la violence et de toujours surenchérir. Même si en face,

 ils n’ont pas vraiment affaire à des colombes.

 

R. : Vous avez l'air de penser que je tiens depuis trente ans et chaque jour de ma vie, des propos anti Israéliens,

anti colonies, anti Tsahal.... Relisez ou réécoutez les interviews que j’ai données depuis vingt ans, vous constaterez

 que ce n’est qu’un des multiples combats que je mène pour la justice, la liberté et la paix.

 

J'ai un parcours artistique, politique et humain qui prouve, si besoin était,

 que l'on ne peut pas résumer ma carrière ni ma vie à une phrase idiote.

 

DR : Pour discuter, il va falloir d'abord que vous abandonniez les images d'Epinal,

 telle celle de l'enfant palestinien muni d’un caillou contre un tank israélien.

 

R. : Je suis d'accord. Mais c'est aussi une image d'Epinal de parler des hommes armés derrière les enfants.

 Quand je regarde des images à la télévision, je vois rarement des hommes en armes tirer sur des soldats de Tsahal...

S’il y en a, ce sont de piètres tireurs. Ces enfants sont peut-être manipulés, mais si j'étais aujourd'hui un gamin des ghettos

 de Ramallah ou de Djénine, je serais en première ligne pour jeter des cailloux.

 

D.R : Pouvez-vous me donner un seul exemple d'une action non violente palestinienne

 qui aurait suscité une réaction violente ou meurtrière de la part d'Israël ?

 

R. : Est ce qu'ils ont d'autres choix que la violence quand les traités de paix et les poignées de main historiques

-comme l'Accord d'Oslo- ne sont pas respectés ? Quand ils vivent non seulement dans la misère, et de plus humiliés ?

 

DR : en ce moment, les Palestiniens tirent des missiles Kassam sur Sdérot depuis que Gaza leur a été donné.

 Pourquoi êtes-vous si sensible au sort des enfants palestiniens et si indifférent à la souffrance des gosses israéliens ?

 

R. : Gaza leur a été rendu, non ? Je ne suis pas «plus» sensible : une bombe dans un autobus israélien,

 ça me fait gerber pareil. Une victime, c’est une victime de trop. Mais combien y-a-t-il de victimes de ces roquettes en carton ?

 Deux, trois? Le moindre raid sur Gaza en fait quinze, et pour un chef terroriste éliminé, combien de dommages collatéraux ?

 Le terrorisme, quels que soient ses raisons idéologiques, je trouve ça abominable et indéfendable.

 Même si le racisme est inhérent à l'être humain – la peur de l’autre, de la différence - la dignité d'un homme,

 c'est de lutter contre ses pulsions...Les assumer, cela fait les barbares.

 

Suite dans Israel Magazine N°78

 

 

 

 

 

 

 

 


07:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

jeudi, 19 juillet 2007

POUR LES ENFANTS DE SDEROT

 

http://aujf.org/mail/sderot/enfants.jpg

http://aujf.org/mail/sderot/enfants.jpg


10:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu