Avertir le modérateur

mardi, 11 janvier 2011

UPJF/Petit-déjeuner autour de Jean-François Copé 17 décembre 2010

C'est une intervention dynamique mais en demi-teinte qu’a effectuée le secrétaire général de l'UMP, député-maire de Meaux, devant une assistance nombreuse et passionnée.

Bien qu'Edward Amiach, président délégué de l'UPJF, ait défini dès le départ les deux axes qu’entendait privilégier l'association des patrons juifs qui le recevait, à savoir la défense de la communauté juive de France et d'Israël en tant qu'État juif, avec Jérusalem pour capitale, Jean-François Copé n'a traité de ces questions qu'en toute fin d'intervention après que Nicole Guedj, présidente de la Fondation France-Israël, l'eut interrogé sur la défense de l'image d'Israël, le boycott et l'antisémitisme. Il s'est dit favorable à son idée de réactiver le comité interministériel de lutte contre le racisme, la xénophobie et l'antisémitisme qui n'a existé qu'un temps. Par ailleurs, il s’est positionné en parfait accord avec le Président de la République concernant Israël, se disant « inquiet sur l'état du processus de paix..., les choses s'étant aggravées » avant de déplorer « un blocage avec les protagonistes actuels ». A ses yeux, « la colonisation et tous ces sujets ne feront rien pour débloquer la situation ».

 

Aucune alliance avec le Front National n'est envisageable

 

Le secrétaire général de l'UMP a également exprimé sa préoccupation au sujet de l'Iran. « On devrait faire une chronique quotidienne sur ce qui s'y passe, ce qui relativiserait

nos drames », a-t-il conclu. Concernant le volet français, il convient selon lui de réaffirmer nos valeurs et nos fondamentaux. S'il entend mettre l'UMP en ordre de bataille dans l’optique de l’élection présidentielle, il n’a réaffirmé qu'aucune alliance avec le Front National n'est envisageable.

Bien que prônant une ouverture du parti dont il est le patron, il a récusé une remarque du président de la Droite Libre, Alexandre Del Valle, qui a déploré que le Conseil Français du Culte Musulman ait pu faire interdire la tenue d'une conférence sur l'islamisme à l'Assemblée Nationale alors qu’il n'a, a-t-il dit, condamné le port de la burka que pour mieux faire admettre le voile islamique. Réplique de Jean-François Copé, promoteur de la loi contre la burka : le voile est un signe religieux qui ne pose pas problème et rien de ce qui relève de la stigmatisation n'est acceptable.

HELENE KELLER-LIND

Source : Actualité juive

 

01:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 16 août 2008

Une juive de Bahreïn doit être nommée ambassadrice à Washington (responsable)

Une juive de Bahreïn doit être nommée ambassadrice à Washington (responsable)

• 1 juin, 2008 • Catégorie: Actualité

MANAMA (AFP) - Une juive de Bahreïn, Houda Nounou, doit être nommée prochainement ambassadrice de son pays à Washington, une première dans les pays arabes, a indiqué samedi un responsable du royaume du Golfe.

En prévision de l’annonce de sa nomination, Mme Nounou a été intégrée par décret royal en date du 28 mai au ministère des Affaires étrangères, avec rang d’ambassadrice, a précisé à l’AFP ce responsable qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat.

Selon ce responsable, les autorités de Bahreïn ont informé le département d’Etat américain de leur intention de nommer Mme Nounou lors de la dernière visite du roi Hamad ben Issa Al-Khalifa aux Etats-Unis en mars.

“Ce n’est pas une opération de relations publiques”, a répondu ce responsable à une question sur les raisons du choix à ce poste d’une représentante de la minorité juive, qui compte 37 personnes.

“Mme Nounou a démontré ses capacité tant au sein du Conseil consultatif (une assemblée désignée) que dans la vie publique”, a-t-il ajouté en référence au fait que la prochaine ambassadrice était membre d’une association.

“Sa nomination confirme le choix fait pour des réformes à Bahreïn, un pays qui ne fait pas de distinction entre l’homme et la femme quant il s’agit d’occuper des postes officiels et qui ne fait pas de distinction entre ses citoyens en raison de leur confession”, a souligné ce responsable.

“Tous les citoyens ont les mêmes chances et la compétence est le seul critère” qui est retenu pour les postes à responsabilité, a-t-il dit.

“Il ne s’agit pas d’une opération de propagande mais de l’expression du climat de tolérance qui prévaut à Bahreïn”, a encore insisté ce responsable.

“La priorité pour la prochaine ambassadrice sera de négocier un accord de libre-échange avec les Etats-Unis et je pense que sa formation économique et le fait qu’elle appartient à une vieille famille marchande vont l’y aider”.

Mme Nounou sera, une fois sa nomination confirmée, la troisième femme de Bahreïn à occuper le poste d’ambassadrice. Une membre de la famille royale, Haya Al-Khalifa, une sunnite, avait occupé ce poste à Paris et Bibi Aloui, une chiite, est depuis quelques mois ambassadrice de Bahreïn à Pékin.

Mme Nounou, qui était active dans une association de droits de l’Homme, avait été nommée membre du Conseil consultatif en 2006. Elle y a remplacé son cousin Ibrahim Nounou qui a siégé dans cette assemblée de 2002 à 2006.

Les Nounou constituent l’une des rares familles juives de Bahreïn, un petit royaume du Golfe qui comptait des centaines de juifs à la fin des années 1940.

Son grand-père, Ibrahim Nounou, était membre du Conseil municipal de Bahreïn dans les années 1920 lorsque les autorités coloniales britanniques dosaient la formation de ce conseil en tenant compte de la composition confessionnelle et ethnique de la population de l’archipel.

Le conseil comptait ainsi des représentants sunnites, chiites, juifs, chrétiens et des membres issus de populations d’origines persane et indienne qui cohabitaient en harmonie dans l’ancien comptoir perlier.

La plupart des juifs de Bahreïn sont venus d’Irak et d’Iran. Ils étaient actifs dans le commerce et les finances avant le découverte du pétrole vers la moitié du dernier siècle.

Mme Nounou, la quarantaine, est diplômée de gestion de Grande-Bretagne. Elle est devenue active dans le domaine associatif en 2004 et a présidé l’Association bahreïnie des droits de l’Homme.

http://www.islam-pluriel.net/2008/06/une-juive-de-bahrein...

 

10:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 18 février 2008

Villepin, Royal, Bayrou signent un appel "pour une vigilance républicaine"

Dominique de Villepin, le 27 juillet 2007 à P aris

Francois Guillot AFP/Archives ¦ Dominique de Villepin, le 27 juillet 2007 à P aris

 

Des personnalités se réclamant de "sensibilités très diverses", dont l'ex-Premier ministre (UMP) Dominique de Villepin, Ségolène Royal (PS) et François Bayrou (MoDem) signent "un appel du 14 février pour une vigilance républicaine" publié dans l'hebdomadaire Marianne.

Affirmant avoir "en commun un certain nombre de convictions et de valeurs", ils entendent notamment réaffirmer "leur attachement au principe républicain" et "leur refus de toute dérive vers une forme de pouvoir purement personnel confinant à la monarchie élective".

Ils rappellent également "leur attachement aux fondamentaux d'une laïcité ferme et tolérante", "à l'indépendance de la presse et au pluralisme de l'information" et enfin "à une politique étrangère digne, attachée à la défense des droits des peuples, soucieuse de préserver l'indépendance nationale et de construire une Europe propre à relever les défis du XXIe siècle".

La ministre de l'enseignement supérieur Valérie Pécresse (UMP) a affirmé samedi matin sur France Info qu"elle ne voyait "vraiment aucun risque peser sur la République" après la publication de cet appel.

"C'est scandaleux, assure la ministre de l'Enseignement supérieur, d'instrumentaliser la République pour masquer un vide d'idées et un manque de vision de la France au moment où le président de la République est en train de lancer un grand processus de réforme des institutions".

Sans mentionner le nom de Nicolas Sarkozy, cet appel reprend nombre de critiques formulées contre le style de gouvernement ou les grands thèmes défendus par le chef de l'Etat, comme son discours sur la religion.

Parmi les dix-sept signataires, figurent des personnalités de presque tout l'échiquier politique comme le maire PS de Paris Bertrand Delanoë, l'ancien ministre Jean-Pierre Chevènement (MRC), les députés Arnaud Montebourg (PS), Noël Mamère (Verts), André Gérin (PCF), Jean-Pierre Brard (app-PCF), Nicolas Dupont-Aignan (souverainiste), ou Maurice Leroy (Nouveau centre).

Reconnaissant avoir "sur un certain nombre de sujets importants des positions très différentes", les signataires, en tête desquels figure l'ancien chef de cabinet du général de Gaulle, Pierre Lefranc, s'engagent "à défendre séparément ou ensemble ces impératifs comme toujours ce fut fait au cours de l'histoire de la République".


© 2008 AFP


20Minutes.fr avec AFP, éditions du 16/02/2008 - 11h34

22:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 20 septembre 2007

Paris, berceau des droits de l’homme , s’offre la promesse d’une alliance internationale contre le terrorisme

Paris, berceau des droits de l’homme , s’offre la promesse d’une alliance internationale contre le terrorisme
 

medium_11_SEPT_MUR_DE_LA_PAIX_PARIS_2007_15_.JPGCe texte est extrait de l’éditorial du programme distribué lors de la Conférence Internationale de Paris contre le terrorisme le 11 septembre 2007 .

Nous tâcherons de récupérer et de diffuser sur ce site les importantes contributions des participants et les conclusions pratiques de cette conférence très prometteuse

NON AU TERRORISME !

C’est avec ce slogan qu’ont défilé les manifestants algériens après les attentats "suicides" revendiqués par Al Qaida au Maghreb qui ont fait plus de 50 morts. Ce slogan doit être le nôtre. Le monde saigne du terrorisme !

Pas un jour ne se passe sans que des attentats meurtriers ne frappent des civils, que d’autres attentats ne soient déjoués ou que des menaces terroristes ne soient proférées. Face à cette tentative de terroriser la population, la mobilisation de la société civile et des institutions politiques est dangereusement insuffisante.

Voici par exemple, en substance, ce qu’a déclaré le 9 septembre le Ministre luxembourgeois des Affaires Étrangères alors que les 27 MAE de l’Union Européenne étaient réunis : "Il faut s’occuper des sources du terrorisme." Et voici le diagnostic porté par ce responsable politique : "Qui a été une fois au Moyen-Orient sait ce qu’est l’humiliation de tout un peuple." Un peuple ? N’y a-t-il qu’un seul peuple humilié au Moyen-Orient et dans le monde ? Et de poursuivre : "Ces choses effroyables expriment le désespoir combiné à la haine et à l’intolérance" Le désespoir, l’humiliation sont avancés comme explications premières du terrorisme et le mot Islamisme n’est même pas prononcé.

medium_11_SEPT_MUR_DE_LA_PAIX_PARIS_2007_29_.JPGQuand les Algériens disent "Non au terrorisme" pourquoi l’Europe répond-elle à côté  ? Va-t-elle encore garder le silence face à l’islamisme ?

Il semble bien que la peur des terroristes, la confusion idéologique, l’inversion des valeurs , l’abandon des principes d’universalité des droits humains laissent prospérer le soutien moral au terrorisme.

Au sein même de l’Onu le forces les plus obscurantistes sont à l’oeuvre. A Genève, le Bâtiment des Nations Unies a officiellement accueilli un groupe de 20 pays pour une réunion préparatoire à la "Conférence Contre le Racisme" de Durban 2. Parmi ces 20 medium_11_SEPT_MUR_DE_LA_PAIX_PARIS_2007_37_.JPGmembres : l’Iran et la Syrie, deux pays qui ne font même pas mystère de leur soutien à des organisations terroristes et de leur antisémitisme.

Autre exemple de dérive : Le Parlement européen a abrité fin août une Conférence dont le joli intitulé trompeur mentionnant la paix au Proche-Orient ne pouvait plus tromper personne. Il s’agissait de défendre le Hamas, organisation ouvertement terroriste dans sa pratique, antisémite voire génocidaire dans son programme. Devant tant de dérives, il est urgent de se rassembler, de s’unir contre le terrorisme, tout simplement.

Ce mois de septembre, où le terrorisme est si prégnant, peut devenir celui de la mobilisation contre le terrorisme.
-  Il faut se féliciter que le Président de la République assiste en personne le 19 septembre à la cérémonie annuelle organisée par SOS Attentats à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme.
medium_11_SEPT_MUR_DE_LA_PAIX_PARIS_2007_42_.JPG-  lI faut se féliciter de la sortie du Film "Un coeur invaincu" basé sur le livre écrit par Marianne Pearl dans lequel elle relate la vie et la mort courageuses de son mari Daniel Pearl.
-  Il faut se féliciter que, pour la première fois, une longue liste d’associations, les plus diverses, appellent ensemble à un rassemblement le 11 septembre en hommage à toutes les victimes d’attentats, devant le Mur de la Paix pour bien signifier que le chemin de la paix passe par l’arrêt du terrorisme.
-  Il faut se féliciter qu’à cette occasion des délégations étrangères seront présentes.
-  Il faut se féliciter enfin qu’une Conférence internationale contre le terrorisme se réunisse à Paris ce 11 septembre.

L’émergence d’un mouvement international de la société civile contre le terrorisme est urgente. Paris, berceau des droits de l’homme sera-t-il aussi celui d’une alliance contre le terrorisme ? Ensemble nous pouvons le rendre possible.

Huguette Chomski Magnis , Présidente du MPCT   

http://www.mpctasso.org/article.php?id_article=281

08:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

samedi, 15 septembre 2007

Qu’est-ce que la TVA sociale ?

Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

Questions - Réponses

Une nouvelle Question-Réponse est en ligne sur le site premier-ministre.gouv.fr :

Qu’est-ce que la TVA sociale ?


12:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu