Avertir le modérateur

mercredi, 02 juillet 2008

Les habitants du 19ème se réunissent jeudi 3 Juillet

Les habitants du 19è se réunissent jeudi prochain, 3 juillet à 18h, devant

 le parvis de la Mairie de cet arrondissement, place Armand Carrel, pour

 

manifester en silence et dire "non!" à la violence dans ce quartier

 

populaire et chaleureux de la capitale.

VENIR NOMBREUX!

00:17 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 27 juin 2008

Iran : comment éviter la guerre ?Par Guy Senbel

 

 

Cette semaine, nous souhaiterions attirer l’attention de nos lecteurs sur la question de l’Iran, les dangers que présente la course au nucléaire que poursuit Téhéran, malgré des menaces de plus en plus sérieuses, et des pressions qui ne viennent plus seulement des Etats-Unis. Alors que la Corée du Nord a remis jeudi 26 juin les listes détaillées de ses programmes nucléaires, un geste salué par le Président américain George W. Bush qui a évoqué « un premier pas dans la bonne direction », et qui pourrait rapidement ouvrir la voie à une levée des sanctions américaines, l’Iran persiste et signe.

Dans un discours prononcé jeudi 26 juin, le Président iranien Ahmadinejad a indiqué qu’aucune des pressions exercées par les grandes puissances n’entachera « la volonté et la détermination de la nation iranienne à développer son programme nucléaire ».

Les nouvelles sanctions contre l’Iran, imposées en début de semaine par l’Union européenne ne changent donc rien aux ambitions iraniennes. Peut-être sont-elles trop timides encore, elles se limitent pour le moment au gel des avoirs de la plus grande banque iranienne, la banque Melli, à l’interdiction décrétée de ne pas réaliser d’opérations en Europe.
Les sanctions sembleraient même inciter Ahmadinejad à poursuivre un discours provocateur, au point d’en avoir fait le cœur même de sa stratégie de communication.

Après le discours prononcé par Sarkozy à la Knesset, et dans lequel il dénonçait avec énergie les dangers iraniens, Ahmadinejad annonçait son intention de créer un « tribunal spécial » qui serait chargé de punir les « dictateurs du monde » qui veulent « empêcher la nation iranienne d’exercer son droit à disposer du nucléaire ». Sur un ton plus institutionnel, le porte-parole de la diplomatie iranienne Mahmoud Ali Hosseini déclarait à son tour que « l’approche légale discriminatoire et contradictoire de l’Union européenne est sans valeur et fermement dénoncée ».

Et puis les provocations du Président iranien sont tellement grossières, pour le grand public, elles demeurent trop éloignées du domaine du possible ou de la raison. Les discours aux accents surréalistes du Président iranien contribuent à fabriquer un mythe dangereux. Ses déclarations sur la destruction d’Israël, la fin du sionisme, revêtent un caractère antisémite évident, elles laissent entendre pourtant que seuls les Juifs seraient préoccupés par l’hypothèse de la possession par l’Iran de l’arme nucléaire.

Ces dernières années, les gouvernements israéliens successifs n’ont cessé d’alerter le monde sur le danger d’un Iran nucléarisé. Ils ont réussi à convaincre les grandes puissances, dont la Chine, et même des pays modérés du Moyen Orient, que la menace existe, qu’elle est globale. Le vice-Premier ministre israélien Shaoul Mofaz n’a pas hésité à comparer Ahmadinejad à Hitler. Et rappelons qu’en détruisant les Juifs d’Europe, l’Allemagne nazie détruisit aussi l’Europe. Hitler rêvait de bombarder Londres. Il voulait raser Paris.

Ahmadinejad se prépare chaque jour à la guerre, mais les sanctions contre l’Iran tardent à venir ; elles ne sont peut-être pas suffisamment fermes et contraignantes. Pour être efficaces, elles doivent aussi s’appliquer aux pays qui entretiennent des relations commerciales avec l’Iran. Où sont les blocus et autres embargos ?

Si la politique est une alternative à la guerre, elle doit devenir bien plus sévère envers Téhéran. La stratégie élaborée par la France d’isoler encore l’Iran en invitant son alliée la Syrie à dialoguer avec Israël, est nécessaire, mais insuffisante. L’idée cultivée par les Américains d’essayer d’influencer le « peuple iranien » en envisageant pour la première fois depuis la fermeture de son ambassade il y a trente ans, une présence diplomatique américaine, est encore une idée « soft ». Les mesures restent timides, et l’Iran qui renonce à abandonner son programme nucléaire, continue d’entretenir la terreur au Moyen Orient, en armant le Hezbollah, et le Hamas.

Depuis 734 jours, Guilad Shalit est l’otage du Hamas, Eldad Reguev et Ehoud Goldwasser sont les otages du Hezbollah. Ce soir, nous pensons à leurs familles désespérées, qui s’interrogent sur le sort de leurs fils.

A la semaine prochaine,

Guy Senbel.


www.guysen.com

07:53 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 25 juin 2008

Carla Bruni-Sarkozy au C.H.U. Hadassah le mardi 24 juin 2008

Carla Bruni-Sarkozy au C.H.U. Hadassah le mardi 24 juin 2008
 20/06/08
 
 


A l’occasion du premier voyage officiel de Nicolas Sarkozy en Israël, son épouse s'est rendue à l’Hôpital Universitaire Hadassah de Jérusalem.



Cliquer ici pour voir la vidéo de sa visite

 

 


















Carla Bruni-Sarkozy a été accueillie par le Directeur Général du C.H.U. Hadassah, le Professeur Shlomo Mor-Yosef et le Docteur Sydney Ohana, Président de Hadassah France et professeur associé à Hadassah.
Au programme de sa visite : le nouveau Département d’Hémato-Oncologie Pédiatrique -Pavillon de la Mère et de l’Enfant - au C.H.U Hadassah Ein Kerem, dirigé par le Docteur Michael Weintraub.
Unique en son genre, c’est le seul service polyvalent soignant les enfants cancéreux à Jérusalem.
Disposant des techniques médicales les plus avancées, ce département a été conçu pour faire oublier le cadre hospitalier. Chaque jeune patient dispose d’un poste de télévision multimédia dans sa chambre décorée comme une chambre d’enfant. Ce service, où se côtoient des enfants palestiniens et israéliens, toutes religions confondues, est également doté d’une salle de classe réservée aux enfants hospitalisés pour une longue durée. Les "clowns" ou médecins du rire sont présents en permanence au chevet des familles. L'un d'entre eux a reçu la Première Dame de France en fredonnant la Marseillaise.

Madame Bruni-Sarkozy s'est entretenue également avec le Professeur Judith Melki, française nouvellement recrutée par Hadassah et chercheur de renommée mondiale dans le domaine des maladies orphelines, à la tête du Département de Génétique Humaine.

Carla Bruni-Sarkozy, qui projette de s’investir dans l’humanitaire,  a souhaité mieux connaître cette institution dont l’activité humanitaire remonte à près d’un siècle.
En effet, la renommée de ses équipes médicales rayonne bien au-delà des frontières d’Israël où de nombreux programmes d’aide et d’intervention d’urgence ont été menés.
Par ailleurs, des coopérations médicales se développent pour aider tout particulièrement la population palestinienne. Tout récemment, Hadassah a été sollicité pour aider à évaluer les besoins hospitaliers en Cisjordanie.
Symbole de la promotion des valeurs humaines et de la coopération judéo-arabe, le CHU Hadassah a été nominé pour le Prix Nobel de la Paix en 2005. Pour citer l’un des signataires, Hadassah « est un exemple pour le monde, prouvant que la haine et la suspicion peuvent être dépassées par les hommes de bonne volonté ».

 

17:47 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 23 juin 2008

Elections du Grand rabbin de France et du Consistoire central

Elections du Grand rabbin de France et du Consistoire central
23/06/08
  imprimer cet article envoyer à un ami  
- - Thème: Religion


 

 

Dimanche 22 juin, Gilles Bernheim, le Grand rabbin de la synagogue de la Victoire, a été élu Grand rabbin de France par 184 voix contre 93 pour le sortant Joseph Sitruk. Gilles Bernheim est élu pour un mandat de sept ans qui prendra effet le 1er janvier 2009.
Le nouveau Grand rabbin de France, âgé de 56 ans, est agrégé de philosophie. Il a beaucoup œuvré dans les relations judéo-chrétiennes. Il se veut d'abord "le rabbin des rabbins" et le "guide de la communauté". Gilles Bernheim a été élu sur un programme "pour l'avenir du judaïsme en France" dans lequel il s'est engagé à "diriger de façon moderne, accessible et transparente", à "renforcer les piliers de la vie juive" (rabbinat, éducation, casherout), à "rassembler les juifs dans la solidarité et l'ouverture" et "à représenter l'ensemble de la communauté avec le souci du dialogue et de l'exemplarité". Il veut "pratiquer le dialogue et la recherche du consensus", "travailler en équipe" et également "prendre position" c'est-à-dire "énoncer une position juive sur les problèmes de l'heure pour éclairer la communauté". Sa première préoccupation quand il prendra ses fonctions -le 1er janvier 2009- sera d'améliorer la formation des rabbins. Il veut valoriser leur fonction, les aider dans leurs débuts auprès des communautés, leur "offrir un plan de carrière".
Enfin le même jour, Joël Mergui, président du Consistoire de Paris, a été élu président du Consistoire Central. Il succède ainsi à Jean Kahn, qui avait décidé de ne pas se représenter après avoir exercé cette fonction pendant 13 ans. Joël Mergui a obtenu au second tour 166 voix contre Zvi Ammar, président du Consistoire de Marseille, qui en a obtenu 99. Les deux autres candidats Paul-Olivier Seligman et Charles Sulman se sont retirés après le premier tour.
Haïm Musicant, directeur général du CRIF, a félicité au nom de son organisation Gilles Bernheim et souhaité "rendre hommage au Grand rabbin Joseph Sitruk "qui a contribué au développement du judaïsme pendant ses mandats". Le CRIF espère qu'il pourra avoir "une relation cordiale" avec le nouveau Grand rabbin tout comme avec le nouveau président du Consistoire central, rendant également hommage à Jean Kahn. Il espère aussi "que ces élections contribueront à l'unité de la communauté juive" française.
Photo : © 2008 Alain Azria

22:48 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (1)

dimanche, 22 juin 2008

Après la nouvelle agression antisémite dans le dix-neuvième

22 juin 2008

Après la nouvelle agression antisémite dans le dix-neuvième arrondissement : un communiqué du CRIF ; et des commentaires inquiétants

-----------------------------------------------------------------------

Au fil des heures, on en a appris peu à peu d’avantage sur la sauvage agression dont a été victime un jeune Juif de 17 ans. On connaît maintenant son nom : Rudy Ilan Haddad. Il serait, à cette heure, hors de danger, et on ne peut que prier pour son rétablissement. Une attaque aussi barbare, commise très près de l'endroit où j'habite, dans le dix-neuvième arrondissement où vit une communauté juive tellement nombreuse et vivante, me bouleverse particulièrement - car je situe en plus, parfaitement, l'endroit où elle s'est déroulée : dans une petite rue arpentée régulièrement par des jeunes Juifs, le Shabbat, et portant naturellement la kippa qui les désigne, hélas, comme des cibles naturelles pour les nazis de notre époque ... qui ne sont pas tous blonds, loin s'en faut !

Le CRIF a immédiatement réagi par un communiqué, que je reproduis ci-dessous :

« Samedi 21 juin, en fin de journée, un jeune Juif de 17 ans, qui portait une kippa, a été violemment agressé à coups de barre de fer par une bande dans le 19e arrondissement de Paris. Cinq mineurs ont été placés en garde à vue. D'après les dernières informations, la victime serait toujours dans le coma ce matin.
La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a fait part de "sa profonde émotion à la suite de la violente agression". Michèle Alliot-Marie a demandé "au service chargé de l'enquête de mettre tout en oeuvre pour élucider les circonstances de cet acte et présenter ses auteurs devant la justice". Elle a "exprimé sa solidarité et son soutien à la victime, à sa famille et à l'ensemble de la communauté juive et elle réaffirme sa détermination à lutter sans relâche contre toutes les manifestations de racisme, d'antisémitisme et de xénophobie, qui bafouent les valeurs de la République".
De son côté, le vice-président du CRIF, Ariel Goldmann, a affirmé qu'il s'agissait bien d'un "acte antisémite". "Le jeune homme, qui a été sauvagement agressé, portait une kippa et il n'y a aucun doute qu'il s'agit d'un acte antisémite", a-t-il ajouté. "Je demande aux autorités de tout mettre en oeuvre pour arrêter les coupables", a-t-il conclu Ariel Goldmann. »

Je tape ce petit article tout en écoutant la « ligne ouverte » sur Radio J, où - et on le comprend - se succèdent des réactions d’auditeurs traumatisés. Certaines hypothèses me semblent, déjà, difficiles à accepter, comme celles d’une démission volontaire de la police, et je n’en donnerais qu’un exemple : beaucoup de lecteurs sont arrivés sur ce blog à partir d’un article publié il y a 11 mois, à propos (déjà !), d’une agression violente contre un jeune Juif religieux, dans le même arrondissement (lire ici) ; le Maghrébin antisémite responsable de cette autre agression fut rapidement identifié, arrêté et condamné ; comme la bande des « Barbares », mise sous les verrous après l’assassinat du jeune Ilan Halimi (z.l) ; et je ne doute pas qu’il en sera de même pour la quinzaine de voyous d’origine africaine responsable de ce quasi-lynchage !

Un dernier mot : cette information a - avec un décalage de quelques heures - été diffusée sur les grands médias nationaux, et en particulier sur les journaux en ligne. Je vous invite à lire l’article publié sur « Le Figaro.fr » - aller sur le lien : pas pour ce que vous savez déjà ; mais pour découvrir les réflexions nauséabondes de nombreux internautes, qui font vraiment peur !

Libellés : , , ,


21:46 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu