Avertir le modérateur

mercredi, 12 décembre 2007

Lumières de Hanouka pour les trois otages israéliens


11/12/07
  imprimer cet article envoyer à un ami    
- - Thème: Solidarité

 

 

 

Roger Pinto, président du Comité international pour la libération des otages israéliens et de Siona, qui milite inlassablement depuis de nombreux mois, avec le concours et le soutien du CRIF, du Consistoire de Paris, du B’nai Brith de France, du KKL, des CCJ et de plusieurs organisations juives, pour que les soldats Guilad Shalit, Eldad Regev et Ehoud Goldwasser, kidnappés par le Hamas et le Hezbollah soient libérés, avait invité le 9 décembre la population parisienne à assister à l’allumage de la sixième bougie de Hanouka devant les portraits géants des trois otages, réinstallés à l’identique dans le jardin Itshak Rabin du parc de Bercy dans le 12ème arrondissement, après leur récente dégradation  volontaire.
C’était sans compter sur la tempête qui a sévi ce dimanche sur Paris, entraînant une fermeture du parc pour raisons de sécurité.
La cérémonie a de ce fait eu lieu à l’extérieur du jardin, rue Paul Belmondo, où une Ménorah (chandelier) avait été installée. Dès la tombée de la nuit, plusieurs centaines de personnes se pressaient autour du chandelier.
Le CRIF était représenté par son président, Richard Prasquier et par Jean-Pierre Allali, membre du Bureau exécutif. On notait la présence du Grand rabbin de Paris, David Messas et du Grand rabbin du consistoire, René Samuel Sirat, de Joël Mergui, vice-président du consistoire central et président du Consistoire de Paris, accompagné de Péguy Lévy, secrétaire générale adjointe de l’ACIP, de Daniel Halévy Goetschel, ministre-conseiller à l’information près l’ambassade d’Israël, de Frédéric Nordmann, président du KKL et de représentants du B’naï Brith de France et de Siona.
Quelques élus étaient également présents, notamment Claude Fain (16ème) et Jean-François Pernin (12ème).
Dans son allocution, Roger Pinto a stigmatisé les vandales qui ont encore tagué le site et prévenu que leur action était vouée à l’échec car ces portraits seront renouvelés autant de fois que nécessaire. Pour sa part, Richard Prasquier, qui a tenu à rappeler que les trois soldats israéliens avaient été kidnappés en territoire israélien, a réaffirmé le soutien total du CRIF à l’action engagée pour la libération des otages.
Après l’allumage des six bougies, des chants traditionnels de Hanouka ont été entonnés par le public, ému et fervent.
 
Photo : © 2007 Alain Azria
WWW.CRIF.ORG 
 
imprimer cet article
  envoyer à un ami
top  retour
 

14:41 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 11 décembre 2007

Nicolas Sarkozy, Mouamar Khadafi et les énigmes de la Réalopolitik

Nicolas Sarkozy, Mouamar Khadafi et les énigmes de la Réalopolitik

Infolive.tv

Paris et Tripoli ont signé lundi pour une dizaine de milliards d'euros de contrats avec notamment la vente d'un ou plusieurs réacteurs nucléaires et de 21 Airbus. Une telle visite a bien évidemment suscitée beaucoup d'incompréhensions. Le fait que Nicolas Sarkozy, Président français, reçoive avec les honneurs de la Garde Républicaine le Colonel Mouamar Khadafi, figure plus que problématique et Pariah de la communauté internationale pendant de longues années, a soulevé un tollé de réactions, émanant de l'opposition comme de la majorité. Il reste cependant difficile d'oublier, entre autres, les camps d'entrainement terroristes dans le désert Lybien, l'attentat de Lockerbie, l'embryon de programme nucléaire, le conflit au Tchad, les infirmières bulgares, la liste reste particulièrement longue à énumérer. Nicolas Sarkozy aurait-il oublié? Particulièrement pour ceux qui, soucieux du sort reservé au Droits de l'Homme sur le territoire Lybien, considèrent cette visite, par le pays garant des Droits de l'Homme, le jour de célébration des Droits de l'Homme, comme une ultime provocation. Hier, Bernard Kouchner s'efforçait tant bien que mal de légitimer la visite du Colonel Lybien au nom du dialogue. Après la visite du Hezbollah en France, est-on en droit d'attendre la visite officielle du president iranien, au nom du dialogue? Quoi qu'il en soit, ceux qui ont soutenu Nicolas Sarkozy et sa politique au Moyen-Orient, particulièrement en Israel, ne peuvent qu'être surpris d'une "Ouverture" aux relans de RealPolitik et de marchés juteux. 11/12/2007 Infolive.tv

WWW.INFOLIVE.TV 

 

17:55 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (2)

RENCONTRE SARKOZY ET BENJAMIN NETANYAHOU

 

0726104479eefccb35b701dde8aa36d1.jpg

 

PHOTO/ ALAIN AZRIA  

acd3c5dd999496dacbdae4d8f01977bc.jpg
d3bb53336064b4acf7e575e514a22e27.jpg
 

16:40 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 07 décembre 2007

CONFIRMATION VIRUS INVITATION

Je fais suivre car la confirmation de cette info a été diffusée


sur EUROPE 1 hier.  

 


Message à faire passer !!! 
  

Dans les prochains jours, vous devrez faire très attention de n'ouvrir aucun message appelé l'invitation', peu importe qui vous l'envoie !!!
C'est un virus qui « ouvre » une torche olympique et qui brûle Le disque dur du PC.
 Ce virus sera envoyé par une personne que vous avez dans votre liste de contacts, c'est pour cela que vous devez absolument envoyer cet e-mail.
 Il vaut mieux recevoir ce message 25 fois plutôt que de recevoir Le virus et l'ouvrir !!!
Donc, si vous recevez un message appelé 'invitation' NE L'OUVREZ SURTOUT PAS ET ETEIGNEZ IMMEDIATEMENT VOTRE PC.
C'est Le pire virus annoncé par la CNN et classifié par Microsoft comme Le virus Le plus destructeur qui n'ait jamais existé jusqu'à présent !
Ce virus a été découvert hier après midi par MCAfee et IL n'y a pas encore de solution pour palier à ce virus Il détruit tout simplement la 'zone zéro' du disque dur où sont cachées les informations vitales !


 ENVOYEZ CET E-MAIL A TOUS CEUX QUE VOUS CONNAISSEZ !!!


A vos amis,vos contacts...Car plus vous préviendrez de personnes, plus Le virus aura de difficultés à se propager. Faites un copier coller pour transférer ce message.

 

 
 

 


14:05 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (1)

Explosion ,à Paris ,colis piégé /par Guy Senbel

6 décembre 2007, une explosion à Paris

b6fca3b4e8c64e423e7a3df01046f339.jpgdb77c78c8d515a26e13d9bc7922c23c5.jpg    Cette semaine, nous souhaiterions attirer l’attention de nos lecteurs sur l’explosion d'un colis piégé, jeudi 6 décembre à Paris, 52 boulevard Malesherbes, dans l’immeuble qui abrite deux cabinets d’avocats, dont l’ancien cabinet du Président Sarkozy, et le siège de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
L'engin explosif a tué une employée du cabinet, et blessé cinq autres personnes.

  Des trois hypothèses avancées sur les auteurs et les motifs d’un crime odieux commis dans la lâcheté, les enquêteurs n’en retiendront finalement qu’une. Elles méritent toutefois d’être présentées toutes les trois, tant chacune d’entre elles représente un danger et montre que dans la France dynamisée par un Président volontaire, le sordide et la haine n’ont pas disparu.

 
26750ce7dc269825b8fe53c67538b5bb.jpg Visée par l’attentat, la France qui se veut gardienne de valeurs humaines et solidaires à travers le monde, la France d’un Nicolas Sarkozy qui demande à Ingrid Betancourt, prisonnière des FARC depuis six ans, de ne pas désespérer, la France qui libère les infirmières bulgares, la France qui se mêle de tout, au Moyen-Orient ou en Afrique, cette France est victime de la haine, pour les valeurs qu’elle défend. Injure et dérision. La bombe était-elle destinée au cabinet dans lequel travaillait le Président de la République, qu’elle pourrait être l’œuvre de détracteurs d’une sorte de nouvelle fierté, toute républicaine, et à laquelle une gauche qui se nomme « moderne » s’identifie désormais volontiers.

  Cette explosion a ciblé la France. Sa paix civile. Méthode mafieuse, pègre, gangstérisme, difficile de croire au règlement de compte dans le contexte politique actuel. Après Annapolis méprisé par l’Iran, alors que le Ministre des affaires étrangères se voit reprocher de se rapprocher du général Michel Aoun pour tenter de pacifier un Liban au bord de la guerre civile, au lendemain d’une visite stratégique en Algérie, indispensable étape à l’édification du Forum Méditerranéen, la rue parisienne parlait volontiers du risque qu’une vague terroriste déferle sur la France.  

  Bien que l’avocat et historien Serge Klarsfeld, ancien chasseur de nazis, ait déclaré qu’il ne croyait pas que la Fondation pour la Mémoire de la Shoah fût visée par les auteurs de l’explosion meurtriere,  il faut rappeler que la Fondation, qui a œuvré cette semaine pour soutenir les rescapés de la Shoah vivant dans la grande précarité en Israël, se trouve en face du cabinet dans lequel la bombe a explosé. Sur le même palier.

  Dans cette France qui ne se débarrasse jamais complètement des crimes antisémites, il est difficile d’exclure totalement l’hypothèse d’un nouveau crime antisémite. Le colis a-t-il été livré au bon endroit ? La gardienne chargée de sa distribution n’a-t-elle pas commis une erreur ? Le nom et l’adresse inscrits sur l’étiquette seraient bien ceux du cabinet dans lequel la bombe a explosé.

  A quelques jours de la reconstitution du crime du Préfet Claude Erignac en 1998, les rumeurs circulent aussi sur la tentative de faire taire à tout jamais un avocat qui exerce dans l’immeuble visé par la bombe.

  Et c’est bien dans cette succession d’hypothèses, toutes à priori valables, que se situe le profond malaise. C’est parce que toutes ces approches sont plausibles que l’inquiétude est légitime.

  La France qui s’engage a été blessée, comme s’il fallait couper son élan, pour l’empêcher aujourd’hui d’aider à la libération d’Ingrid Betancourt et demain, il faut le croire, le soldat Guilad Shalit.

  Ce soir, nous pensons à celle que le Président Sarkozy appelle désormais « Ingrid », et au message de soutien qu’il lui a adressé, et qu’elle pourra peut-être écouter sur les ondes de Radio France Internationale. 

  Ce soir, nous pensons aux trois soldats israéliens retenus en otage depuis 530 jours par le Hezbollah et le Hamas, Ehoud Goldwasser, Eldad Reguev, et Guilad Shalit, qui, comme Ingrid Betancourt est aussi français.

A la semaine prochaine,

Guy Senbel

WWW.GUYSEN.COM 

08:00 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu