Avertir le modérateur

jeudi, 31 mai 2007

LA VICE PRESIDENTE DU MRAP NADIA KURYS A RENDU PUBLIQUE

La vice-présidente du MRAP, Nadia Kurys, a rendu publique mardi 22 mai la pétition interne lancée par une trentaine de militants et membres du conseil d’administration pour réclamer la démission de Mouloud Aounit, rapporte Charlie Hebdo. Les signataires reprochent au président d’ « altérer régulièrement et de plus en plus gravement le message universaliste du MRAP », notamment avec sa candidature aux législatives dans la 3e circonscription de Seine Saint-Denis, fondée sur une approche ethniciste et communautariste : Mouloud Aounit se présente comme le candidat des populations issues de l’immigration.

 

22:49 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

A GUILAT SHALIT

medium_OLIVIER4.jpgA Guilad Shalit    

Mon petit Guilad. C'est à mon fils que j'envoie cette lettre. Bientôt un an que les fous de Dieu, amoureux de la haine et destructeurs de la liberté, t'ont kidnappé.

Cela fera bientôt un an que ton regard, celui d'un jeune homme d'à peine 20 ans nous appelle et nous dit : "Venez, libérez-moi. Je n'en peux plus. Je veux revoir mes parents. Je veux rentrer à la maison, sortir de l'enfer dans lequel je me trouve".

Ton regard, Guilad - c'est un père qui te le dit - me hante jour et nuit. Je pense a toi comme des millions d'Israéliens et d'Israéliennes pensent à toi, tous les jours.

Au début, je pensais que nous pourrions obtenir ta libération par des négociations et des pourparlers. Mais aujourd'hui, alors que l'armée terroriste du Hamas aux ordres de Téhéran a lancé une offensive balistique sur l'Etat d'Israël, je suis de plus en plus inquiet.
Ce matin, alors que nous venions d'apprendre la mort d'un jeune Israélien assassiné par un missile Kassam à Sdérot, tes ravisseurs annoncent qu'ils sont prêts à mettre fin à tes jours. Un odieux chantage qu'ils menacent de mettre à exécution si Israël ne cesse pas sa riposte militaire qui n'est pourtant ni plus ni moins que de la légitime défense face à des actes de guerre quotidiens.

Mon petit Guilad, tu viens d'être enlevé une deuxième fois aujourd'hui : les terroristes utilisent ton nom et ce que tu représentes pour tout un peuple afin de nous culpabiliser d'être un pays qui se défend et qui ne peut continuer d'être attaqué sans riposter.

C'est une sale guerre que nous menons face à l'Islam intégriste. Je ne crois pas qu'ils croient en Dieu comme ils le disent. Je ne pense pas que ce soit l'Islam qui les mène, mais un appétit sans limite pour la mort et la destruction. Ils ne sont forts que parce qu'ils connaissent nos faiblesses. J'appelle faiblesse l'amour de la vie, le respect de nos enfants -je devrais dire de tous les enfants sans distinction- alors qu'eux sont prêts à chaque instant à mettre les leurs en péril ou pire, à les utiliser comme bombes humaines. Je me souviens de ces gosses de 12 ou 14 ans se présentant à un point de contrôle de l'armée avec, dans leur cartable, une bombe prête à exploser. Elle avait été placée là, à leur insu, par un copain plus âgé.

Guilad - j'ai presque envie de te dire "mon enfant"- tiens bon, sois fort! Ton destin est aujourd'hui le notre. Un destin dans lequel, de nouveau, le juif est emprisonné, menacé uniquement parce qu'il est le symbole d'une nation et d'une histoire unique.
Si les dirigeants du Hamas pensent qu'en utilisant ta vie ils changeront le cours de l'Histoire, ils se trompent une fois de plus. Nous aimons nos enfants mais nous avons aussi une autre qualité : nous n'oublions jamais…
J'appelle les dirigeants du Hamas et leurs acolytes à bien réfléchir aux conséquences désastreuses -pour eux et pour ceux qui les soutiennent- au cas où il serait attenté à la vie de Guilad. La guerre est une chose. La cruauté et la barbarie en sont une autre.
L'Etat d'Israël est avec toi mon fils. Et sache que même si parfois la situation semble trouble, tes ravisseurs ne doivent pas confondre retenue et faiblesse. Guilad, c'est à la fois une lettre de respect et d'amour que je t'envoie ici. Même si tu crois être seul dans cette mer d'extrémisme et de violence, nos regards, nos pensées et nos actes se tournent vers toi.

Olivier Rafowicz
Infolive.tv

22:40 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

LE CRIF EN ACTION :La bombe iranienne est un désastre pour l'Europe

Le Crif en action
 
Prasquier : la bombe iranienne est un désastre potentiel pour l’Europe
30/05/07
  imprimer cet article envoyer à un ami  
- - Thème: Iran


 
 Photo:Alain Azria

 

medium_richard_prasquier.jpg
 
Richard Prasquier analyse dans la rubrique « débats» du Monde du 31 mai, les perspectives géopolitiques d’un Iran en possession de la bombe nucléaire et qui s’en servirait contre Israël pour « le seul fait de son existence ». Le président du CRIF met surtout en garde le monde occidental sur les velléités de «certains dignitaires fanatiques envisageant ce crime apocalyptique » non pas uniquement contre Israël, mais aussi contre les « valeurs du monde des "croisés", le nôtre, comme l’illustrent des manuels d'enseignement iraniens ».
Richard Prasquier insiste dans son analyse sur l’erreur que pourraient commettre les Européens s’ils croyaient que le danger d’un Iran nucléarisé ne concernait qu’Israël ou les Etats Arabes alentours. Ils commettraient également une erreur s’ils ne s’impliquaient pas politiquement. Car d’abord, l’Europe - et donc la France -perdrait de son influence en faveur d’autres puissances et décevrait les attentes d’« Etats solidement ancrés à l’occident » qui souhaitent que soient exercées des pressions européennes contre l’Iran. Ensuite, parce que si l’Iran « obtenait la Bombe celle-ci serait hautement proliférante » et que tous les Etats de la régions qui se sentent d’ores et déjà menacés, lanceraient ou développeraient des programmes nucléaires et des armes de destruction massive. Ce scénario très probable de prolifération placerait les Européens dans une situation sécuritaire précaire et « concernerait au premier chef les intérêts européens vitaux (pétrole, déstabilisation interne, etc.), mais encore plusieurs Etats du sud-est de l’Union se situeraient immédiatement dans le rayon d’action des missiles iraniens Shihab 3 ! ». La République islamique d’Iran – souligne le président du CRIF - pourrait se doter également « d’un moyen de coercition supplémentaire, notamment contre l’Europe, en offrant des « bombes sales » à des groupes terroristes ».
Pour consulter l’intégralité de l’article :
(CRIF) (Le Monde)   www.crif.org
 

 

 
imprimer cet article
envoyer à un ami top  retour
 

08:55 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 30 mai 2007

NOUVELLE ARNAQUE AFFAIRE SUIVRE

À lire..
> NOUVELLE ARNAQUE
> Voici une nouvelle version de fraude par carte de crédit. C'est très
> raffiné puisqu'ils VOUS donnent toutes les informations, à l'exception de la
> 'partie' manquante. Remarque; la personne qui  appelle ne vous demande pas
> votre numéro de carte car ils l'ont  déjà.
>
> L'information qui suit mérite d'être lue attentivement.
>
> En comprenant bien comment fonctionne l'ARNAQUE des cartes Visa et  MC, vous
> serez en mesure de vous protéger.
>
> Une de nos employées fut appelée mercredi par 'VISA' et jeudi par Master
> Card'
>
> L'arnaque fonctionne comme suit: La personne qui appelle dit:
> Bonjour mon nom est (untel) et j'appelle du département de sécurité de VISA.
> Mon numéro d'identité est 12460. Votre carte nous est signalée pour un achat
> inusité et j'appelle pour vérifier. Il s'agit de votre carte VISA émise par
> (nom de la banque). Avez-vous fait l'achat d'un système Anti-télémarketing
> (ou n'importe quoi) au  montant de $497.99 d'une compagnie basée en Arizona
> (ou autres)?
>
> Lorsque vous répondez NON, il continue en disant: 'Bien, nous allons
> créditer votre compte. Nous surveillons cette compagnie depuis quelque temps
> car les achats varient de $297 à $497, juste sous  la limite de $500
> accordée par la majorité des cartes de crédits. Avant
> votre prochain relevé de compte nous vous enverrons votre crédit à l'adresse
> suivante (il vous donne VOTRE adresse) est-ce exact?
>
> Vous répondez que OUI.
>
> Il continue en disant qu'il vont inscrire un rapport de fraude au dossier Si
> vous avez d'autres questions, appelez le numéro 1-800
> inscrit à l'endos de votre carte (1-800-VISA ) et demandez pour  la
> Sécurité.
> Vous devrez vous référer au numéro de contrôle suivant. Il vous donne un
> numéro de 6 chiffres. Est-ce que vous voulez que je
> vous redonne le numéro?
>
> Voici la partie LA PLUS IMPORTANTE de cet arnaque. La personne vous dit:
> Je dois vérifier que vous êtes bien en possession de votre carte.'
> Il vous demandera de retourner votre carte et regarder certain numéros. 'Il
> y a 7 numéros; les 4 premiers font partie de votre
> numéro de carte, les 3 suivants sont des numéros de sécurité pour vérifier
> que vous  êtes bien en possession de votre carte. Ce sont les numéros que
> vous employez à l'occasion d'achats, exemple, par Internet pour prouver que
> vous avez la carte en main.
>
> Il vous demandera de lui lire les 3 numéros, et par la suite vous dira,
> 'C'est exact, je devais vérifier que la carte n'avait pas  été perdue ou
> volée, et que vous l'aviez toujours. Avez-vous  d'autres questions? Après
> que vous répondez NON, il vous remercie et ajoute N'hésitez pas à nous
> rappeler si vous avez d'autres questions'
> et raccroche.
>
> Vous n'avez presque rien dit et jamais il ne vous a donné ou demandé votre
> numéro de carte.
>
> Après cet appel de mercredi, nous avons rappelé environ 20 minutes après
> pour poser une question. Heureusement que nous avons
> rappelé... Le VRAI département de sécurité de VISA nous informe que c'était
> une ARNAQUE et que dans les 15 dernières minutes un nouvel achat de $497.99
> fut chargé à notre carte.
>
> En bref - nous avons fait un VRAI rapport de fraude et fermé le compte VISA.
> La compagnie nous donnera un nouveau numéro.
>
> Le but des arnaqueurs est d'obtenir votre numéro d'identification personnel
> (NIP ou PIN en anglais) à 3 chiffres, inscrit à l'endos de
> votre carte.
>
>
NE DONNEZ PAS ce numéro au téléphone et dites leur que vous allez appeler
> VISA ou MC directement pour vérifier cette conversation
.


> VISA nous dit qu'il ne demande JAMAIS d'information apparaissant sur la
> carte car ils les ont déjà puisqu'ils émettent la carte!!
> Lorsque vous donnez aux arnaqueurs votre NIP à 3 chiffres vous croyez que
> vous recevrez votre crédit. Toutefois,  le temps que vous receviez votre
> relevé, vous verrez des frais pour des achats que vous n'avez jamais fait et
> il est trop tard ou très difficile de porter plainte.
>
> Le plus remarquable c'est que jeudi, nous avons reçu un appel d'un Jason
> Richardson de Master Card' avec la répétition mots pour mots de l'arnaque de
> VISA Cette fois nous avons raccroché et rapporté le tout à la police, tel
> que mentionné par VISA. Les policiers nous ont dit qu'ils prenaient de
> nombreux rapports quotidiennement. Il  nous ont demandé de transmettre cette
> information à toutes nos connaissances.
> S.V.P. faites circuler à tous vos parents et amis.
>
> : ARNAQUE A LA CARTE DE CREDIT VISA ou MASTER CARD
>
>

13:09 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 29 mai 2007

ISRAEL ET AUTORITE PALESTINIENNE source: JERUSALEM POST EN FRANCAIS


ISRAEL ET AUTORITE PALESTINIENNE

Barak affrontera Ayalon au second tour des primaires du parti travailliste


Ehoud Barak est arrivé en tête de la primaire du parti travailliste organisée lundi 28 mai, selon les résultats définitifs communiqués mardi 29 mai. Mais l'ancien Premier ministre n'a pas obtenu les 40 % des suffrages nécessaires et affrontera donc Ami Ayalon, le directeur du Shin Bet, le service des renseignements intérieurs, lors d'un second tour mercredi 12 juin.

Barak a recueilli 36 % des voix, contre 31 % à Ayalon. L'actuel chef des travaillistes et ministre de la Défense, Amir Peretz, est arrivé troisième avec 22 %, alors que les deux autres candidats en lice ont obtenu moins de 10 % des suffrages.

Environ 65 % des 104 000 membres du travaillistes ont voté lundi.
Ayalon, nouveau-venu dans le combat politique, était donné vainqueur par les sondages dans l'hypothèse d'une duel de second tour avec Barak.

Les deux hommes souhaitent obtenir à terme le départ d'Ehoud Olmert s'ils sont élus à la tête du parti travailliste, une formation qui est pourtant engagée depuis un an dans une coalition avec Kadima, le parti centriste du Premier ministre issu d'une scission avec le Likoud, opposition de droite.

Raid de Tsahal dans la bande de Gaza


Les forces de Tsahal ont abattu deux terroristes du Hamas, dans la nuit de lundi 28 à mardi 29 mai au cours d'une brève incursion dans la bande de Gaza. Des sources médicales palestiniennes ont identifié le corps de Abdoul Karim Shaath et de Mohammed Muamar, du Hamas. Une femme a aussi été blessée au cours de l'opération, et deux autres personnes ont été arrêtées.

Tsahal a arrété 12 Palestiniens recherchés, dans le camp de réfugiés de Balata, dans la région de Naplouse (Judée-Samarie), mardi matin 29 mai. Parmi ces arrestations, quatre hommes appartiennent au Fatah.

Figure sur la liste Jamal Tiraoui, un membre du parlement palestinien, du Fatah. Il est le porte-parole du parti du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas au parlement et est recherché par Israël pour son rôle dans l'éclatement de la seconde Intifada en 2000.

Il a été interpellé dans le camp de réfugiés de Balata, à Naplouse, avec quatre de ses gardes du corps, a précisé son frère Saïd Tiraoui. Selon Tsahal, il est notamment recherché pour avoir envoyé des terroristes suicidaires dans des villes de l'Etat hébreu.

L'aviation de Tsahal a aussi tiré des missiles dans la nuit de lundi 28 à mardi 29 mai sur des bâtiments utilisés par le Hamas, dans la zone de Beit Hamoun au nord de la bande de Gaza.

Rencontre Abbas-Olmert jeudi 7 juin


Le Premier ministre Ehoud Olmert va rencontrer le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas la semaine prochaine, ont annoncé mardi 29 mai les services de ce dernier. Selon Abbas, la rencontre aura lieu jeudi 7 juin.

Le lieu exact de la rencontre n'a pas été encore fixé, mais certaines sources affirment qu'elle devrait se tenir dans une ville de Judée-Samarie ou à Jéricho, selon le quotidien Haaretz. Les deux hommes évoqueront les questions de sécurité.

Les dernières rencontres entre Olmert et Abbas s'étaient tenues en avril dernier. Selon un représentant du cabinet du Premier ministre, des discussions s'étaient tenues entre les deux hommes sur la nature d'un futur Etat palestinien. Mais les questions du statut des réfugiés et des frontières de Jérusalem n'avaient pas été abordées.

Les écoles de Sderot réouvrent mais restent vides


Alors que 13 roquettes sont tombées sur Sdérot lundi 28 mai, les élèves sont retournés à l'école après une interruption prolongée des cours. Pourtant, seulement 811 élèves sur les 3 000 inscrits on effectvement repris le chemin de l'école.

Seuls 161 élèves sur les 900 enfants inscrits en école maternelle et jardin d'enfant, sont retournés dans leurs écoles. Les abris antiroquettes ont été sécurisés, de manière à permettre aux enfants d'y accéder en l'espace de 15 ou 20 secondes, soit la durée de retentissement la sirène rouge de Sdérot.


Changement de politique de Chirac à Sarkozy vis-à-vis du Hezbollah?


Pour l'Etat hébreu, placer le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes de l'Union Européenne constitue l'un des problèmes majeurs qui devront être soulevés avec le nouveau président de la république française, Nicolas Sarkozy. Le Premier ministre Ehoud Olmert devrait en effet se rendre en France et en Grande Bretagne cet été et le sujet devrait être abordé.

L'ancien président Jacques Chirac, ami intime du premier ministre libanais assassiné Rafic Hariri, s'opposait à une telle mesure au niveau européen. De source israélienne, le but était d'éviter des représailles de la milice chiite sur la population chrétienne, pour laquelle l'ancien président porte un grand intérêt.

Nicolas Sarkozy aurait qualifié le Hezbollah d'"organisation terroriste" à l'occasion d'une réunion privée avec des représentants de la communauté juive américaine en septembre 2006, selon un article publié lundi 28 mai sur le site internet du magazine américain The New Republic.

Cannes : Israël revient les mains pleines


Edgar Keret et sa compagne Shira Geffen n'avaient pas l'intention de continuer à faire des films, jusqu'à ce qu'ils reçoivent, dimanche 27 mai la Caméra d'Or, dans le cadre de la semaine de la critique du 60e festival de Cannes, pour leur film Medouzot (Les Méduses).

Etgar Keret vient du monde de la littérature, Shira Geffen du théâtre. Medouzot fait le récit de trois femmes de Tel-Aviv.
Medouzot a aussi remporté le Prix de la SACD (la Société des auteurs et compositeurs dramatiques), dans le cadre de la 46e semaine internationale de la critique.

La comédie dramatique, Bikour Hatzimoret (La Visite de la Fanfare) coproduction franco-israélienne d'Eran Korilin, a obtenu trois prix : le prix Coup de coeur, de la catégorie Un certain regard. Il a de plus été ovationné par le le jury Jeune, en remportant le prix de la Jeunesse 2007, ainsi que le prix de la Critique Internationale (FIPRESCI) .

Le succès d'Israël à Cannes fait suite au triomphe du film israélien Beaufort en février dernier, au festival international du film de Berlin, où son réalisateur, Joseph Cedar, a reçu l'Ours d'argent.

MOYEN-ORIENT

Elections en Syrie : Assad remporte 97.62 % des suffrages


Le Président sortant syrien Bachar Al Assad a remporté dimanche 27 mai 97,62 % des voix lors d'un référundum qui devrait reconduire le chef d'Etat syrien pour un deuxième mandat de 7 ans.

Le ministre de l'Intérieur Bassam Abdel Majeed a déclaré aux journalistes mardi 29 mai "Ce grand consensus dénote de la maturité politique de la Syrie et l'éfficacité de notre démocratie ainsi que de notre système de pluripartisme".

Assad était le seul candidat autorisé a briguer la présidence au référundum de ce dimanche. Cette élection a été largement considérée par les observateurs comme une simple formalité destinée à reconduire Assad dans ses fonctions. Le scrutin a été boycotté par l'opposition.

Bachar-al-Assad est également à la tête du parti parti Baas, qui a pris le contrôle du pays en 1963, en réprimant l'opposition et en imposant la loi d'exception. Les partis politiques rattachés au parti Baas sont les seuls autorisés à exister de manière légale, affirme le Haaretz.

Nucléaire iranien : rencontre Solana-Larijani jeudi à Madrid


Le chef de la diplomatie européenne Javier Solana a annoncé mardi 29 mai qu'il rencontrerait jeudi 31 mai le principal négociateur de Téhéran sur le nucléaire iranien, Ali Larijani.

"Ce sera jeudi, probablement à Madrid", a déclaré devant la presse le Haut représentant pour la politique extérieure de l'Union européenne, en marge d'une réunion de ministres européens et asiatiques.

Attentat à Bagdad : 38 morts


Un attentat au minibus piégé a fait 23 morts et 68 blessés mardi après-midi 29 mai dans le centre de Bagdad, selon la police. Une voiture piégée a causé la mort de 15 personnes dans une rue très fréquentée du quartier d'Amil, dans l'ouest de la capitale, et en a blessé 36 autres.

La première attaque s'est produite vers 13 heures, heure locale, sur la place Tayaran, dans un secteur où se trouvent de nombreux arrêts de bus et commerces. Des voitures ont été criblées d'éclats, des carrioles ont été retournées par la puissance de l'explosion, selon des témoins.

Parallèlement, la chute d'un hélicoptère de l'armée américaine a causé la mort de deux soldats dans la province de Diyala.  

INTERNATIONAL

Bush va imposer de nouvelles sanctions contre le Soudan


Le président américain George W. Bush devrait annoncer ce mardi 29 mai de nouvelles sanctions économiques contre le gouvernement soudanais pour son rôle dans la crise au Darfour, selon deux responsables de l'administration américaine.

Le chef de la Maison Blanche va également demander une nouvelle résolution des Nations unies contre Khartoum, accusé d'empêcher la communauté internationale d'agir pour améliorer la situation au Darfour, vaste région de l'ouest du Soudan théâtre d'une des plus graves crises humanitaires actuelles.

Ces nouvelles mesures devraient renforcer les sanctions existantes, empêchant davantage de compagnies au Soudan d'utiliser le système financier américain, et immobilisant les individus soupçonnés de violences dans la région soudanaise, où plus de 200 000 personnes ont été tuées en quatre années de combats.

Selon une version de son discours, en annonçant ces sanctions, le président Bush devrait mentionner que son homologue soudanais Omar el-Béchir a alterné promesses de coopération et "nouvelles méthodes d'obstruction" ces dernières semaines.

Trois ressortissants américano-iraniens inculpés à Téhéran


L'universitaire Haleh Esfandiari et deux autres ressortissants américano-iraniens ont été officiellement inculpés mardi 29 mai pour "avoir agi contre la sécurité du pays via la propagande et l'espionnage au profit d'étrangers", a annoncé le porte-parole du ministère iranien de la Justice, Ali Reza Jamshidi.

L'universitaire "a été informée des charges qui pèsent contre elle. Le plaignant est le ministère du renseignement", a-t-il poursuivi. Il n'a pas précisé quand la directrice du programme Proche-Orient de la fondation américaine Woodrow Wilson avait été informée. Elle est détenue depuis début mai 2007 à la prison Evin.

Kian Tajbakhsh, un consultant en urbanisme américano-iranien travaillant pour une fondation de George Soros, l'Open Society Institute, et la journaliste Parnaz Azima, qui travaille pour Radio Farda, ont été inculpés des mêmes chefs. Aucune date n'a pour l'heure été annoncée pour leur procès. Jamshidi a précisé que l'enquête se poursuivait contre les trois accusés.

Esfandiari et son organisation sont accusés par les autorités iraniennes de tentative de renversement du régime de Téhéran. La famille de l'universitaire, le Centre Wilson et l'institut ont démenti ces accusations.

FRANCE

Sarkozy entre en campagne pour les législatives


Le président Nicolas Sarkozy a justifié mardi 29 mai sa participation, dans la soirée au Havre (Seine-Maritime), à une réunion politique avant les élections législatives de juin 2007, une démarche "tout à fait démocratique" destinée à demander aux électeurs de lui offrir une majorité à l'Assemblée nationale.

"Tous les présidents de la République, et c'est bien normal, se sont adressés aux Français pour leur dire 'Donnez-moi une majorité qui me permettra de mettre en oeuvre le projet présidentiel que vous avez choisi"', a-t-il déclaré à Saint-Pierre-le-Viger.

"François Mitterrand l'a fait, Jacques Chirac l'a fait, Valéry Giscard d'Estaing l'a fait, c'est tout à fait démocratique, c'est normal de s'adresser aux Français en leur disant : 'pour mettre en oeuvre le projet présidentiel pour lequel vous avez voté, j'ai besoin que vous me donniez la majorité qui me permettra de mettre en oeuvre ce projet"', a-t-il expliqué.

Le meeting de mardi soir, annoncé comme une "grande réunion républicaine", n'est cependant pas estampillé UMP, même si le parti du nouveau président participe fortement à son organisation.

© Jerusalem Post édition française

18:25 Publié dans ACTUALITE | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu