Avertir le modérateur

mardi, 23 octobre 2007

Sur le perron de l’Elysée, un Israélien nommé Olmert …

Sur le perron de l’Elysée, un Israélien nommé Olmert …
Par Albert Bellaïche pour Guysen International News
Lundi 22 octobre 2007 à 23:30
 
medium_ELYSEE_LE_22_OCT_07_24_.jpgLa visite à Paris du Premier ministre israélien Ehoud Olmert au Président Nicolas Sarkozy n’est certes pas -sur un plan strictement international- un événement hors du commun, même si il constitue pour le peuple israélien et disons-le franchement pour les juifs de la diaspora, un acte apprécié à sa juste valeur…

Après des relations à géométrie variable et à orientations multiples, il est à noter quelques réchauffements bénéfiques dans la diplomatie israélo-française qui a retrouvé des couleurs et une sorte de normalité légitime, attendue et souhaitée en Israël et en France, surtout par les Juifs français qui en attribuent les effets au nouveau Président de la République Française.
Son action et son activité intense ne l’ont pas empêché d’opérer un virage à 180 degrés via ce réchauffement dans les relations entre les deux pays.
Peut-être ceci compensant cela, l’équilibre politique un moment rompu va t-il retrouver le point d’orgue sur les deux plateaux de la Roberval française...

Il semblerait que la célèbre formule du non moins célèbre Général qui a dit voici quelques décennies déjà, en parlant des Israéliens :« Un peuple d’élite, sûr de lui et dominateur » soit maintenant rangé dans le registre du passé, et que l’avenir augure d’une ère nouvelle qui peut apporter au débat israélo-palestinien une certaine objectivité européenne quelque peu abîmée sans raison apparente…

Alors de quoi les deux hommes vont-ils parler ?

Les sujets sont nombreux qui s’inscrivent dans les dossiers du jour.
Les trois soldats israéliens toujours détenus par les islamistes, le réarmement massif de ces derniers, les négociations entre Israéliens et Palestiniens et bien sûr le programme nucléaire iranien, vont constituer probablement le plat de résistance des pourparlers franco-israéliens. !.

A cet égard il serait utile d’écarter hardiment la luxuriance des secrets de polichinelle autour desquels vont s’articuler les prochaines négociations sur le Proche Orient, car la transparence étant aujourd’hui comme une sorte de credo, la politique soutenue par la Communauté Internationale fera peut-être que les choses évolueront dorénavant mieux et plus vite.

Après Moscou où il a rencontré M. Poutine avec qui il a abordé non sans quelque écoute attentive le programme nucléaire iranien, après Paris où il est reçu par le Président de la République et par Bernard Kouchner le ministre des affaires étrangères, Ehoud Olmert s’en va à Londres chez Gordon. Brown, le Premier ministre britannique et David Miliband son secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères avec lesquels il va fort probablement évoquer les mêmes thèmes que ceux qu’il a développés à Paris.

« Israël entend s’associer aux efforts internationaux pour empêcher l’Iran de se doter de l’arme atomique. Or Paris et Londres sont très clairs à ce sujet et je ne doute pas que mes discussions avec M. Sarkozy seront fructueuses. »

Cette déclaration à Paris du Premier ministre israélien dénote bien son souci et ses craintes sur ce thème et que l’Occident ne doit pas céder un pouce de terrain à l’Iran qui crie son intransigeance à ce sujet et son droit à un programme qu’il qualifie hypocritement de pacifique puisque -précise t-il- à vocation civile…
Lorsque le diable distribue des friandises, gageons qu’elles ne sont ni douces ni comestibles…
www.guysen.com  Photo:Alain Azria
 

15:00 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 22 octobre 2007

Les Photos des Otages au jardin Itzhak Rabin

Les photos des otages au jardin Rabin
22/10/07
  imprimer cet article envoyer à un ami    
- - Thème: Solidarité


 
medium_inauguration_photos_des_3_soldats_israelien_140_.jpg

 

Emouvante et symbolique cérémonie en fin de matinée du 19 octobre. C’est en effet en plein centre du jardin Itzhak Rabin, dans le 12ème arrondissement de Paris que les portraits géants des trois soldats israéliens retenus en otages par des organisations terroristes, Oudi Goldwasser, Eldad Regev et Guilat Shalit, ont été dévoilés.
L’action déterminée de l’infatigable Roger Pinto, président de Siona et du Comité International pour la Libération des Soldats, fondé avec le soutien du CRIF, a porté ses fruits.
C’est en présence des familles des trois jeunes gens que les portraits, suspendus au dessus d’un bosquet fleuri, ont été dévoilés. Pierre Shapira, député européen, qui représentait le maire de la capitale, Bertrand Delanoë, a souligné la totale solidarité de Paris avec les familles et, d’une manière générale, avec les proches des otages à travers le monde. Noam Shalit lui a succédé, rappelant que les trois hommes ont été capturés en territoire israélien, au mépris de toutes les lois internationales et appelant le peuple de Paris et la communauté juive à ne pas relâcher leurs efforts. Roger Pinto, quant à lui, a rappelé le combat difficile qu’il mène au quotidien et qui ne s’achèvera, dit-il, que « quand les enfants seront rentrés à la maison ».
Etaient notamment présents : Sandrine Mazetier, députée de Paris et adjointe au maire, Daniel Halévy Goetschel pour l’ambassade d’Israël, Jean-Pierre Allali, qui représentait le président et le directeur général du CRIF ainsi que le président du Consistoire de Paris, Joël Mergui.
Photo : © 2007 Alain Azria
WWW.CRIF.ORG 
 

16:40 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 21 octobre 2007

Olmert déterminé à poursuivre le dialogue malgré l'attentat qui le visait

Olmert déterminé à poursuivre le dialogue malgré l'attentat qui le visait

Infolive.tv

Le Premier ministre a été la cible d'un attentat palestinien déjoué en juin dernier alors qu'il se rendait à Jéricho pour rencontrer le président palestinien. Les membres du commando terroriste arrêtés alors par l'Autorité palestinienne ont été relâchés par Ramallah cette semaine. Malgré cet incident, Olmert se dit déterminé à poursuivre le dialogue avec les Palestiniens.

WWW.INFOLIVE.TV 

21:32 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (1)

Téhéran menace d'une pluie de missiles en cas d'attaque

00:41 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 17 octobre 2007

Nouvelle étape pour la libération des prisonniers.

Nouvelle étape pour la libération des prisonniers.
Par Hanna Mesguishe pour Guysen International News.
 
 
Le gouvernement israélien a annoncé, lundi 15 octobre au soir, que les négociations concernant la libération d’Eldad Reguev et Ehoud Goldwasser avaient avancées. Cette déclaration, conforté ce mercredi par celle de Hassan Nasrallah, fait suite au rapatriement des corps de deux terroristes du Hezbollah, tués pendant la guerre de l’été dernier.

Hassan Naïm Aqil, un prisonnier membre de la faction terroriste, a également été rapatrié au Liban par les autorités israéliennes, "pour raisons médicales".

En échange, le Hezbollah a rendu le corps de Gabriel Dwait, un Israélien d’origine éthiopienne, qui résidait à Beer Sheva, avant de mourir noyé il y a deux ans et demi. Sa dépouille avait mystérieusement dérivé dans les eaux territoriales libanaises.

''Depuis des années, nos ennemis tentent d'élever les prix qu'Israël paie pour des bribes d'information, et surtout pour récupérer des soldats, des civils enlevés, ou des dépouilles. Ils font un commerce abject et cynique des sentiments de la société israélienne'', a déclaré Ehoud Olmert en référence à cet échange.
Il n'en reste pas moins que cette étape constitue une véritable avancée dans les négociations pour la libération des soldats actuellement détenus par le Hezbollah.

"Cet accord n’a pas directement de rapport avec la libération de mon fils ou celle d’Eldad Reguev" a cependant indiqué à la presse le père du soldat Ehoud Goldwasser, qui s’est par ailleurs félicité de cet échange.

Les deux soldats israéliens avaient été enlevés le 12 juillet 2006 par les membres du Hezbollah. Un incident à l’origine de la guerre de l’été dernier.
Depuis, les tensions entre Israël et le Liban sont croissantes.

Malgré tout, les deux parties ont décidé d’entamer des négociations afin de "prendre des mesures qui permettront de créer un climat de confiance", a rapporté un haut responsable israélien, lundi 15 octobre.

Et l’échange qui a eu lieu lundi soir semble représenter la première étape de ce délicat processus.
Les membres du Hezbollah, escortés par l’armée et les ambulances, ont retrouvé les autorités israéliennes, encadrées par Tsahal, les services pénitenciers et les équipes du laboratoire d’identification des corps, dans le 'no man’s land', qui sépare Israël du Liban.

Dans un premier temps, les corps des deux terroristes libanais ont été remis par Israël, qui en échange a récupéré la dépouille du civil israélien.
Les membres du Hezbollah ont déclaré qu’avant "le descriptif complet dressé pas la Croix Rouge, nous ne savions pas que nous détenions le corps d’un Israélien".

Côté libanais, les corps transmis par Israël correspondraient au signalement ADN d’Ali Wizwaz et de Mohammed Damaschqiah, deux membres de la milice chiite libanaise.

Trois heures plus tard, un prisonnier libanais, Hassan Naïm Aqil, a regagné son pays.

En échange, le Hezbollah aurait livré des documents concernant le pilote Ron Arad.
Ce dernier, considéré comme un héros en Israël, a disparu depuis 1986 au Liban.
Son avion avait été abattu au-dessus du Sud-Liban, puis il avait été capturé par les miliciens chiites libanais du mouvement pro syrien Amal, qui depuis n’ont plus donné de ses nouvelles.

"Dans le cadre de cet accord, Israël a reçu des documents écrits de la main de Ron Arad" a déclaré mardi 16 octobre, le journal libanais Al-Akbar.

La date de ces documents n’est pas précisée, mais il semblerait qu’ils aient été rédigés peu de temps après l’enlèvement du pilote.

À noter que ce geste de la part du Hezbollah intervient, alors que la famille Arad est actuellement en Allemagne.
Elle tente d’intervenir auprès du procureur général, Monika Harms - qui s'apprête à libérer Kazem Darabi, un membre des services secrets iraniens et Abbas Rahil, un agent libanais - afin que celle-ci conditionne leur libération à la transmission d'informations sur le sord de l'aviateur israélien.

Il semblerait en effet que ce dernier soit en mesure de fournir de nombreuses informations sur le pilote disparu.

Qualifiée d’opération majeure par certains responsables israéliens, l’échange réalisé lundi soir serait le fruit d’une longue préparation effectuée sous la houlette de divers acteurs d’origine israélienne, allemande, onusienne ainsi que du Comité International de la Croix Rouge.

WWW.GUYSEN.COM 

08:43 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu