Avertir le modérateur

dimanche, 26 août 2007

Khaled Meshaal : « Guilad Shalit est en vie »

Khaled Meshaal : « Guilad Shalit est en vie »

Le chef du bureau politique du Hamas, en exil à Damas, est revenu vendredi dans un entretien accordé à CNN, sur la condition du soldat israélien Guilad Shalit, détenu par les Palestiniens de la bande de Gaza depuis de le 25 juin 2006.

Selon Meshaal, « Guilad Shalit serait en vie et son état de santé serait bon ». Des propos qui se veulent rassurant quelques mois après l’enregistrement du caporal israélien, envoyé à ses parents et qui dénotait une grande fatigue de la part de Guilad Shalit.

Or « si les négociations n’avancent pas en vue de faire libérer le soldat israélien, c’est de la faute d’Israël », a ajouté Meshaal.

Pour le chef du mouvement islamiste, les autorités israéliennes « ne feraient pas suffisamment pour faire libérer Guilad Shalit ».

Des négociations sous médiation égyptienne se poursuivraient et le Hamas aurait pris contact avec le père de Guilad « pour le rassurer et afin de transmettre au soldat israélien les lunettes de vue qu’il a exigées ». Information non confirmée par la famille Shalit.

WWW.INFOLIVE.TV 

12:41 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

UNITE DE SECURITE DES TRANSPORTS PUBLIC

12:38 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (1)

jeudi, 16 août 2007

A RAMALLAH APPELLE AU CALIFAT.

A RAMALLAH ON APPELLE AU CALIFAT

 

Par Nissan Ratzlav-Katz

Israel News - Aroutz Shewaa' tire de www.IsraelNN.com  - 14/08/2007

Traduit par Albert Soued pour www.nuitdorient.com

 

Samedi dernier, le 11 août 2007, un mouvement international dont le fonds de commerce est d'appeler au Califat mondial a tenu une conférence à Ramallah, à quelques encablures de Jérusalem. Avec cette conférence, H'izb al Tahrir Al Islami ou "Parti de la libération de l'Islam" a formellement établi une branche de l'empire global musulman dans l'Autorité palestinienne (AP), seul moyen de libérer les Musulmans pour lui. Les médias de l'AP ont rapporté que l'événement a réuni des milliers de participants sous la bannière "Le Califat, la force qui monte".

Le mouvement a confirmé que l'installation d'un califat, ou empire global musulman, était le seul moyen de libérer les Musulmans du "racisme", de la "dégradation" et de l'"occupation"… Le chef du parti Ata Khalil Abu Al-Rashtha a dit que le rassemblement de Ramallah était le 1er du genre en AP. Cet homme est un ingénieur civil de la région de Hébron.

Selon l'agence de presse Maa'n, basée en AP, une 1ère conférence a traité des nombreux conflits du monde où des Musulmans sont concernés. Le conférencier a rappelé que le califat était la seule solution pour sauver ces Musulmans des situations difficiles où ils se trouvaient. La 2ème conférence intitulée "les médias et le califat" suggère que les Musulmans doivent faire en sorte que la priorité des médias soit de favoriser l'installation de ce califat mondial et global. Le califat est un impératif de l'unité musulmane.

Selon le site web de H'izb al Tahrir Al Islami, "Hizb Ut-Tahrir est un parti politique dont l'idéologie est l'Islam. Son objectif est de réinstaller le mode de vie islamique, en fondant un état islamique qui applique les règles de l'Islam, et de le clamer à travers le monde entier". Cette organisation a été créée en 1952 à Jérusalem.

Au bout du compte, H'izb al Tahrir Al Islami veut voir le Califat accepté par les masses musulmanes, un empire qui s'étendrait sur le monde entier par la daa'wa (persuasion) et le jihad (lutte armée). Ce parti veut diffuser ses objectifs auprès des Musulmans et il cherche à déstabiliser les pays où ceux-ci vivent. De ce fait, certains pays arabes considèrent ce mouvement comme une menace, puisque son idéologie précise que "toutes les terres islamiques sont aujourd'hui des zones d'infidélité, puisque l'Islam n'y gouverne plus". Ainsi H'izb al Tahrir Al Islami veut transformer les maisons d'infidélité en maisons d'Islam. Et pour savoir si un foyer est islamique ou non, cela ne dépend pas du fait que ses habitants soient musulmans ou non, mais plutôt comment la sharia' y est appliquée et si la protection de cette maison est assurée par des musulmans ou des infidèles.

En Irak, en Jordanie, en Syrie, en Egypte, en Tunisie, en Lybie les régimes locaux ont tué ou emprisonné des douzaines de membres de H'izb al Tahrir Al Islami. Ce mouvement est soit totalement banni ou partiellement comme des certains pays d'Asie Centrale, en Russie et en Allemagne. Au Royaume Uni, l'interdiction a été proposée du fait de l'enseignement antisémite qu'il prodigue.

Actif dans le monde entier, H'izb al Tahrir Al Islami a aujourd'hui son implantation principale en Europe Occidentale, avec des cellules importantes. Le califat est promu aussi par d'autres groupes islamiques et par des individus en Israël, en Asie Centrale et en Chine, dans la province de Xinjiang. En Israël ce message de califat global a déjà été entendu dans le passé. En mars 2007, alors qu'il s'adressait à un rallye de masse, un chef du Hamas ex-officiel de l'AP, Mahmoud A-Zahar a réitéré la position fondamentale de son organisation, c'est-à-dire l'éradication d'Israël et l'installation du gouvernement de l'Islam dans le monde entier.

En février 2006, Ibrahim Sarsour, le président des partis unifiés Liste arabe et Taa'l à la Knesset, disait: "La loi sur terre, du moins en terre arabe et musulmane devrait être dictée par un caliphe. Nous croyons dans l'Islam et dans le Califat, et pas dans la séparation de la religion et de l'état". En septembre de la même année, le chef de la branche nord du Mouvement islamique en Israël a déclaré qu'un nouveau califat allait bientôt renaître, avec comme capitale Jérusalem.

 

01:03 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 15 août 2007

BIBI REELU

 

  A LA UNE

   
Netanyahou réélu à la tête du Likoud
 
L’ancien Premier ministre a très largement remporté les élections primaires avec 73% des voix.
 
 
Près de 40 % des 95.000 membres du Likoud ont voté mardi dans les 300 bureaux de vote disséminés à travers le pays.  L’actuel chef du parti Binyamin Netanyahou qui a largement été réélu, a remercié tous ses partisans après l’annonce des résultats, de leur participation massive à ces primaires malgré les vacances d'été, ajoutant "je vois en cela une marque de confiance profonde apportée au Likoud et à moi même. Je l'apprécie, et vous remercie de tout coeur".
Moshé Feiglin, 45 ans, résident de Karné Shomron en Samarie, qui avait affirmé vouloir mener « une véritable révolution pour permettre à la majorité juive de reprendre le contrôle de l’Etat », a réalisé le score de 23%. Avant de voter, il s'était rendu sur le Mont du Temple où il avait déclaré: "le Har Habayit est le socle de notre existence et le lieu le plus sacré du peuple juif".
Binyamin Netanyahou avait voté le matin à Jérusalem, accompagné de son épouse Sara, et déclaré : « La campagne pour remplacer ce gouvernement débutera ce soir même ». Il avait également mis en garde les électeurs contre ses deux rivaux Moshé Feiglin et Dany Danon, en affirmant que le parti ne devait pas devenir une formation politique marginale.
Le président du Likoud mondial qui se présentait pour la première fois, a obtenu quant à lui un peu plus de 3,5% des voix.
 

  WWW.ISRAELINFOS.NET

20:55 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 14 août 2007

ELECTION AU LIKOUD

Elections au Likoud
 
Dans un climat d’indifférence estivale les électeurs du Likoud éliront le chef de leur parti, qui sera également le futur candidat au poste de Premier ministre.


 
Binyamin Nethanyahou faisant figure de grand favori, n’a en principe rien à craindre de ses deux concurrents, Moshé Feiglin du courant «Pour un leadership juif», et Dany Danone , président du Likoud mondial.


A cause de cette suprématie du chef de l’opposition, et du nombre important de vacanciers, on appréhende cependant dans l'entourage de ce dernier que de nombreux électeurs ne se présentent pas aux urnes, phénomène susceptible de favoriser Moshé Feiglin dont les partisans devraient se mobiliser massivement.  Bien qu’aucun des adversaires de Nethanyahou n’ait réellement le pouvoir politique nécessaire pour influer sur le parti, on redoute également dans l’entourage de l’ancien Premier Ministre le préjudice que pourrait porter sur l'opinion publique, un important soutien à Feiglin dont les positions sont très à droite.
Le député Likoud Réouven Rivlin, a par ailleurs accusé lundi des membres de Kadima, de tenter de favoriser la candidature du candidat du "Leadership juif"  pour porter atteinte à l'actuel chef du parti, qui figure également en tête des derniers sondages pour être le prochain Premier Ministre. Celui-ci avait d’ailleurs déclaré la semaine passée : «Ehud Olmert et Ehud Barak voudraient voir Feiglin remporter. Si la chose dépendait d’eux ils l’auraient même aidé en cela. Nous devons mobiliser les électeurs pour qu’ils aillent voter».
Ceux-ci, dont on attend un taux de participation d’environ 35%,  pourront se présenter à l’un des 300 bureaux de vote du pays ouverts de 10h00 à 23h00. Si un deuxième tour était nécessaire, celui-ci se déroulerait le 21 août prochain.

WWW.ISRAELINFO.COM 

21:26 Publié dans Israel | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu